Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Propositions pour la ligne d’autobus en site propre.

lundi 5 avril 2010 par Jean Paul Penot


 Il faut le dire d’emblée : aménager une ligne de transport en commun de la gare à l’hôpital en passant par le centre et le campus ne peut qu’avoir le soutien de la population.

A condition que celle-ci ne soit pas traitée en valetaille irresponsable et nuisible. Si les gens se déplacent, c’est parce qu’il le faut bien (travail, courses, accompagnements). Par ailleurs, le climat béarnais ne permet pas la circulation douce tous les jours.

Il est donc assez choquant de lire dans le rapport une multitude de phrases ou d’appréciations du genre « la surabondance de la chaussée ». Veut-on une ville bloquée ?

Réduire à une voie la chaussée de l’axe majeur de la ville ne peut conduire qu’à des reports sur d’autres axes et à un peu plus d’encombrements et de pollution du fait de trajets moins directs.
1)Il faut aussi le reconnaître : la ligne ne peut être en site propre sur toute sa longueur. C’est admis ouvertement sur la montée de la gare. C’est étouffé sur la portion du Bd de Hauterive. Aussi, cette portion devrait être abandonnée et la ligne prolongée jusqu’au rond-point de l’autoroute, avec une entrée vers l’hôpital par la rocade (il y a déjà une ébauche de voie le long de l’héliport) et la desserte de parkings-relais.

2) Il n’est pas plus recommandable de supprimer une voie de circulation sur les allées Catherine de Bourbon qu’il ne l’est pour la montée de la gare. Cette partie est rectiligne et peut être parcourue en peu de temps car elle est fluide. Réduire à 3m ou 5m la largeur de la voie sous prétexte de réduire la vitesse est une proposition à abandonner. Créer des cheminements piétonniers en haut des talus, loin des pollutions, devrait être étudié. Le faible nombre de piétons sur cette portion devrait permettre cette possibilité.

3) En revanche, la traversée du centre-ville doit être facilitée par des voies propres aux bus. Raccourcir le temps de parcours est crucial pour le fonctionnement (moindres besoins en véhicules et en personnel) et pour l’attractivité.
4) Bon nombre de voies étant de largeur réduite, il serait judicieux de privilégier des axes en un seul sens de circulation, avec un partage entre bus, piétons, cycles et automobiles (approximativement 3,3m pour chaque mode et un peu plus de 2m pour les cycles).

5) La partie Dufau-Lyautey, peut être agrémentée au profit de la verdure et d’une voie cyclable, à condition que le coût soit réduit et que la circulation ne soit pas entravée. On pourrait par exemple supprimer les bandes inutilisées et supprimer les stationnements, qui sont en nombre très réduit. Cela permettrait de gagner quelque 8m, ce qui n’est pas rien, mais ne peut justifier une dépense de l’importance de ce qui a été annoncé.


6) La circulation des bus dans le sens général de circulation est à privilégier. Avec une voie à droite pour faciliter la descente des bus et isoler piétons, cyclistes et riverains de la circulation des voitures.


7) Plus de sécurité devrait être apporté sur la partie des allées Condorcet. Une passerelle arquée, sans marches, devrait permettre le franchissement entre le campus et le centre commercial. L’accès automobile à celui-ci en venant du nord est à proscrire car il peut être générateur d’accidents. Le centre commercial disposerait cependant d’un accès par le sud, par l’est et par le nord via la rue Ronsard. La contre-allée serait toute désignée pour une ligne en site propre. Cela éviterait de coûteux travaux de terrassement. Si les bus sont suffisamment silencieux (comme le sont les véhicules électriques), il ne devrait pas en résulter de gène pour les riverains, au contraire.

8) Le comportement au volant de la plupart des palois est raisonnable. Il est d’autres moyens de réduire les vitesses excessives que de rétrécir la chaussée (ce qui toutefois peut être profitable aux...carrossiers, mais pas à ceux qui souscrivent une assurance). On peut par exemple installer des panneaux indiquant la vitesse de circulation, ou même des signaux clignotants en cas de dépassement, et, si c’est nécessaire, des radars municipaux (ce qui serait bon pour les finances locales et pourrait être utilisé pour la prévention).


9) Ce projet ne peut prendre tout son sens que si une signalisation efficace est mise en place. Non seulement des feux tricolores doivent être installés aux carrefours et être déclenchés à l’approche des bus, mais une signalisation doit prévenir les piétons tout au long du trajet en centre ville. Un des montages du document montre ainsi un piéton traversant les deux voies de la rue Carnot, entre deux bus. L’absence de circulation automobile peut réduire la vigilance...


Conclusion.
Ce projet sera bien accepté par la population s’il ne grève pas les finances publiques comme on peut le craindre. Il ne faut pas oublier en effet que la ville souffre d’un taux d’imposition extrêmement élevé. Les citoyens doivent aussi avoir le sentiment que le projet est bénéfique pour tous car ils sont bien souvent alternativement automobilistes, piétons ou cyclistes. La situation pourrait être différente en 2020 ou 2030 alors que les ressources en pétrole se seront raréfiées. Brusquer la population ne peut amener que des rejets. Par ailleurs, pour que ce mode de transport soit un succès, il convient de le coordonner avec d’autres modes, comme des dessertes locales en chemin de fer et des parkings relais.



Jean-Paul Penot


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Propositions pour la ligne d’autobus en site propre.
7 avril 2010, par Jean Paul Penot  

Le débat a dévié. D’un aménagement, de ses modalités et de son coût on est passé à la sécurité puis aux incivilités. Ces deux derniers points mériteraient un article séparé chacun.

J’ai fait part d’une expérience personnelle à Paris et Marseille. Mais il me faut reconnaître qu’en revanche, leurs habitants acceptent de marcher beaucoup plus facilement que les palois. C’est qu’ils sont plus habitués aux transports en commun !

On ne s’indignera jamais assez de ces parents qui ne savent pas prendre un enfant par la main et marcher un peu avec lui. C’est bon pour leurs relations, le coeur des uns et des autres et les relations sociales. Mais, non, on s’obstine à vouloir stationner au plus près de la sortie de l’école !

Mais, plutôt que de nous opposer, réfléchissons à l’équipement à venir. En toute sérénité, en ne pensant qu’aux bienfaits nouveaux qu’il apportera. S’ils ne sont pas multiples mais unidirectionnels, si l’on inflige 3 feux rouges sur 300m aux automobilistes, il y aura des chocs en retour, ce qui n’est pas souhaitable.

  • > Propositions pour la ligne d’autobus en site propre.
    7 avril 2010, par Carola  
    Je suis entièrement d’accord avec vous Jean-Paul. Votre recadrage est pertinent. C’est un peu le piège d’une discussion sur un forum. On rebondit sur la parole des uns aux autres...

  • > Propositions pour la ligne d’autobus en site propre.
    7 avril 2010, par Luc  

    Un internaute dit que les chauffeurs palois sont raisonnables ; Un autre dit le contraire... Pourquoi ne pas consulter le site de l’Observatoire national de la sécurité routière ?

    On y apprend qu’en 2008, dans les Pyrénées Atlantiques il y a eu 37 tués, soit 6,2 pour 100.000 habitants, contre 156 tués, soit 8,5 pour 100.000 habitants dans les Bouches du Rhône. La moyenne nationale est de 7,3 tués pour cent mille habitants.

    Le 13 compte trois fois plus d’habitants que le 64, mais il y a près de cinq fois plus d’accidents corporels, de blessés et de morts.

    On pourrait donc penser que les Marseillais sont plus dangereux que les Palois. Mais il faut aussi tenir compte de la densité de véhicules sur les routes : Pour un nombre de véhicules par habitant et une utilisation sensiblement identiques, les habitants du 13 se partagent 18 km de route pour 10,000 habitants, tandis que ceux du 64 sont quatre fois plus à leur aise avec 77 km de route par habitant... et donc un risque de collision bien moindre.

    Au final, sur la base de données objectives, il est bien difficile de dire dans lequel des départements il fait le meilleur conduire...

    Une seule chose à ne pas oublier : Nous sommes responsables de notre propre sécurité !

    > Propositions pour la ligne d’autobus en site propre.
    5 avril 2010, par pehache  

    8) Le comportement au volant de la plupart des palois est raisonnable.

    Bien sûr. Il suffit d’ailleurs de consulter ce blog pour s’en convaincre : http://www.leraleur.fr/category/incivilites/

    Il y a même un billet dédié à l’avenue Condorcet : Festival d’excès de vitesse et feux rouges grillés

    Quiconque emprunte ces avenues constate que les vitesses limites n’y sont jamais respectées et qu’il y a même de vrais fadas.

    Les automobilistes palois ne sont ni meilleurs ni pire que les autres, ils sont ni plus raisonnable ni moins raisonnables que les autres. Ils sont comme les autres.

    Il est d’autres moyens de réduire les vitesses excessives que de rétrécir la chaussée (ce qui toutefois peut être profitable aux...carrossiers, mais pas à ceux qui souscrivent une assurance).

    Quand la chaussée est plus étroite on va moins vite, donc il y a moins d’accidents et ils font moins de dégâts.

  • > Propositions pour la ligne d’autobus en site propre.
    6 avril 2010, par Jean Paul Penot  

    Bien sûr, il y aura toujours des incivilités, des vitesses excessives et des chauffards. Mais je maintiens qu’en moyenne les conducteurs palois sont calmes. Que l’on compare avec l’aggressivité au volant des parisiens et la furie des marseillais.

    Plutôt que la coercition généralisée, ne vaut-il pas mieux la persuasion, l’autodiscipline, et, pour les récalcitrants, des pénalités ?

    Faudrait-il barricader toutes les épiceries, transformer les bijouteries en Fort Knox sous prétexte qu’il y a des braquages, à Pau comme ailleurs ?

    Sur toute la partie nord de ce trajet, cyclistes et piétons pourraient circuler sur des voies séparées des voitures. Cela devrait limiter les risques d’accidents.

    Gardons à Pau quelques voies dignes d’une ville moyenne et moderne et ne la renvoyons pas au Moyen-Age.

  • > Propositions pour la ligne d’autobus en site propre.
    6 avril 2010, par pehache  

    Mais je maintiens qu’en moyenne les conducteurs palois sont calmes. Que l’on compare avec l’aggressivité au volant des parisiens et la furie des marseillais.

    Là tu parles de l’aggressivité des conducteurs, ce qui n’a pas grand-chose à voir avec le respect ou non du code de la route. On peut griller les feux rouges tout à fait calmement, comme le font les palois.

    Plutôt que la coercition généralisée,...

    Coercition ?? Parce qu’à certains endroits il n’y aurait plus qu’une voie au lieu de deux pour les voitures ?? Pourquoi pas "atteintes aux droits de l’homme" ?

    Gardons à Pau quelques voies dignes d’une ville moyenne et moderne et ne la renvoyons pas au Moyen-Age.

    Encore un raisonnement du type "le nucléaire ou la bougie".

    La modernité ne se juge pas au nombre de voies juxtaposées sur une avenue. A une époque, à Paris, il avait été envisagé de couvrir le canal St-Martin pour y faire une voie rapide. Ca aurait été très moderne.

  • > Propositions pour la ligne d’autobus en site propre.
    7 avril 2010, par Autochtone palois  

    Que l’on compare avec l’aggressivité au volant des parisiens et la furie des marseillais.

    La furie des Marseillais !!! Rien que ça ! Je vais à Marseille le week-end prochain : je devrais donc préparer mon gilet pare-balles, ma kalachnikov et quelques grenages ? Mais non, j’y vais tranquillement, pas plus inquiet que si j’allais à Paris.

    A Pau les incivilités se rencontrent tous les 100 mètres, avec des voitures garées n’importe où, par exemple. Et lorsque l’on compare à Grenoble ou Annecy, ici on se croirait au Far-West.

  • > N’alimentons pas la furie...
    7 avril 2010, par Carola  

    Je ne suis pas encore depuis assez longtemps à Pau pour m’énerver dans la circulation...

    Il y a des infractions ici comme ailleurs mais je constate vraiment qu’ici c’est cool et vraiment respectueux entre conducteurs, incomparable à la région parisienne où le 1/4 de seconde de trop pour démarrer à un feu rouge vous fait mitrailler...

    Y’a encore de la marge pour le Far-West tout de même !!! A moins que vous souhaitiez d’emblée que des dépanneuses tournent toute la journée pour embarquer les voitures à la fourrière ? Le flicage cultive rarement l’art de vivre ensemble...

  • > N’alimentons pas la furie...
    7 avril 2010, par pehache  

    incomparable à la région parisienne où le 1/4 de seconde de trop pour démarrer à un feu rouge vous fait mitrailler...

    Encore une fois, rien à voir avec le respect du code de la route. A choisir je préfère quelqu’un qui klaxonne au bout d’1/4 de seconde à quelqu’un qui grille un feu rouge ou qui se gare sur les trottoirs.

    A moins que vous souhaitiez d’emblée que des dépanneuses tournent toute la journée pour embarquer les voitures à la fourrière ? Le flicage cultive rarement l’art de vivre ensemble...

    L’art de vivre ensemble ????

    Ben voyons !!

    Remarquable renversement des rôles où ceux qui se comportent comme des malotrus -et parfois comme des dangers publics quand ils se garent sur les trottoirs quitte à obliger les piétons à passer sur la chaussée- sont bien volontiers excusés, et où ceux qui n’admettent pas ces comportements inciviques sont montrés du doigt !! Incroyable, il faut le lire pour le croire...

    La tolérance béate dans toute sa splendeur... smiley

  • > N’alimentons pas la furie...
    7 avril 2010, par Carola  

    Que nenni Pehache sur la béatitude...Je n’avais pas prévu d’énerver qui que ce soit. C’est juste ma façon d’illustrer l’environnement stressant que j’ai connu d’assez près...

    Hélas on est bien d’accord que la police n’est pas là pour nous apprendre le dé-stress. D’ailleurs le terme "gardien de la paix" on se demande d’où ça sort dans la société civile ? Moi je ne trouve pas qu’il soit une catastrophe qu’une voiture s’arrête trois minutes avec une roue sur le trottoir pour acheter son pain si cela ne gêne pas le reste de la circulation....

    Mais bon, on peut ne pas être d’accord. Ce qu’il y a c’est qu’à un moment donné, vivre devient un délit. L’incivilité à l’heure actuelle ? le sujet est une bombe à retardement et bien plus grave que dans le code de la route...

  • > N’alimentons pas la furie...
    7 avril 2010, par pehache  

    Hélas on est bien d’accord que la police n’est pas là pour nous apprendre le dé-stress. D’ailleurs le terme "gardien de la paix" on se demande d’où ça sort dans la société civile ?

    Le jour où on a besoin de la police, qu’on est soulagé de la voir arriver, on les regarde d’un autre oeil et l’expression "gardien de la paix" prend tout son sens.

    Vous n’en avez visiblement jamais eu besoin, tant mieux pour vous. Mais un jour peut-être...

    Moi je ne trouve pas qu’il soit une catastrophe qu’une voiture s’arrête trois minutes avec une roue sur le trottoir pour acheter son pain si cela ne gêne pas le reste de la circulation....

    ... et les piétons, les parents avec poussettes, les chaises roulantes, c’est pas grave si on les gêne ?

    Mais je note que subitement vous parlez de "3mn" et d’"une roue sur le trottoir". On progresse. Donc ceux qui s’y gare pendant 2 heures, ou en y mettant toutes les roues, vous serez d’accord pour qu’on les colle à la fourrière direct, n’est-ce pas ?

    Cela dit dans la plupart des rues, qui ne sont pas si larges que ça, j’aimerais bien savoir comment on peut se garer à cheval sur un trottoir sans gêner ni la circulation ni les piétons.

    Ce qu’il y a c’est qu’à un moment donné, vivre devient un délit.

    Allez en parler à un coréen du nord, pour lui ça voudra peut-être dire quelque chose et il vous expliquera quoi. Après, vos petits soucis de française qui craint de ne plus pouvoir se garer sur les trottoirs vont paraîtront peut-être un peu plus anodins.

  • > N’alimentons pas la furie...
    7 avril 2010, par Carola  
    tagada tagada tagada...Puisque vous le prenez comme ça, je rentre au pas repos rênes longues à l’écurie smiley

  • > N’alimentons pas la furie...
    10 avril 2010, par Marc  

    "je rentre au pas repos rênes longues à l’écurie"

    Quel calme Carola, bravo ! C’est effectivement la seule ligne à suivre face aux agressions péhachiennes répétées.

    Pehachio da Vinci est le premier à dénoncer les rhéthoriques du genre "le nucléaire ou la bougie" - selon ses propres termes -, mais quand ca l’arrange il n’hésite pas à faire pire en mélangeant la Corée du Nord - où il se rend régulièrement - avec les trottoirs de Pau.

  • > N’alimentons pas la furie...
    10 avril 2010, par pehache  

    mais quand ca l’arrange il n’hésite pas à faire pire en mélangeant la Corée du Nord - où il se rend régulièrement - avec les trottoirs de Pau

    Notez bien, Marc, que c’est Carola qui a commencé ce genre de comparaison à la con en suggérant que "vivre devenait un délit" parce qu’on parlait de réprimer les sans-gênes qui se garent sur les trottoirs.

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Pau : un guide humoristique pour les automobilistes
    Pau - A@P et la médiathèque
    Désenclavement : Qui ment à qui ?
    Désenclavement, on nous ment !
    Sécurité dans le département en 2011
    Le Conseil Général fait fausse route !
    Cohérence sauce béarnaise
    En quête d’utilité publique (suite)
    Hauban de Sauvagnon : en quête d’inutilité publique
    Petit Projet Publicitaire
    Analyse du document de l’agglomération de Pau sur la ligne en site propre.
    Chères études
    Petits échos de nos écus
    Passerelle sur le gave de Pau en face des jardins du Conseil Général : Le projet.
    EISTI es-tu là ?
    Dialogue autour de la piscine



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises