Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Dialogue autour de la piscine

lundi 1 février 2010


Aux alentours de la piscine de Billère un poisson (P) et une salamandre (S) devisent de la concertation au sein de la Communauté d’Agglomération de Pau Pyrénées.

S_Avait-on besoin de flons-flons et danses pour l’inauguration d’une piscine ? On aurait pu au moins opter pour une activité aquatique...Ce n’est pas une salle de spectacle !

P_Allons, c’est une fête tout de même. Le maire de Billère est fier d’avoir économisé 2,3 millions d’euros par rapport au projet de son prédécesseur.

S_Oui, J.Y. Lalanne donne dans le dossier de presse les coûts d’investissement, mais, comme beaucoup de politiques il a dû sécher la deuxième partie des cours d’initiation à la gestion qui traitent des coûts de fonctionnement. Un projet ne peut se comparer à un autre qu’avec l’ensemble des coûts sur une période de 20 ans. Mais J.Y. Lalanne ne va pas se mouiller dans ce domaine... ce sont les billérois qui vont devoir apprendre à nager.

P._La piscine emploiera 8 personnes. Si l’on en reste là, ce sera raisonnable. De plus, les coûts de chauffage et de déshumidification ont été minimisés par l’emploi d’une pompe à chaleur économe en énergie et en rejet de CO2.

S._ Cet équipement, qui est important, devrait être intercommunautaire ! Cette piscine est un des exemples de l’incapacité de nos élus à gérer une agglomération. Il en est de même pour d’autres équipements, jusqu’à la médiathèque de Lons qui a été financée par les seuls lonsois, qui paieront aussi pour celle du centre ville.... La seule chose qui compte c’est que les maires continuent à jouer les roitelets dans leurs fiefs...

P. _Je suis d’accord avec toi. D’autant que j’avais déploré la fermeture simultanée du stade nautique et de la piscine de Billère. La concertation pourrait ne pas être seulement dans le domaine de l’échelonnement des travaux et dans le domaine financier. Elle pourrait aussi s’adresser au personnel, ne serait-ce que pour les questions de remplacements. Le personnel pourrait aussi y gagner en termes de souplesse d’horaires ainsi que le public. Mais observons que les horaires prévus semblent adaptés aux besoin du public.
Allez, réjouissons-nous d’être rejoins par des amateurs d’eau. Et considérons que cette rénovation pourrait être exemplaire en ce sens que les matériaux naturels (galets, bois) de sa construction ont permis une rénovation à moindre coût et de bonne allure. Et qu’elle ne s’est pas éternisée, comme c’est bien souvent le cas.

- par Jean-Paul Penot et Daniel Sango


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Dialogue autour de la piscine
1 février 2010, par Rêveur des villes  

S_Oui, J.-Y. Lalanne donne dans le dossier de presse les coûts d’investissement, mais bien sûr pas un mot sur les coûts de fonctionnement que les billerois vont payer chaque année. Et ces coûts sont rapidement plus importants, surtout dans des gestions laxistes comme celles de nos communes. Mais J.-Y. Lalanne ne va pas se mouiller dans ce domaine...ce sont les billerois qui vont devoir apprendre à nager.

Vous connaissez les coûts de fonctionnement et savez qu’ils sont particulièrement importants ? Vos accusations envers JYL me paraissent infondées.

Il a dit que les piscines étaient des équipements de proximité. C’est une position défendable.

Cette piscine comprend des panneaux PV, du solaire thermique pour le bassin extérieur, une pompe à chaleur air-air, une toîture végétalisée. Elle est beaucoup plus écolo que toutes les autres piscines récentes. Par contre, il me paraît regretable que le bassin intérieur ne soit pas chauffé par des panneaux solaires thermiques.

On verra ce que sera la future piscine paloise... MLC n’a jamais parlé des modes de chauffage... pas un sujet intéressant, le DD, à Pau.

  • > Dialogue autour de la piscine
    1 février 2010, par Jean Paul Penot  

    Cet article est un essai de débat contradictoire. Ainsi, une des répliques contenait une réponse sur les coûts de fonctionnement en personnel et en énergie. De plus, la réalisation était qualifiée plus loin "d’exemplaire". On ne peut pas considérer cela comme une attaque de J.-Y. Lalanne !

    De votre côté, vous mettez en cause Mme Lignières-Cassou alors le projet de la future piscine paloise (qui devrait plutôt être un projet de l’agglomération à mon sens) n’est pas encore connu. Qu’est-ce qui vous permet d’affirmer que le développement durable n’est pas une préoccupation de la municipalité ? Votre mise en cause est-elle fondée ?

  • > Dialogue autour de la piscine
    1 février 2010, par Marc  

    "On ne peut pas considérer cela comme une attaque de J.-Y. Lalanne !"

    Allons, allons Mr. Penot, un peu d’objectivité vous ferait du bien. Comment pouvez vous dire que le passage suivant ne constitue pas une attaque personnelle : "J.Y. Lalanne (...) a dû sécher la deuxième partie des cours d’initiation à la gestion qui traitent des coûts de fonctionnement (...) Mais J.Y. Lalanne ne va pas se mouiller dans ce domaine... ce sont les billérois qui vont devoir apprendre à nager"

    Cela démontre, une fois de plus, les deux poids, deux mesures qui sont appliquées sur A&P. Aux amis de la direction tout est permis, quant aux autres la moindre critique se voit immédiatement éliminée.

  • > Dialogue autour de la piscine
    1 février 2010, par Rêveur des villes  

    Effectivement, je mets en cause MLC.

    Sur la piscine : les 2 lieux d’implantation "en finale" sont le stade nautique et la piscine Plein Ciel. La piscine plein ciel se situe... entre Peghilan et Aqualons. Faire une piscine de 50 m là, dans le même coin Nord Ouest serait inutile et obligerait tous les gens du S, de l’E et du centre à des déplacements en voiture... pas très écolo.

    Le stade nautique, pas mal, mais loin des TEC. Il y a mieux à mon avis. Autour de la gare et de la future ligne de bus en site propre, comme tu le penses aussi, je crois.

    Sur le DD : 5 ans et demi pour faire un couloir de bus en site propre. Pour moi, c’est trop.

    D’après ce que m’ont rapporté certains... Un grand immeuble d’entreprises appartenant à la ville du quartier Berlioz a un système de chauffage et de clim complètement aberrant. Le chauffage et la clim sont fixés pour une période donnée quelque soit la météo. Ils ont parfois la clim quand il fait froid et le chauffage quand il fait chaud. Pas très écolo... Et la mairie ne fait rien pour pallier à cela.

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Pau : un guide humoristique pour les automobilistes
    Pau - A@P et la médiathèque
    Désenclavement : Qui ment à qui ?
    Désenclavement, on nous ment !
    Sécurité dans le département en 2011
    Le Conseil Général fait fausse route !
    Cohérence sauce béarnaise
    En quête d’utilité publique (suite)
    Hauban de Sauvagnon : en quête d’inutilité publique
    Petit Projet Publicitaire
    Analyse du document de l’agglomération de Pau sur la ligne en site propre.
    Chères études
    Propositions pour la ligne d’autobus en site propre.
    Petits échos de nos écus
    Passerelle sur le gave de Pau en face des jardins du Conseil Général : Le projet.
    EISTI es-tu là ?



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises