Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Amigos touristas... Welcome.

jeudi 10 août 2006


Vue imprenable depuis le Château de Pau...


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Amigos touristas... Welcome.
11 août 2006, par Barbarella  

Cela fait longtemps que ce toit est ainsi. Mais c’est un toit économique !

C’est le meilleur rapport qualité/prix ! smiley

  • > Amigos touristas... Welcome.
    12 août 2006, par anneO’nyme  
    humour ?

    Cette photo, c’est pour illustrer l’affaire du fipau ?

  • > Amigos touristas... Welcome.
    12 août 2006  

    Le toit bleu qui flotte au vent nous est offert par le Ministre de la Culture du gouvernement Chirac-Galouzeau de Villepin, qui n’a plus un louis pour payer l’ardoise. La mairie n’y est pour rien.

    Au fait, le château de Chirac, en Corrèze, il a aussi un toit bleu qui flotte au vent ?

  • > Amigos touristas... Welcome.
    12 août 2006, par Autochtone palois  
    Pardon, il ne s’agit pas du toit du chateau, mais d’un toit que l’on voit du château. J’ai assimilé trop vite la photo aux travaux de rénovation du chateau, toujours en cours, et qui trainent faute d’argent du Ministère de la Culture.

  • > Amigos touristas... Welcome.
    12 août 2006, par Saint-Just  

    Bonsoir l’ossalois. Ne s’agit-il plutôt pas des toits qui avaient été défoncés par la grue qui s’est effondrée lors de la construction du Conseil Général ? Si tel est le cas, l’affaire n’est-elle pas toujours en cours, ce qui expliquerait que les travaux n’ont pas été réalisés ?

    A vouloir, par dogmatisme, stigmatiser le comportement d’un gouvernement dont vous ne partagez manifestement pas les idées (et je peux le comprendre), cela ne vous amène-t-il pas à des jugements tronqués et partisans ? J’aimerais vraiment que vous m’expliquiez, avec lucidité, comment on peut encore, de nos jours, être si convaincu qu’un "camp" a - localement - absolument plus raison qu’un autre. Cela me fascine. Respectueusement.

  • > Amigos touristas... Welcome.
    14 août 2006, par Autochtone palois  
    Saint-Just, soyez juste : je ne fustige pas systématiquement un camp plutôt qu’un autre. La preuve, à Pau, je critique ce camp qui campe en ce moment à la mairie et qui ne me semble venir ni de gauche ni de droite, mais plutôt d’en dessous.

  • > Amigos touristas... Welcome.
    15 août 2006, par NEO  
    on remet ça ?

    gauche, droite, centre, extrême gauche, extrême droite, verts, écolos, cathos, dessus, dessous, à côté : tous dans le meme panier de crabes !

    année après année,on prend les mêmes gignols et on recommence le spectacle !

    A Pau, y’en a un de moins, 10 pieds sous terre, et c’est tant mieux !

    On pourrait croire que la mort pourrait nous en débarasser ? Las ! les autres crabes et serpents suivent dans le panier, s’enorgueillant de "l’héritage merveilleux" du disparu !

    Et tout lemonde s’accordant pour dire, d’une même voix :

    " il nous a bien couillonné, mais c’était un grand homme ! "

    Y’en a même , qui se prétendent apolitiques , et qui reprennent le look de l’ancien maire (chapeau vissé sur la tête - allez voir sur le blog d’un soi-disant non-politicien ).Des fois que cela plaisent aux électeurs palois nostalgiques...

    et une rose sur le cercueil, une !

    ça peut toujours servir...

  • > Amigos touristas... Welcome.
    16 août 2006, par Laurent Latour  
    Sans rose ni chapeau...

    Bonjour Néo,

    « Nez au » vent ou « néo »phyte ?

    Nous avions connu la « renétique », voici maintenant venue une ère nouvelle avec la « néo-nique ».

    Merci pour cet éclairage fluorescent sur le prince défunt et sur les prétendants au trône...

    Exit donc les chapeaux et les roses !

    Exit toute forme d’humour, bien entendu, car la politique est un sujet sérieux, qui mérite qu’on se prenne au sérieux...

    Alors, éclairez nous, cher NEO, de votre regard neuf, pour ne pas dire naïf, et dite nous, qui selon vous, mériterait grâce à vos yeux , pour porter le chapeau, à PAU.

    Accepterez vous, après un temps de formation, d’aller dans le panier de crabes, pour les mettre à 10 pieds sous le sable marin ?. Car, « Sous les pavés, la plage... »

    Vous en profiterez aussi pour nous donner le mode d’emploi de la gestion et de l’animation d’une ville et d’une agglomération de plus de 200 000 habitants, capitale française du pétrole et peut être des SDF...

    Vos solutions sont les bienvenues, sur ce forum ou sur http://initiativespaloises.over-blog.com.

    Votre enthousiasme à vouloir « nettoyer » la ville sera également apprécié par la prochaine équipe municipale, si vous acceptez d’en faire partie. Entre amateurs éclairés, et quelques hommes d’expérience (de la politique et de la chose publique), nous devrions pouvoir nous entendre, et faire du bon travail.

    Nous pourrions peut être porter des chapeaux les jours d’enterrement ou de carnaval, il seront aussi tolérés les jours de neige (Ce fut pour moi l’occasion d’acheter mon premier feutre, il y a 3 ou 4 ans...).

    Sinon, nous nous contenterons d’un béret, non mitterrandien bien entendu...et pourquoi pas simplement béarnais ?

    En tous les cas un couvre chef nous permettra de garder la tête froide, hiver comme été, c’est préférable pour le discernement.

    Que ces température d’après 15 août vous permettent de digérer ma prose à tête reposée...

    Dans l’attente d’une prochaine rencontre, sans masque ni chapeau, je vous prie d’agréer, mon cher NEO, l’expression de mes sentiments dévoués (pour notre ville de PAU).

    Cordialement smiley

    Laurent LATOUR

  • > Amigos touristas... Welcome.
    15 août 2006, par Bernard Boutin  

    Si le maire actuel n’est ni à gauche, ni à droite, il est donc au centre.

    Urieta aurait-il la carte de l’UDF ? A moins qu’il ne soit que simple sympatisant...

    Si c’est le cas, il y aura probablement embouteillage sur ce créneau aux prochaines municipales...

  • > Amigos touristas... Welcome.
    14 août 2006, par NEO  
    Bonnes affaires de politiciens

    le fameux chateau dont chirac a dit qu’il avait fait " une bonne affaire " en le payant QUE 140 000 francs ?

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Arpenteurs sans limites n°185 : un petit tarpé, vers 18 heures, at Tarbes zentrum
    Arpenteurs sans limites n°184 : La mer n’était pas là, alors on a regardé la Terre
    Arpenteurs sans limites n°183 :les pèlerins marquent le pas à Lourdes
    Arpenteurs sans limites n°182 : les rues d’Arudy sont douces l’après midi
    Arpenteurs sans limites n°181 : coups de freins dans les virages, Louvie Juzon
    Arpenteurs sans limites n°180 : pourrir jeune ou mourir vieux à Lembeye
    Arpenteurs sans limites n°179 :Tango Sède, mignon quartier tarbais
    Arpenteurs sans limites n°178 : la passegiata (un dimanche aprêm sur le boulevard)
    Arpenteurs sans limites n°177 : the last pilgrim in Lourdes senza papa
    Arpenteurs sans limites n°176 : Cauterets (village) sous la neige
    Arpenteurs sans limites n°175 : a dada(ïste) sur les sculptures d’ Eduardo Chillida
    Arpenteurs sans limites n°174 : un vertigineux petit tour à Pau
    Arpenteurs sans limites n°173 : animus anima : les poupettes à papi
    Arpenteurs sans limites n°172 : les petits bouchons de Liège, années quarante
    Arpenteurs sans limites n°171 : Marciac sans chapiteau ni zizique
    Arpenteurs sans limites n°170 : ça tourne rond à Oloron
    Arpenteurs sans limites n°169 : je gére, j’erre, Gers, aujourd’hui comme hier
    Arpenteurs sans limites n°168 : Pau lux (et poil à gratter)
    Arpenteurs sans limites n°167 : Tarbes, par petites touches (3)
    Arpenteurs sans limites n°166 : Cauterets vaisseau de belles pierres (partie 2)



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises