Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Entre les deux, mon cœur balance

lundi 9 août 2010 par Jean Paul Penot


Ici, à A@P, nous sommes attentifs à la politique de communication de la ville. Nous savons que la communication sert souvent à justifier des dépenses dont les palois ne sont guère bénéficiaires, hormis quelques catégories particulières comme cafetiers et hôteliers.

Aussi, c’est un plaisir de constater que la ville fait parfois parler d’elle sans bourse délier. Evidemment, cela ne peut être un plaisir que s’il s’agit d’une communication positive. Nous pouvons nous passer de scandales, de mitraillages et de faits divers sanglants comme nous en avons connu. Bien qu’il s’agisse d’une radio nationale, France Inter, l’heure n’est sans doute pas celle de la plus grande écoute (les informations de 6h du matin en ce début d’août).

Mais un peu de publicité touristique est toujours bon à prendre. Tant de parisiens me demandent comment s’écrit Pau, comme s’il s’agissait d’une ville exotique ou au moins transalpine !

J’avoue cependant que j’aurais souhaité le sujet moins macabre et plus en rapport avec des évènements que nous fêtons cette année, comme l’anniversaire de la mort d’Henri IV ou celui de l’avènement de la dynastie suédoise. En effet, le chroniqueur de France Bleu Béarn repris par France Inter entretenait ses auditeurs des charmes du cimetière de Pau. La ville ayant accueilli au 19ème siècle la fine fleur de la bonne société, et des fleurs en voie de se faner parfois, en raison des ravages de ce que l’on appelait alors la phtisie, son cimetière recèle les dépouilles de personnalités relativement célèbres comme la femme aimée de Franz Lizt. Le guide qui peut vous faire visiter les lieux connaît plusieurs anecdotes savoureuses.

Cela m’a conduit à comparer les mérites d’une telle visite à ceux de visites au plus fameux cimetière français, celui du Père Lachaise. Je n’ai encore ni visité l’un, ni visité l’autre. Il faut que je me presse avant que la visite soit perpétuelle. Pour ce qui est du Père Lachaise, je crains que les places ne soient trop chères, la proximité de tant d’hommes et de femmes illustres faisant monter les prix, comme ceux de l’immobilier parisien. Dommage, car on doit y croiser plus de belles étrangères qu’à Pau.

A moins que le guide palois, dont on m’a dit le plus grand bien, n’attire les visiteurs autant qu’un des guides du Père Lachaise, présenté ainsi par Pariscope : « Humour noir au Père Lachaise par Bertrand Beyern : la plus belle (et la plus drôle !) des promenades avec le plus célèbre des guides (un spectacle à lui tout seul depuis 20 ans, par tous les médias) ».

Jules Renard disait qu’il suffit d’ajouter deux lettres à Paris pour changer la ville en paradis. Il ne reste plus à Pau pour affronter la concurrence qu’à se présenter comme porte des Pyrénées, voire des pics d’Enfer...

Et, en dépit de ce que clament les anti-ours, mon cœur ne peut compter que sur lui-même, et pas sur ces plantigrades, pour, de battre s’arrêter.


- par Jean Paul PENOT


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Entre les deux, mon cœur balance
9 août 2010, par claudiqus  

et ...

il suffit d’ajouter une lettre pour que le rapport avec elle devienne presque sensuel et vous colle à la ...peau !

bien des commerces ont su d’ailleurs exploiter cette possibilité pour leur enseigne ... smiley

   
 
 
 
Les rubriques d’A@P
Citoyenneté
A compte d’auteurs
"Arpenteurs sans limites"
"Les sorties de Michou"
"Un samedi par semaine - tome 2"
"Un samedi par semaine - tome I"
Au ras du bitume
Enquêtes
Evasion
Maréchaussée Paloise
A@P.com
Courrier d’e-lecteurs
Hommes et femmes d’ici !
Opinion
Portraits, Entretiens
Tribune Libre
Humeurs
La Charte d’A@P
Le défouloir !
Les cartons
Les cartons mi-figues mi-raisins
Les cartons rouges
Les cartons verts
Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
Vu dans la presse
”Les Causeries d’A@P”
Détente
Loisirs
Spectacles
Economie
Aéroport Pau-Pyrénées
Enjeux
Enjeux environnementaux
Enjeux européens
Enjeux sociétaux
Grand Pau
Lescar
Billère
Gan
Gelos
Idron
Jurançon
La CDA Pau-Pyrénées
Lons
Point de vue
Grands projets
"LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
Nouveau complexe aquatique de Pau
Nouvelle voie routière Pau-Oloron
Nouvelles Halles de Pau
Pau
Du Côté des Quartiers
La vie
Une idée pour la ville
UPPA
Politique
Forums des Partis
Politique locale
Politique régionale et nationale
Territoires
Aragon
Béarn
Bigorre
Espagne
Europe, Monde
Pays Basque, Euskadi
Pyrénées
 
   
 
  Envoyer à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)



[ Imprimer cet article ]
 


 
Autres articles

Pau - Le boulevard des Pyrénées piétonnier : une telle évidence !
Pau - Derrière le Palais de Justice
Pau - L’étape du Tour 2012, hommage aux bénévoles
Pau - Gratuité pour IDELIS ?
L’attractivité du centre ville de Pau au mois d’août
PAU - Rue Saint Louis les Palois attendent une rénovation
PAU - Une aire de stationnement ignorée de beaucoup
PAU - Idée pour un aménagement à réaliser, près de l’école de Musique et à coté du lac
Pau - Cité de la Montagne : Dépenses - Recettes - point mort !
Pau - Démocratie de trottoir
Pau - Et, si le parking de la Place de Verdun devenait totalement payant ?
PAU - Palois attention....
PPP : Give me my money back !
Pau : Pour une privatisation de l’entretien de la ville ???
Logo pour Pau : Une contre-proposition bonne pour les finances locales
Etes vous plutôt débris ou semence ?
Transports en commun gratuits : c’est pour quand ?
Pau - Hestiv’Oc, la convivialité pour tous
Pau : « Trop de cuisiniers font une mauvaise garbure »
PAU au patrimoine mondial de l’humanité



[ Haut ]
 

Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises