Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Sales manips sur le blog de M. le Sénateur Maire...

dimanche 21 mai 2006 par Bernard Boutin


André Labarrère mort, son blog, héritage de sa pensée, subit les manipulations de ceux qui l’activaient. Qui se permet de revisiter la pensée d’André Labarrère ? Au nom de quelle légitimité ?
Ce comportement indigne ne fait que démontrer que l’ « après-Labarrère » a déjà commencé et que chacun fourbit ses armes. Il illustre aussi parfaitement les abus d’une politique de communication à outrance qui en arrive à ne même plus respecter la mémoire des disparus.

Pour mieux comprendre ce qui s’est passé (pendant le temps du deuil), un e-lecteur nous détaille ce qu’il a observé.

Les vrais fidèles de l’ancien maire apprécieront...

- par Bernard Boutin

PS : Le titre du dernier message d’André Labarrère : « La trahison, essence même de la vie politique ».
Extrait : "On est revenu une fois de plus aux temps obscurs de la Renaissance florentine où les successions se font au froissement des longs couteaux derrière des soieries damassées. Au fait, la trahison ne serait-elle pas l’essence même de la vie politique ? »

« Chronologie selon notre e-lecteur :
- le 4 avril dernier, André Labarrère publie sur son blog un billet sur l’hôpital de Pau.
- le jour de la mort d’André Labarrère (le 15 mai à 6h30), le dernier billet publié le 11/05 s’intitule "La trahison". Parmi les anciens billets, on trouve celui sur l’hôpital.
- le soir même, le billet "La trahison" a disparu" et est remplacé par celui sur l’hôpital laissant croire qu’il s’agit du dernier publié.

Petite distraction du webmaster : Il a laissé comme date et heure de publication le 16/05 à 15h13 ! J’ai une copie d’écran avec cette date.
Autre distraction : ce billet apparaît en double dans la liste des anciens billets, avec sa date d’origine (04/04), et avec la nouvelle date.

- le 19/05 le billet "La trahison" a fait sa réapparition sur le blog. Et le webmaster a effacé les traces de son forfait : la date du billet sur l’hôpital est corrigée au 11/05, et il n’apparaît plus en double dans la liste ! »



La trahison, essence même de la vie politique
le 11/05/2006 à 09h10

S’il est un domaine où la tendresse ne tient pas royaume, c’est bien la politique. La cruauté d’une maxime fixe bien les limites de la clémence entre adversaires : « en politique, il ne faut jamais blesser, il faut tuer directement ». Le moindre élan de compassion envers son concurrent est un signe de faiblesse la plupart du temps fatal. Les périodes pré-présidentielles sont l’occasion de vérifier ces oppositions farouches. Pensez à Chirac qui a tué Chaban-Delmas puis Balladur. Aujourd’hui, j’avoue que je me sens un peu perdu dans l’affaire Claerstream. Je ne m’y retrouve pas. Intoxication ? Rivalité exacerbée entre Villepin et Sarkozy ? Les débats à l’Assemblée le 2 mai ne m’ont guère éclairé. Je ne dois pas être le seul citoyen dans ce cas. De cette tourbe émerge une certitude. Le Premier Ministre et son Ministre de l’Intérieur ne se font pas de cadeaux et la démocratie n’en sort pas ragaillardie. Il est vrai que la ridicule course des présidentielles au Parti Socialiste, tous contre Ségolène Royal, n’éclaire guère la route... On est revenu une fois de plus aux temps obscurs de la Renaissance florentine où les successions se font au froissement des longs couteaux derrière des soieries damassées. Au fait, la trahison ne serait-elle pas l’essence même de la vie politique ? Peut-être... Il est tellement naturel que l’on veuille succéder à celui qui exerce le pouvoir avec cette petite musique intérieure : je serai tellement meilleur que lui comme roi ou Président de la République ».



André Labarrère


Sénateur-Maire de Pau


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Homma à l’Hôpital et à son personnel
22 mai 2006, par René  

En tant que fidèle lecteur du site Internet d’André Labarrère, je ne vois aucune manipulation. Les textes y sont tous y compris les plus "polémiques".

Personnellement, je trouve normal qu’André Labarrère ait souhaité terminer son blog en saluant l’hôpital François Mitterrand dont il était si fier (il avait raison). Il rend également un hommage appuyé au personnel médical. Il faut avoir été gravement malade pour connaître la valeur du réconfort qu’apportent ces femmes et ces hommes.

Qu’André Labarrère ou ses proches aient rendu cet ultime hommage est une belle et noble contribution.

Citation du texte d’André Labarrère :

(...) L’ironie veut que je sois devenu à titre personnel un des principaux bénéficiaires de ce magnifique hôpital. A plusieurs reprise depuis ces derniers mois, je fais des séjours au Centre pour des problèmes de bronchite chronique. Soigné remarquablement par le Docteur Marie Bénichou et son équipe, j’en repars toujours ragaillardi. Le Symbicort n’a plus aucun secret pour moi. Je tiens à souligner le travail extraordinaire des équipes médicales et para-médicales. Tout le monde est aux petits soins. Nous avons beaucoup de chance à Pau d’avoir un Centre Hospitalier de cette exceptionnelle qualité. Je comprends l’angoisse des zones rurales menacées de perdre ces institutions de vie. Une ville sans hôpital est une cité morte. Alors, que la vie triomphe !

André Labarrère Sénateur-Maire de Pau

  • > Homma à l’Hôpital et à son personnel
    23 mai 2006, par pehache  

    Allons, René : un texte polémique (le dernier) a justement disparu pendant plusieurs jours après sa mort. Ce n’est que parce que ça a commencé à se savoir et se dire sur certains forums (dont ici) qu’il est finalement réapparu.

    Quant à faire croire que le texte de l’hôpital a été publié en dernier, en lui attribuant une fausse date, oui c’est une manip, ou alors le terme manipulation n’a plus de signification. Vous trouvez normal de revisiter à votre convenance le carnet de notes d’un défunt, vous ? Vous avez de drôles de principes... Pourquoi ne pas corriger ou réécrire certains textes, tant qu’on y est ? D’ailleurs, certains y ont peut-être songé ? Voire même l’ont déjà fait ? Au point ou on en est, on peut s’attendre à tout...

    J’ai beaucoup aimé le texte sur l’hôpital, qui sonne juste, et je pense aussi qu’AL avait raison d’être fier de cette réalisation. Mais vos justifications vaseuses ne m’en apparaissent que plus minables (à la mesure de la manipulation dénoncée, en fait). "André Labarrère ou ses proches...", dites-vous : en l’occurence il semble surtout qu’il s’agit de ses proches. Ou tout au moins de ceux qui se présentent comme tels. Et on ne peut que conclure qu’il était bien mal entouré.

  • > Hommage à l’Hôpital et à son personnel
    23 mai 2006, par René  

    Allons Pehache vous lisez trop de romans d’espionnage. Après "Le Tailleur de Panama" de John le Carré aura-t-on "Le blogger du béarn" par Pehache ?

    A trop nous raconter vos fantasmes vous allez finir par prendre les vessies pour des lanternes. Mais au moins vous nous faites bien rire. Alors continuez à mener l’enquête !

  • > Hommage à l’Hôpital et à son personnel
    23 mai 2006, par pehache  

    René : je ne sais pas si vous faites partie du service de comm’ de la mairie, mais si ce n’est pas le cas alors c’est rudement bien imité smiley

    M’est avis qu’il y a des économies importantes à faire sur ce poste, en tous cas smiley

  • > Hommage à l’Hôpital et à son personnel
    27 mai 2006, par René  

    Pehache,

    Peu m’importe votre situation sociale. je me moque que vous soyez représentant en assurance, vendeur d’ aspirateurs ou titulaire de chaire de philosphie de l’art.

    Quant à mon vote ou mon métier, je n’en ai jamais usé pour affirmer mes idées. Les arguments sont bien plus intéressants.

    Je vous laisse donc à votre boule de crital...

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    l’Express - 18/4/2005
    Carton vert pour une bonne décision...
    Immemor Posteritas * !
    D’accord, pas d’accord ?
    Salut, l’artiste...
    Bouleversée...



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises