Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Pau - Remous autour de la piscine

mercredi 12 mai 2010 par Pâle Oie


Remous autour de la piscine

Si les réflexions qui suivent rejoignent ce qui s’est dit au conseil municipal du 6 mai, c’est que le bon sens est bien partagé. Mais pour le bon sens, rien ne vaut un plongeon de nos édiles un jour de froidure !

La future piscine sera localisée à l’emplacement du stade nautique, ce qui satisfera bien des palois. Les contribuables en revanche sont en droit d’être alarmés sur le coût. D’une part les 15 millions d’euros prévus ne comprennent pas la démolition de l’existant. D’autre part la décision de faire 8 lignes d’eau oblige à des travaux d’excavation coûteux, alors qu’exploiter l’existant pour le transformer aurait permis des économies substantielles et la rénovation des piscines Plein Ciel et Caneton. Que ces trois piscines soient à la charge de la ville n’est que justice. Mais pour un projet plus grandiose, le coût devrait sans conteste être supporté par l’agglomération.

Il est permis de s’inquiéter aussi des coûts d’exploitation. Le bureau d’étude affirme qu’une piscine en plein air ne consomme pas plus d’énergie qu’une piscine couverte. Il est permis d’en douter : quiconque a mis un couvercle sur une casserole d’eau sur le feu peut le vérifier. Bien qu’il soit inopportun de considérer la « rentabilité » d’un tel équipement, on peut cependant s’interroger sur son utilité publique. Quelle sera sa fréquentation les jours de mauvais temps ? Quiconque a vu le bassin du stade nautique vide en plein mois d’août ou de juillet peut avoir des craintes et ce n’est pas parce que l’eau sera plus chaude de deux degrés que le bassin connaîtra l’affluence. Cette affluence, le stade nautique ne la connaissait que les jours bien ensoleillés qui permettaient une détente un peu dénudée sur la pelouse (qui sera nécessairement diminuée).

On pourra se rabattre sur les équipements intérieurs me direz vous. Vous plaisantez sans doute, avec un bassin de 10 ou 12m de long ! Vous voulez me faire dire que la baleine a accouché d’un éperlan !

Un projet plus modeste, mais plus équilibré, pourvu de couvertures escamotables, ne rendrait-il pas plus de services aux palois ?

Les jours d’orage, les surveillants évacuaient le bassin. En sera-t-il de même, y compris pour les scolaires ? S’il en est ainsi, et si les pannes techniques ou les fermetures pour compétition ou entretien sont aussi fréquentes que pour les autres piscines de Pau, il est fort à craindre que les cours de natation se réduisent à peu de chose.

Pau, ville sportive ? Un beau slogan qui ne résiste pas aux faits en ce qui concerne la natation. La piscine Caneton est ouverte au public 2h par semaine. La piscine Plein Ciel ne l’est que d’environ 8h pour la natation du public. Lorsque les cours de l’Université se finissent, les heures libérées ne sont pas ouvertes au public. Et le sens du service public conduit à fermer la piscine le samedi, le dimanche et bien sûr le mercredi : il pourrait se présenter des enfants !

Quant aux horaires disponibles, je vous laisse le soin de vérifier leur caractère aléatoire : ce serait trop facile si le public pouvait s’y retrouver facilement !

Pâle Oie

Horaires d’ouverture de la piscine Plein Ciel (sauf exceptions fréquentes) : Lundi 15h45-17h30, Mardi 12h30-13h45, Jeudi 11H55-13h45, Vendredi 16h15-18h. Sortie du bassin 15 ou 20 mn avant la fermeture.


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Pau - Remous autour de la piscine
2 février 2011, par AB  

Les clubs et associations représentant plus de 2000 usagers et estimant ne pas avoir été entendus, militent pour que le bassin extérieur de la future piscine Nitot soit couvert. (La République des Pyrénées.fr, 2.2.2011)

A son retour BB écrira peut-être un petit article sur se sujet... cela permettra aux palois de commenter l’événement sur le site A&P.

> Pau - Remous autour de la piscine
12 mai 2010, par Marc  

Arrêtez votre désinformation stupide : La piscine Peguilhan, que vous oubliez de mentionner, est largement ouverte au public, y compris le samedi et le dimanche. Elle comprend deux grands bassins, dont un bassin sportif de bonne dimension.

Quand à la comparaison d’une piscine avec une casserole d’eau, c’est tellement lamentable qu’il vaut mieux l’ignorer.

  • > Pau - Remous autour de la piscine
    12 mai 2010, par Pâle Oie  

    Les lois de la physique restent les mêmes pour le chauffage d’une casserole d’eau et pour une piscine. D’ailleurs, pourquoi se vend-il des couvertures pour piscines particulières qui évitent la chute de température la nuit ?

    Le fait que Peguilhan soit ouverte à peu près normalement (avec tout de mëme une fermeture à 16h40 le week-end de la Pentecôte) ne justifie pas les ouvertures des plus réduites et aléatoires des autres piscines. Par ailleurs, ne va-t-elle pas fermer pour une longue durée ?

  • > Pau - Remous autour de la piscine
    12 mai 2010, par Marc  

    "Le fait que Peguilhan soit ouverte à peu près normalement (avec tout de mëme une fermeture à 16h40 le week-end de la Pentecôte) ne justifie pas les ouvertures des plus réduites et aléatoires des autres piscines"

    Le fait que vous n’ayez pas parlé de Peguilhan et fait comme si il n’y avait que deux piscines démontre votre totale mauvaise foi.

    En ce qui concerne les casseroles et les piscines, il est heureux que vous ne soyiez pas ingénieur aéronautique car autrement vous effecturiez les essais avec des avions en papier plié !

  • > Pau - Remous autour de la piscine
    12 mai 2010, par Louis H  

    Les lois de la physique restent les mêmes pour le chauffage d’une casserole d’eau et pour une piscine.

    Pas simple, on "intuite" un sens général mais, quand on change passe d’un modèle d’essai à un autre, on ne peut pas anticiper grand chose sur les résultats chiffrés. La preuve : la casserole même avec une couverture sera froide le lendemain, alors que la piscine sans couverture n’aura perdu que 3° !

    Une règle de 3 ne marche pas , la transposition des phénomènes passe par des mises en équation complexes. Un classique en génie des procédés (trouvez les "invariants de similitude", si ça vous dit, avec ça vous vous gagnez un certif de master à Bordeaux 1 !).

  • casserole d’eau
    18 août 2010, par antilaborde  
    quiconque a mis un couvercle sur une casserole d’eau sur le feu peut le vérifier
    Et peut aussi imaginer qu’il est très pratique de nager sous un toit qui est à 5 cm de la surface de l’eau...
    Quant à la désinformation stupide, c’est une règle pour interagir avec le lecteur qui crée lui même un contenu sans frais pour le webmaster.
    Ce site aurait du s’appeler "Le café du commerce - Alcools frelatés sans licence".

  • > casserole d’eau
    2 février 2011, par AB  

    "...Quant à la désinformation stupide, c’est une règle pour interagir avec le lecteur qui crée lui même un contenu sans frais pour le webmaster. Ce site aurait pu s’appeler ’Le Café du commerce-Alcools frelatés sans licence’..." (A&P 18.8.2010)

    C’est signé "antilaborde". Une opinion parmi d’autres.

  • > Pau - Remous autour de la piscine
    12 mai 2010, par pehache  

    J’avais initialement (comme beaucoup d’autres) réagi aussi sur la consommation d’énergie d’un bassin chauffé extérieur et sur la fréquentation par mauvais temps.

    En fait j’avais tort : j’ai depuis téléphoné à plusieurs piscines couvertes ou découvertes (ces dernières avec des bassins extérieurs chauffés à l’année) et il en ressort d’une part que les consommations totales d’énergie des unes et des autres sont bien du même ordre (à surfaces de bassins égales), et d’autre part que ces bassins extérieurs chauffés sont sont très fréquentés et que les nageurs les apprécient beaucoup, même quand le temps est mauvais.

    Pour l’énergie il se trouve que pour un bassin couvert, le système de ventilation et de traitement de l’air consomme énormément d’électricité. Et pour la fréquentation la comparaison avec le stade nautique ne tient pas : le bassin n’était pas chauffé et ne dépassait guère 22°C.

    Donc en fait l’intuition est mauvaise conseillère sur ce coup ! Le projet tel qu’il est n’est en fait pas aberrant.

    Reste son coût élevé par rapport à ce qui se fait ailleurs en moyenne, comme d’habitude à Pau.

    PS : le bassin intérieur "mixte" ne fera pas 10 ou 12m de long, mais 20m (et 220m²). C’est le petit bassin d’apprentissage qui fera 10 ou 12m

  • > Pau - Remous autour de la piscine
    12 mai 2010, par Rêveur des villes  
    Oui, c’est vrai qu’entre une eau à 22, et une eau à 27 (température de la piscine de Lons en été, et de celle de Billère (extérieure)), ce n’est pas comparable.

  • > Pau - Remous autour de la piscine
    12 mai 2010, par Rêveur des villes  

    Je suis d’accord avec vous à qqes détails près.

    La différence de consommation énergétique entre un bassin couvert et un bassin découvert n’est pas si grande qu’elle en a l’air. Le bassin extérieur est chauffé par la lumière du soleil, l’air intérieur doit être chauffé et deshumidifié.

    Coût global 15 M€ + démolition de l’existant ne me paraît pas aberrant en soi, même s’il me semble élevé par rapport au niveau de prestations prévues par rapport aux piscines récentes du grand Pau. La mediathèque par exemple va coûter beaucoup plus. Le sport pro coûte chaque année 10 M€ à la ville.

    Le fait que le stade nautique puisse être vide en plein été quand il ne fait pas beau est éloquent...

  • > Pau - Remous autour de la piscine
    12 mai 2010, par Contribuable Palois  

    Ces discussions sont interessantes mais ne permettent pas d’aller bien loin. Elles omettent d’intégrer tous les frais liés au fonctionnement d’un équipement.

    Au niveau d’un budget familial (logement, voiture, machine à laver, chauffage d’habitation, etc) on sait bien qu’il ne sert à rien de focaliser uniquement sur le prix d’achat affiché et on fait le choix en considèrant les frais de fonctionnement, la durabilité, l’entretien, la maintenance (annuelle ou décennale) incontournables. Pourquoi au niveau municipal la piscine se limiterait-elle seulement à cette enveloppe annoncée de 15 M€ en investissement et pas sur les 2 à 2,5 M€ qui passeront chaque année en fonctionnement et ceci pendant les 15 ou 20 ans à venir ?

    Le passé récent a montré que sous les règnes de AL et YU, Pau a mésestimé (voire parfois ignoré) les frais de fonctionnement de tous les jours, ce qui garantit que la "machine investie" (la voirie, les piscines, la funiculaire, les batiments ) va continuer à fonctionner. Funestes et coûteux oublis quand il faut ensuite remettre à niveau.

    C’est bien pourquoi on doit considèrer que le dossier de la mairie est (volontairement ?) incomplet dans la partie mise à la disposition des administrés-contribuables. Une piscine n’est pas "rentable" mais un minimum d’information économique est indispensable pour savoir où elle va aller, pendant ces 15 ou 20 ans.

  • > Pau - Remous autour de la piscine
    12 mai 2010, par Rêveur des villes  

    Tout à fait d’accord avec vous.

    J’imagine que les piscines aux normes actuelles doivent être amorties économiquement (et pas financièrement) sur 30 ou 40 ans.

    Au final, on devrait avoir le montant des capitaux et dépenses engagés sur 30 ans : montant d’investissement, intérêts corrigés de l’inflation, coût de fonctionnement pendant 30 ans.

    Ca permettrait également de se rendre compte qu’une grande surface de panneaux solaires thermiques (bien plus qu’à Mourenx par exemple où ils ne servent que pour les douches), permettrait sans doute, au final, une économie substancielle, sans parler de l’aspect écologique.

  • > Pau - Remous autour de la piscine
    16 mai 2010, par TOGO  

    Quand Pâle Oie boit la tasse dans les remous de la piscine...

    1) Opposer les palois et les contribuables.. C’est une "excellente" idée mais il me semble bien que les recettes de la ville ne viennent pas seulement que des impôts locaux ou autres... mais aussi d’une dotation globale de l’état, etc.. à la quelle participent tous les palois via différentes taxes comme la TVA. A quoi rime cette discrimination contre les non riches ???..Est-ce que Pâle Oie "insinère" que les riches seraient plus palois que les autres ?!?!?...

    2) Le coût de la démolition du vieux stade nautique : Avec où sans la piscine, il faudra bien démolir cette ruine à moins de laisser la nature régler gratuitement le problème en quelques centaines d’années ou d’en faire une oeuvre d’art ou un monument historique ?!?!?..

    3) Consommation d’énergie : Le bons sens consiste à ne pas affirmer et encore moins à juger quand on ne sait pas de quoi on parle sous peine de trainer, ensuite, des casseroles... Voir le commentaire de Pehache ci-dessus !...

    4) Confusion totale dans la dimension des bassins intérieurs ?!?!?...Ou "tourner sept fois la langue dans sa bouche avant de parler", question de bon sens

    Etc, etc.... N’en jetons plus !...

  • > Pau - Remous autour de la piscine
    16 mai 2010, par pehache  

    Le bons sens consiste à ne pas affirmer et encore moins à juger quand on ne sait pas de quoi on parle sous peine de trainer, ensuite, des casseroles..

    Togo, qui lui a des informations priviliégiées de la part de la mairie mais qu’il garde bien pour lui (voir ses commentaires sur le site de la république des pyrénées) est dans la position idéale pour regarder sans rien faire, mais en ricanant, ceux qui essaient d’avancer au risque de se prendre les pieds dans le tapis.

    Il n’y a pas de quoi être fier.

  • > Pau - Remous autour de la piscine
    17 mai 2010, par TOGO  
    Pas fier du tout, cher Pehache, mais simplement satisfait du devoir accompli et, il faut le dire, assez heureux de voir l’arroseur arrosé.

  • > Pau - Remous autour de la piscine
    17 mai 2010, par pehache  

    Pas fier du tout, cher Pehache, mais simplement satisfait du devoir accompli et, il faut le dire, assez heureux de voir l’arroseur arrosé.

    Voilà, c’est bien ce que je dis : le gars qui éteint la lumière pour mieux ricaner en regardant les autres trébucher dans le noir.

    On crève de cette façon archaïque de faire de la politique, de cette culture de l’opacité et des petits arrangements entre amis loin de ces emmerdeurs de citoyens qu’on ne veut voir que tous les 6 ans pour voter, et Togo s’en amuse.

    Je suppose, Togo, que vous étiez comme un poisson dans l’eau dans le système Labarrère puis Uriéta. Et que vous regrettez le bon temps où le citoyen lambda ne pouvait que la fermer.

    Mais aujourd’hui avec internet tout le monde peut s’exprimer, quelle triste époque pour vous, n’est-ce pas ?

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Pau - L’eau à la bouche (*)
    PAU - Les Travaux du Stade nautique au 26 Octobre 2011....
    PAU - Travaux de démolition du Stade Nautique reportage du 21 Octobre 2011
    PAU - La démolition du Stade Nautique a commencé....
    Nouveau Stade Nautique de Pau, c’est parti !
    PAU - Les jours du Stade Nautique sont comptés.
    Une si longue attente : la nouvelle piscine de Pau
    Nouvelle piscine paloise : Bon sens et mobilisation ont payé
    Le site du futur « Complexe Nautique » bientôt arrêté
    Débat public sur les Piscines : Pau Sud est indiscutablement attaché au Stade Nautique !
    Le Stade Nautique de Pau est-il déjà condamné ?
    Piscines à Pau : Votre avis nous intéresse !
    Une pétition pour la réouverture du Stade Nautique
    Avis de "Pau Sud Ensemble" sur le devenir du Stade Nautique
    Piscine in Pau : Touché, touché, touché-coulé



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises