Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

LGV, du rêve à la réalité...

vendredi 1 octobre 2010 par Daniel Sango


Le feuilleton de la LGV n’est pas prêt de s’arrêter. Il agitera le grand sud ouest au moins durant la prochaine décennie. Entre les élucubrations de la CCI de Pau, les rêves des politiques, et la réalité du projet adossé à des financements réels, il est certain que le citoyen n’est pas prêt de comprendre où on en est réellement et surtout où on va.

Aujourd’hui, contrairement à ce que l’on pourrait croire, le tronçon Tours Bordeaux n’est toujours pas lancé, car le financement n’est pas bouclé. "Le contrat de concession avec Vinci peut encore être signé en décembre" (SO du 29/9). En particulier les élus de Midi Pyrénées n’ont toujours pas donné leur accord pour les 350 millions d’euro qu’ils doivent apporter. Et ils ne sont pas les seuls a négocier.

On peut cependant penser logiquement que les choses se feront, mais que l’accouchement est difficile quand on aborde les vrais problèmes !

Pour le prolongement vers le sud, un accroc de taille vient d’être fait à la ligne vers l’Espagne. "La ligne actuelle est peu performante mais il faut l’utiliser jusqu’à saturation, et s’il y a saturation, en construire une nouvelle au maximum enterrée » a déclaré JL Borloo.

On peut donc conclure que la progression vers le sud se fera en plusieurs phases. Tout d’abord jusqu’à Dax ou Bayonne, avec un prolongement restant en l’état (gain de cause pour les opposants à la LGV nouvelle en Pays Basque) Puis un nouveau tronçon Bayonne/Espagne (pour lequel l’Etat devra apporter un financement très important, et compte tenu des finances actuelles et futures on comprend qu’il ne soit pas pressé...)

Ceci n’est pas illogique. Après tout dans le financement vers l’Espagne il est logique de répartir les coûts entre les bénéficiaires, et la contribution espagnole n’est pas près d’être claire et mérite une négociation sérieuse.

Côté Béarnais, pas de sortie du tunnel en vue. Et c’est bien logique. La LGV étant arrivée à Dax, le gros des gains de temps auront été engrangés. On posera alors la question de fond à laquelle feraient bien de répondre nos élus bavards et les lobbystes inconséquents de la CCI : qui paye pour le tronçon restant ?

Après avoir fait les comptes, on verra bien ce qui peut être financé...

La réponse paraît pourtant évidente aujourd’hui.

Je parie qu’on entendra alors beaucoup moins tout ce beau monde, il y aura peu de clients pour tendre son carnet de chèque.

Le rêve sera alors enfin devenu réalité.

par Daniel Sango


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> LGV, du rêve à la réalité...
1 octobre 2010, par Marc  

Tout le monde sait que la LGV ne viendra pas jusqu’à Pau, sauf les gens comme Sango qui noircissent des colonnes entières de banalités dèjà lues partout.

  • > Marc, du rêve à la réalité...
    1 octobre 2010, par Daniel Sango  
    Tout le monde sait que Monsieur Marc est amer le matin. Et cela n’a pas l’air de se soigner

  • > Marc, du rêve à la réalité...
    1 octobre 2010, par Marc  
    Le besoin convulsif d’écrire qui mine Sango le force à se réfugier sur A@P car son association "les citoyens du Béarn" est en complète décrépitude, comme en témoigne son site web, abandonné aux toiles d’araignées.

  • > Marc, du rêve à la réalité...
    1 octobre 2010, par Daniel Sango  
    Pauvre Marc...que d’inexactitudes. L’aigreur matinale à l’air de s’étendre, il faut vite vous soigner.

  • > Marc, du rêve à la réalité...
    1 octobre 2010, par Marc  

    "que d’inexactitudes"

    Ah bon ? Ca fait combien de temps que votre site n’a connu aucune mise à jour ?

  • > Marc, du rêve à la réalité...
    1 octobre 2010, par Daniel Sango  

    Merci de faire de la pub pour cette association fort sympathique. Si vous avez des problèmes (de site ou autre) merci de vous adresser à son Président ou a un des membres du bureau.

    Pour le reste on débat ici de la future LGV, et contrairement à ce que vous affirmez, il y a beaucoup de monde qui pense que la LGV viendra à Pau. Ceci dit elle y arrivera, a une vitesse raisonnable, compatible avec les investissements possibles.

  • > Marc, du rêve à la réalité...
    1 octobre 2010, par pehache  

    et contrairement à ce que vous affirmez, il y a beaucoup de monde qui pense que la LGV viendra à Pau.

    On en a déjà parlé, et il s’agit visiblement d’une hallucination collective, renforcée par des articles d’auto-persuasion.

    Ceci dit elle y arrivera, a une vitesse raisonnable, compatible avec les investissements possibles.

    Ca c’est du discours d’homme politique, ou alors je ne m’y connais pas smiley

  • > Marc, du rêve à la réalité...
    1 octobre 2010, par Marc  

    Sango, merci de m’apprendre que vous ne présidez plus aux destinées de cette association. Il est vrai que c’est difficile de s’en assurer puisque le site de l’association pousse le courage jusqu’à ne publier aucun des noms des membres de son bureau...

    "il y a beaucoup de monde qui pense que la LGV viendra à Pau".

    Les seuls personnes qui pensent que la LGV viendra à Pau sont naifs, rêveurs ou mal informés.

    Tous ceux qui le disent sans en croire un mot sont des politiciens ou leurs sbires.

    Vous vous placez dans quelle catégorie ?

  • > Marc, du rêve à la réalité...
    1 octobre 2010, par Marc  
    Compulsif bien sur... Voilà que Claudiqus déteint sur moi...

  • > Marc, du rêve à la réalité...
    1 octobre 2010, par claudiqus  
    zut ! pour une fois que je ne moufte pas !... smiley

  • > LGV, du rêve à la réalité...
    1 octobre 2010, par Rêveur des villes  

    DS : "La LGV étant arrivée à Dax, le gros des gains de temps auront été engrangés. On posera alors la question de fond à laquelle feraient bien de répondre nos élus bavards et les lobbystes inconséquents de la CCI : qui paye pour le tronçon restant ?"

    Au vu des pbs de financement sur Tours-Bx, je me demande ce qu’il en sera de Bx-Dax... Les édiles locaux diront facilement que c’est la faute "à" l’Etat, le vilain, qui ne veut pas payer.

  • > LGV, du rêve à la réalité...
    1 octobre 2010, par Maximo  
    " je me demande ce qu’il en sera de Bx-Dax... "
    Rêveur, il en sera de Bx-Dax comme vers Bayonne puis l’Espagne : ça se fera. Difficilement et aux forceps, mais ça se fera. L’enjeu est trop important pour les relations nord-sud, l’Espagne et le Maghreb, surtout pour le fret.

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Barreau LGV Béarn-Bigorre : Halte à la DOUBLE PEINE
    LGV : La Grande Vidange
    "LGV des Pyrénées" : l’exemple de la LGV Poitiers-Limoges
    LGV des Pyrénées : Raccrochez les wagons !
    Desserte LGV Béarn-Bigorre : Le point de vue du syndicat CGT des cheminots des Hautes-Pyrénées
    LGV Béarn-Bigorre : on commence enfin à compter...
    Interview LGV de Michèle Alliot-Marie - Réaction d’Alain Rousset : « 3 contre-vérités ! »
    Barreau Mont-de-Marsan-Pau-Tarbes : TDIE ne croit pas dans sa faisabilité financière
    Lu sur le site d’EITB - Y’a-t-il encore un conducteur dans le projet LGV ?
    "LGV des Pyrénées" : Ça bouge !
    Lever de rideau sur la "LGV des Pyrénées" !
    Pyrénées Presse - LGV : copie à revoir selon Forces 64
    Eltb : Les anti-LGV demandent de lever le flou avant le flouze
    Sud-Ouest : TGV Tours-Bordeaux : Vinci réclame 60 millions d’euros de plus à RFF
    6/4/2011 : LE PRINTEMPS DU CANFRANC ?
    5/04/2011 - Sud-Ouest : Réouverture de la ligne Pau-Canfranc : l’espoir venu du ministère
    1/04/2011 : Intervention de Martine Lignières-Cassou au Parlement, réponse de Thierry Mariani Secrétaire d’Etat aux transports
    Dans la presse - LGV Béarn : des choix en 2013 chez Pyrénées Presse
    Dans la presse - Pau-Canfranc : Alain Rousset entrevoit le bout du tunnel
    Dans la presse : Et si la LGV allait en Béarn ?



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises