Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Médiathèques Paloises : A n’y rien comprendre !

mardi 22 décembre 2009 par Bernard Boutin


Le réseau de médiathèques de l’agglomération paloise est très dense et qualitatif par son offre. Aux 8 médiathèques en activité va s’ajouter, une nouvelle, la plus emblématique d’entre-elles, la « Médiathèque Intercommunale à Dimension Régionale » située à côté de l’Ecole Henri IV à Pau. Mais au fait pour qui est réalisé ce beau maillage ? Pour le consommateur palois ? Pour les salariés qui y officient ? Pour le politique qui va s’enorgueillir d’avoir mis en place « sa » médiathèque ?

Quand on se souvient que quasi 20 millions d’euros vont être investis dans la Médiathèque Henri IV, on peut se demander si nos élus ont bien compris que le bénéficiaire de ces outils devrait uniquement être le palois. Savez-vous que les Médiathèques ne sont pas ouvertes le dimanche et le lundi, savez-vous qu’elles ne sont rarement ouvertes entre « midi et deux » ? Savez-vous que les médiathèques ne sont jamais ouvertes en soirées .

En tout est pour tout, elles sont accessibles au public entre 26 et 29 heures par semaine. Cela fait court au vu des millions investit !

Et puis, croyez-vous que cela soit simple quand les sites sont ouverts. Un exemple, celui de Lons, car les horaires varient en plus de site à site ! 5H30 d’ouverture le mardi, 6h30 le mercredi avec une coupure à midi, 4h30 le jeudi, 4h30 le vendredi, 6h30 le samedi, avec coupure. Ces coupures entre 12h et 13h30, elles sont commodes pour qui ? Pour les étudiants et lycéens qui sont venus en bus ou en vélo ?

Les médiathèques proposent un service. Comme partout dans le monde réel du commerce et du service, elles devraient tendre à avoir des horaires pratiques, identiques et les plus larges possibles. Cela faciliterait la venue des palois et très probablement ouvrirait les consultations à de nouveaux publics.

26 à 29 heures d’ouverture par semaine, c’est tout simplement un scandale au vu des sommes investies ! La dernière médiathèque, celle des Allées, n’est ouverte que 4 jours dans la semaine...

par Bernard Boutin

Credit photo : http://www.typosphere.fr


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Médiathèques Paloises : A n’y rien comprendre !
28 décembre 2009, par Georges Vallet  

Je suis surpris de ne pas voir figurer dans tout ce débat, une réflexion que je me fais depuis longtemps. Je constate que chaque commune, souvent modeste, se doit de posséder un stade, une piscine,.....,une médiathèque. On a l’impression qu’il y a une concurrence, une compétition entre les municipalités ! Je me risquerai aussi à aller jusqu’à une mode comme celle des portables (téléphone ou ordinateur), jadis des appareils photos sophistiqués....,tout cela sous employé, par manque de compétence ou de nécessité. Nous sommes en plein dans la société de consommation de la technologie, avec ses avantages, c’est certain, et ses inconvénients très coûteux ! Je comprends très bien le désir de vouloir fournir le plus possible de moyens de culture, physique et intellectuelle, à des administrés, mais on est moins exigeant pour obtenir le maintien de la culture et du service au public, quand on laisse supprimer des écoles maternelles, des classes, des écoles primaires, des postes, des transports en commun, des hôpitaux de proximité, des petits commerces, pour favoriser les grandes surfaces, etc ! Je me demande si la répartition de ces médiathèques ne pourrait pas être planifiée au niveau d’une structure supra communale ; groupement de communes, agglomération, département, pourquoi pas région, en tenant compte de la démographie, des possibilités d’accès, des besoins. On pourrait en limitant le nombre de ces constructions mieux les équiper . J’ai en point de mire des médiathèques du pourtour du basin d’Arcachon : chaque commune à la sienne, plus ou moins esthétique et surtout plus ou moins mal ou insuffisamment équipée. Les dépenses sont énormes pour le contribuable, pour la construction et la gestion ; les services rendus, par manque d’argent, sont insuffisants. Ne serions-nous pas dans ce schéma dans l’agglomération paloise ? Je n’ai aucune information, c’est vrai, je devrais donc peut-être ma taire, mais j’aimerais connaître le bilan de fréquentation des différentes médiathèques en activité, c’est-à-dire le rapport qualité prix..

N’oublions pas qu’Internet, reçu dans les familles, dans les établissements scolaires, apporte à de plus en plus de »branchés » des informations du monde entier ; les bibliothèques communales et universitaires, les archives, sont des accès possibles grâce aux numérisations réalisées. Il y a vraiment un travail énorme de planification à faire pour obtenir plus avec moins de dépenses. Mais chaque responsable administratif et politique y trouve un pouvoir, une valorisation qui efface l’intérêt général. Nul doute que je vais provoquer des réactions ! Après tout, c’est un des objectifs !!!

  • > Médiathèques Paloises : A n’y rien comprendre !
    29 décembre 2009, par Marc  

    " Je constate que chaque commune, souvent modeste, se doit de posséder un stade, une piscine,.....,une médiathèque"

    Voyez vous Georges, il n’y a que 4.000 bibliothèques en France (dont 230 inter-communales). On est donc loin, très loin, d’avoir une bibliothèque par commune ...

    Contrairement à vous, je pense que les bibliothèques devraient être des équipements de proximité et qu’un bon slogan serait "une bibliothèque dans chaque village".

    Il faudrait féliciter les maires qui font ce choix culturel.

    Pourquoi les ruraux devraient-ils être condamnés à prendre leurs voitures ou bien attendre le passage du bibliobus pour avoir le plaisir de feuilleter des livres ?

  • > Médiathèques Paloises : A n’y rien comprendre !
    29 décembre 2009, par pehache  

    Voyez vous Georges, il n’y a que 4.000 bibliothèques en France

    Ca tombe bien, il y en France environ 4000 communes de plus de 2000 habitants (limite administrative pour caractèriser les communes urbaines).

  • > Médiathèques Paloises : A n’y rien comprendre !
    29 décembre 2009, par Marc  

    ""Voyez vous Georges, il n’y a que 4.000 bibliothèques en France". Ca tombe bien, il y en France environ 4000 communes de plus de 2000 habitants (limite administrative pour caractèriser les communes urbaines)."

    Donc, d’après PH, les habitants des communes rurales n’ont pas droit à des bibliothèques. CQFD.

  • > Médiathèques Paloises : A n’y rien comprendre !
    30 décembre 2009, par pehache  
    Vous savez quoi, Marc ? Vous devriez vous lancer dans la politique, vous avez certaines prédispositions pour ça. Notamment en rhétorique.

  • > Médiathèques Paloises : A n’y rien comprendre !
    30 décembre 2009, par Marc  
    Où l’on voit que PH maîtrise aussi bien l’art de la pirouette que ceux à qui il reproche de s’en servir. smiley

  • > Médiathèques Paloises : A n’y rien comprendre !
    30 décembre 2009, par pehache  

    Une pirouette consisterait à éviter de répondre à une question, comme vous le faites parfois. Dans le cas présent il n’y avait aucune question de votre part ni même discussion contradictoire, juste une affirmation sentencieuse de ce que je pense d’après vous.

    Il n’y a donc pas de pirouette de ma part puisqu’il n’y a à s’échapper de rien. Juste un constat que vous parlez comme un politicien. Au point d’ailleurs que me demande sérieusement si vous n’en êtes pas un qui intervient ici incognito.

  • > Médiathèques Paloises : A n’y rien comprendre !
    22 décembre 2009, par Minotaure  

    Une précision, M. Boutin : la médiathèque des Allées n’est ouverte que quatre DEMI-JOURNEES par semaine ! Autant dire qu’il serait imprudent de s’y rendre sur un coup de tête... En particulier, c’est fermé le jeudi toute la journée. Mais le scandale principal, c’est la classification des ouvrages qui s’y trouvent : il s’agit d’un système unique au monde et complètement aberrant, absolument incompréhensible.

    > Médiathèques Paloises : A n’y rien comprendre !
    22 décembre 2009, par mael  

    ouaip c’est cher, trop cher mais on est à Pau, non, alors il faut du clinquant !!!

    Ca serait pas mal que ce soit ouvert entre 12h et 14h, il y aurait de la fréquentation, c’est sur !!Par contre, que ce soit fermé le dimanche et en soirée, encore heureux.

  • > Médiathèques Paloises : A n’y rien comprendre !
    22 décembre 2009, par Rêveur des villes  

    Par contre, que ce soit fermé le dimanche et en soirée, encore heureux.

    Pas d’accord. Pour celui qui travaille, il ne resterait que le samedi...

    Faire comme les piscines de Nay et de Mourenx : ouvert 2 soirs par semaine jusqu’à 22h.

  • > Médiathèques Paloises : A n’y rien comprendre !
    22 décembre 2009, par Marc  
    Et vous RdV, on vous oblige aussi à travailler le dimanche et le soir jusqu’à 22h ?

  • > Médiathèques Paloises : A n’y rien comprendre !
    23 décembre 2009, par pehache  

    Marc, je ne suis pas un fanatique du travail du dimanche ou du soir pour les autres, loin de là. Mais quand on propose un "service au public", on ne peut pas non plus s’en tenir à proposer ce service aux "horaires de bureaux", complètement inadaptés aux gens qui travaillent.

    Je vois à côté de chez nous des pays comme l’Allemagne ou les Pays-Bas où tout est fermé très tôt et où on trouve très peu de choses ouvertes le dimanche (moins qu’ici). Mais il faut voir que ce sont des pays où les femmes qui ont des enfants ne travaillent généralement pas (contraintes et forcées), et ont donc le temps qu’il faut en journée pour s’occuper de tout pour leur famille. Dans un pays comme la France où le travail des femmes s’est généralisé, ça ne peut pas fonctionner de la même manière.

    Quel modèle préférez-vous ?

  • > Médiathèques Paloises : A n’y rien comprendre !
    23 décembre 2009, par Marc  

    Cher Pehache,

    1. Toutes les médiathèques sont ouvertes le samedi, y compris pour la médiathèque du centre ville de 10h à 18 heures.

    2. La médiathèque de Billières ouvre jusqu’à 19h le vendredi.

    3. Contrairement à ce qu’affirme BB, la médiathèque de Lescar est ouverte le lundi après-midi de 14h à 18h30.

    Donc, s’il vous plaît, arrétons cette mauvaise fable sur les horaires d’ouverture des médiathèques. Chacun peut y trouver son compte.

    On peut également les comparer à ceux de la CCI, ce temple de la libre entreprise et de la flexibilité du travail : du lundi au jeudi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h45 ; vendredi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h00. On constate que les horaires des médiathèques sont bien plus intéressants pour le public. Allons BB, qu’attends la CCI pour imposer à ses collaborateurs de travailler le samedi ? smiley

  • > Médiathèques Paloises : A n’y rien comprendre !
    23 décembre 2009, par Louis H  

    Marc écrit On peut également les comparer à ceux de la CCI la CCI qu’est-ce que ça a de comparable avec les bibliothèques publiques et autre mediathèque ?

    Si Marc parle de la CCI, à quel titre a-t-il un besoin personnel(commerçant, industriel, représentant d’un syndicat professionnel ?) d’y accéder à des horaires élargis ?

    La CCI ne reçoit pas du "public" (bien qu’il soit possible d’y accéder), puisqu’elle représente les 12.000 entreprises et commerçants du Béarn qui y cotisent. Il suffit que les horaires d’ouvertures satisfassent les ressortissants de la CCI

  • > Médiathèques Paloises : A n’y rien comprendre !
    23 décembre 2009, par pehache  

    Marc, pour la plupart des gens qui travaillent, une fermeture à 18h ou 18h30 c’est trop tôt.

    Pour être honnête, il y a quand même eu un gros mieux depuis 2 ans environ dans les horaires d’ouverture de la bibliothèque centrale, qui est maintenant ouverte en continue alors qu’elle fermait auparavant entre 12h et 14h. Mais il faut travailler au centre-ville (ou pas trop loin) pour en profiter.

    Je maintiens qu’une "nocturne" une fois par semaine serait utile pour les gens qui travaillent. Et ce serait de l’argent mieux dépensé que les 30M€ de la nouvelle médiathèque.

    Quant à la CCI, ma foi je laisse ses adhérents s’exprimer sur ses horaires d’ouverture.

  • > Médiathèques Paloises : A n’y rien comprendre !
    22 décembre 2009, par AK Pô  
    Et puis, de toute façon, le dimanche, les rats de bibliothèque vont voir les petits rats de l’Opéra. Les plus malins se cachent dans le trou du souffleur, les autres dans la fosse d’orchestre. On les distingue ainsi : les uns ont des lunettes sur le nez, les autres de petits chaussons aux pieds. Allez-y, vous verrez ! smiley

  • > Médiathèques Paloises : A n’y rien comprendre !
    22 décembre 2009, par Marc  

    Le dimanche, les boulangeries et les églises sont ouvertes. Cela me semble tout à fait suffisant pour assurer la nourriture du corps et de l’âme.

    > Médiathèques Paloises : A n’y rien comprendre !
    22 décembre 2009, par Rêveur des villes  

    Il y avait déjà 8 médiathèques + celle de Lons. A l’heure d’internet, la priorité de cette ville était donc une médiathèque à dimension régionale ! Avec les archives, qui servent à entreposer aussi des livres de la médiathèque, je crois, ça fait 36 M€ TTC, auxquels il faut enlever 9 M€ payés par l’Etat. Ajoutez les frais financiers et les coûts de fonctionnement. Sur 30 ans, on doit pas être loin des 60 M€ engagés.

    Mediathèque et archives haut de gamme, stade de kayak, complexe de pelote, grands clubs qui coûtent 3 fois comme ailleurs : comment ruiner une ville. Demandez à notre trio catastrophique YU, JP, MLC. Nul n’est plus "compétent" qu’eux dans cet exercice.

    Quant aux horaires d’ouverture, c’est la cerise sur le gateau.

    Fonctionnaires tout puissants, intouchables. On le voit aussi pour les places de parking qui leur sont réservées, notamment le grand parking à côté du CG.

    BB, regarde les horaires de la piscine Peguilhan, c’est aussi du très grand n’importe quoi. http://www.pau-pyrenees.com/UserFiles/Image/horaires_piscines_hiver2009_2010.pdf

  • > Médiathèques Paloises : A n’y rien comprendre !
    22 décembre 2009, par Daniel Sango  

    Et le problème principal en terme de coût est toujours éludé : les coûts de fonctionnement. Ceux de la médiathèque en construction (et ses satellites palois, mais pas Billère, Lons, etc...) seront de l’ordre de 4,5 millions d’euro par an... Ce qui fait que sur 30 ans, les investissements sont de la rigolade à côté... Saviez vous que le coût du prêt d’un ouvrage à la bibliothèque de Pau est de l’ordre de 10 euro par prêt, donc souvent égal au prix de l’ouvrage lui même... Et la cause en est simple : des coûts de fonctionnements (principalement personnel) beaucoup trop élevés. La nouvelle médiathèque aura un système d’identification et de prêt informatique qui permettrait une diminution considérable des coûts. Il faudrait pour cela que la masse salariale suive l’augmentation de productivité donnée par ces nouvelles technologies...ce ne sera pas le cas. Allez savoir pourquoi...

    La politique, c’est à n’y rien comprendre...

  • > Médiathèques Paloises : A n’y rien comprendre !
    22 décembre 2009, par le coq  
    Ni vu ni critiqué...

    Tout à fait d’accord avec vous BB mais une médiathèque est un fantasme politique, on pourra lui donner le "nom du fondateur" ça fait "histoire aboutie". La fréquentation ridiculement limitée pour ne pas fatiguer les administratifs privilégiés du lieu est savamment orchestrée évidemment. C’est comme la Poste et la levée du courrier, la SNCF et ses grèves, les administrations toujours débordées. C’est ça la France de la "laïcité" démocratique et solidaire...Toujours plus cher pour moins de services.

  • > Médiathèques Paloises : A n’y rien comprendre !
    22 décembre 2009, par Contribuable Palois  

    Bernard, vous êtes naïf.

    Avec la mediathèque les politiques nous parlent d’un service public et vous faites la confusion avec service au public dont il est très peu question.

  • > Médiathèques Paloises : A n’y rien comprendre !
    22 décembre 2009, par pierre  
    vive les médiathèques

    Je ne saisis pas bien les causes de cette hystérie contre les médiathèques de l’agglomération : elles offrent un réseau complet,bien pourvu en livres disques, DVD. Elles permettent le prêt dans n’importe quelle endroit et la restitution de même (sauf Lons). Les horaires sont un peu tordus, mais il suffit de les avoir avec soi - ce n’est pas si compliqué. Il faut quand même rappeler que ce n’est pas parce qu’une bibliothèque est fermée que les bibliothécaires sont absents : il faut ranger les ouvrages et préparer les renvois dans les différents sites. Par ailleurs étant salarié, je n’ai guère le loisir ni l’envie d’y passer en semaine, le Samedi me suffit largement. Enfin, il est aussi appréciable qu’elles soient gratuites. Enfin quand je lis "à’heure d’internet" je ne comprends pas bien : Internet ne donne pas d’accès gratuit aux ouvrages accessibles dans une médiathèque. Certes ce réseau à un cout. Mais c’est à nous d’en profiter, en semaine pour ceux qui le peuvent - retraités ou autres - le samedi pour les autres (à l’heure des RTT et autres horaires souples beaucoup peuvent d’ailleurs y aller en semaine). Les ronchons, àla maison !

  • > Médiathèques Paloises : A n’y rien comprendre !
    22 décembre 2009, par 10co  
    +1 pour Pierre. Je comprends que l’on puisse "taper" sur certaines infrastructures ou services qui ne fonctionnent pas. Mais le réseau des médiathèques Palois est quand même formidable. C’est gratuit, certains lieux sont très agréables, le site internet permet de savoir ce qui est en stock, on peux ramener les livres dans n’importe quel lieux, le fond est varié. Comme il a été dit précédemment les horaires sont compliquées mais il suffit de regarder les horaires sur le site internet. Et que l’on travaille ou pas il y’a toujours des créneaux pour y aller.

  • > Médiathèques Paloises : A n’y rien comprendre !
    22 décembre 2009, par Lou Tillous  

    Le problème du trop grand nombre de médiathèques de l’aglomération est en passe d’être résolu. Dans la nuit de dimanche à lundi celle du Trait d’union a été pillée de son matériel électronique. Elle est fermée jusqu’à ce que les contribuables paient de nouveaux appareils.

    Elle est située rue d’Eauze, mais ce n’est qu’un pur hasard, comme dirait Marc smiley

  • > Médiathèques Paloises : A n’y rien comprendre !
    22 décembre 2009, par Marc  

    "Elle est située rue d’Eauze, mais ce n’est qu’un pur hasard, comme dirait Marc"

    Je ne dirais surement pas cela. Je sais aussi bien que vous que c’est dans les quartiers pauvres que les médiathèques sont pillées, les écoles vandalisées et les voitures brûlées.

    Mais je n’en tire sans doute pas exactement les mêmes conclusions simplistes que vous.

  • > Médiathèques Paloises : A n’y rien comprendre !
    23 décembre 2009, par mael  
    Rue du rat-courci

    C’est ça la France de la "laïcité" démocratique et solidaire...Toujours plus cher pour moins de services.

    joli charabia papa...il y a des bazar pétillants, d’autres médiocres !

  • > Médiathèques Paloises : A n’y rien comprendre !
    23 décembre 2009, par mael  
    +1 Pierre +1 10Co

  • > Médiathèques Paloises : A n’y rien comprendre !
    27 décembre 2009, par Bertrand  

    A St Quentin en Yvelines (exemple que je cite parce qu’excellent et que je le connais), le réseau des médiathèques ne propose pas de superstructure centrale. Mais un déploiement de médiathèques "locales" bien achalandées. Les horaires sont assez larges et elles ouvrent le dimanche matin, avec succès. Les temps changent, nos loisirs changent, et qu’un service public ouvre le dimanche ne me choque pas. Perso, je préfère voir le public se rendre le dimanche matin dans un lieu public convivial et non marchand que dans un "supermaché" de la culture... Plutôt que de développer cette superstructure centrale au cout conséquent et dont je m’interroge sur la pertinence (il y a eu une enquête préalable de fréquentation et de besoins ? ), la municipalité ferait mieux de renforcer les médiathèques "locales" comme celle du quartier de l’Ousse des bois. Renforcer en personnel, renforcer en sécurité le bâtiment (les ordinateurs ont été volés), renforcer en capacité d’animation. Je ne suis ici que depuis 4 mois, mais j’ai vraiment la sensation qu’ici il n’y a que le centre ville qui existe...

     smiley

  • > Médiathèques Paloises : A n’y rien comprendre !
    27 décembre 2009, par Marc  

    Il est encore là ce Bertrand, lui qui se permettait il y a quelques jours de traiter de "bande de crétins" tous les intervenants du forum initié par Georges sur le frelon asiatique ?

    Pour qui se prend-il celui là ? Il aurait mieux fait de rester dans sa banlieue parisienne.

  • > Médiathèques Paloises : A n’y rien comprendre !
    27 décembre 2009, par Marc  
    Ce cher Bertrand oublie de dire qu’aucune médiathèque de StQlesY n’est ouverte le lundi, contrairement au réseau palois.

  • > Médiathèques Paloises : A n’y rien comprendre !
    27 décembre 2009, par Marc  

    "Perso, je préfère voir le public se rendre le dimanche matin dans un lieu public convivial et non marchand que dans un "supermaché" de la culture..."

    Personnellement, je préfère que l’on n’oblige pas les gens à travailler le dimanche. Comme si cela était nécessaire pour notre bien être !

    Et, soyons en certains, M. Bertrand ne travaille pas le dimanche, lui.

  • > Médiathèques Paloises : A n’y rien comprendre !
    27 décembre 2009, par pehache  
    Admettons, Marc. Mais faites honnêtement la liste des services (publics ou privés) que vous utilisez le dimanche, même occasionnellement. Vous serez peut-être surpris.

  • > Médiathèques Paloises : A n’y rien comprendre !
    28 décembre 2009, par Marc  

    Cher Pehache, j’ai bien cherché mais honnétement je ne vois pas.

    Les seuls services que j’utilise le dimanche sont liés aux loisirs (touristiques, culturels ou sportifs), qui bien entendu, par nature, se déroulent durant le week-end.

    Cela n’a rien à voir avec l’utilisation des médiathèques qui peut se faire tout au long de la semaine.

    J’en profite pour vous souhaiter de joyeuses fêtes, ainsi qu’à votre famille, et vous présenter tous mes voeux.

  • > Médiathèques Paloises : A n’y rien comprendre !
    28 décembre 2009, par pehache  

    Je vois, Marc, que vous êtes tout à fait capable de cette mauvaise foi qui caractérise les piliers de forums smiley !

    Vous considérez donc que VOS loisirs sont légitimes le dimanche, mais que les loisirs des autres ne le sont pas.

    Qu’est-ce qui vous empêche de pratiquer vos loisirs le samedi ou le soir ? Rien du tout.

    Et par définition les loisirs du dimanche ne relève absolument pas d’un besoin, vous pourriez parfaitement vivre en vous en passant, épargnant ainsi à quelques personnes de travailler le dimanche.

    Et puisque vous parlez de loisirs culturels entre autres, je ne vois pas en quoi la fréquentation d’une médiathèque ne serait pas un loisir culturel.

  • > Médiathèques Paloises : A n’y rien comprendre !
    28 décembre 2009, par Marc  

    Pehache, en matière de mauvaise foi, vous tenez vraiment le pompon.

    Voyez vous, il se trouve que, comme beaucoup d’autres gens, j’aime bien profiter de mes loisirs avec mes enfants, et que ceux-ci, à votre grand étonnement sans doute, sont en congé les samedis et dimanches.

    Il se trouve également qu’il est difficle d’aller se promener en montagne ou visiter des sites intéressants le soir, avec ou sans ses enfants.

    Il se trouve également que dans toutes les sociétés il existe (encore) un jour de congé consacré, qui permet, entre autre, de se retrouver en famille et de partager des loisirs en commun.

    Suivons donc votre logique et vos idées progressistes, supprimons dans le code du travail la notion de jour de congé hebdomadaire, et ainsi les salariés seront tenus de travailler aux jours et heures décidées par leurs patrons.

    Bravo !

  • > Médiathèques Paloises : A n’y rien comprendre !
    28 décembre 2009, par pehache  

    Voyez vous, il se trouve que, comme beaucoup d’autres gens, j’aime bien profiter de mes loisirs avec mes enfants, et que ceux-ci, à votre grand étonnement sans doute, sont en congé les samedis et dimanches.

    C’est bien normal. Mais expliquez-moi en quoi la fréquentation d’une médiathèque avec ses enfants les samedis et dimanche n’est pas un loisir comme un autre ?

    Il se trouve également qu’il est difficle d’aller se promener en montagne ou visiter des sites intéressants le soir, avec ou sans ses enfants.

    Et le samedi, alors ?

    Vous opposez comme argument à ceux qui souhaiteraient une ouverture le soir ou le dimanche qu’ils n’ont qu’à y aller le samedi. Mais c’est un argument opposable à TOUS les loisirs.

    Vous pouvez tout faire le samedi. Et le dimanche ne rien faire qui nécessite de près ou de loin le travail de quelqu’un : est-ce votre cas ? Vous n’êtes jamais de votre vie allé au cinéma un dimanche, par exemple ?

    Suivons donc votre logique et vos idées progressistes, supprimons dans le code du travail la notion de jour de congé hebdomadaire, et ainsi les salariés seront tenus de travailler aux jours et heures décidées par leurs patrons.

    Et si vous arrêtiez la démagogie, une seconde ?

  • > Médiathèques Paloises : A n’y rien comprendre !
    29 décembre 2009, par Bertrand  
    Je crois que nombre de gens ici sont incapables de cesser la démagogie, c’est le miroir dans lequel se mire leur narcissisme... Oui, le réseau de St Quentin est fermé le lundi, mais jeter donc un oeil aux plages horaires hebdomadaires. Faut-il parler de réseau ici ? Quand je vois que ce que j’emprunte à Lons ne peut être rendu ailleurs, j’en doute. Pas possibilité non plus de bénéficier d’un abonnement "professionnel". Bref, je ne suis pas parisien, (désolé pour les étiquettes très rapides de certains), mais le système de St quentin est bien fait. Et, toujours au même chapitre des conclusions trop rapides, je travaille assez souvent le dimanche, et au service de la population. Je ne souhaite pas tout voir ouvert le dimanche (l’industrie par exemple), mais l’inverse est anachronique. D’ailleurs Pau le dimanche en hiver, c’est morne plaine...

  • > Médiathèques Paloises : A n’y rien comprendre !
    29 décembre 2009, par Marc  
    Au lieu de travailler le dimanche "au service de la population" smiley, allez donc à la messe et méditez, cela vous évitera d’aligner des énormités...

  • > Médiathèques Paloises : A n’y rien comprendre !
    29 décembre 2009, par pehache  

    Marc, au lieu de vous en tirer par une pirouette, essayez de répondre à cette question simple :

    Pour certains de vos loisirs du dimanche vous acceptez visiblement l’idée que d’autres travaillent pour vous. En quoi un loisir culturel comme une médiathèque devrait-il être exclu de ce champs ?

  • > Médiathèques Paloises : A n’y rien comprendre !
    29 décembre 2009, par Marc  

    Cher Pehache, arrétez de couper les cheveux en quatre.

    Si vous fréquentez quelque peu les médiathèques, vous constaterez que la plupart des utilisateurs y viennent pour effectuer un emprunt et n’y restent que le strict minimum nécessaire. Dans ce cas, comme je l’ai déjà dit dans un précédent message, les emprunts peuvent se faire facilement tout au long de la semaine, il n’est donc pas besoin d’une ouverture le dimanche (en outre, je rappelle que l’emprunt en lui même n’est pas constitutif du loisir, qui va s’exercer de retour chez soi, avec le livre ou le CD choisi).

    D’autres utilisateurs, bien moins nombreux, y viennent pour consulter des ouvrages et travailler ; ce sont en général des étudiants ou des professionnels. Il ne s’agit donc pas ici d’une activité de loisir.

    Vous pouvez triturer la question comme vous voulez : Aller à la médiathèque n’a rien a voir avec les loisirs que l’on peut pratiquer en famille ou entre amis le dimanche, et qui eux nécessitent une journée consacrée au cours de laquelle les gens puissent se retrouver.

    Vous ne m’empécherez pas de regretter que l’on continue à élargir l’éventail des professions qui ont à travailler le week-end, pour des activités qui ne le justifient pas.

  • > Médiathèques Paloises : A n’y rien comprendre !
    29 décembre 2009, par pehache  

    Marc, ne ramenez pas tout à votre pratique de la médiathèque. Contrairement à vous j’y vois beaucoup de gens qui y passent du temps et qui lisent sur place, particulièrement dans les rayons jeunesse. D’ailleurs quand mes enfants y vont c’est ce qu’ils font. Et c’est d’ailleurs ce qui fait le charme d’un tel lieu, qui n’est pas qu’un guichet d’enregistrement des prêts et des retours.

    Et dans le genre coupeur de cheveux en quatre vous êtes pas mal, en dissociant l’acte de l’emprunt (pas un loisir !) de l’acte de lecture (loisir !). Ou en dissociant le cas de ceux qui viennent consulter les ouvrages pour travailler (allez expliquer à un étudiant qu’il n’a pas besoin de consulter les ouvrages le dimanche, d’ailleurs...).

    Vous pouvez triturer la question comme vous voulez : Aller à la médiathèque n’a rien a voir avec les loisirs que l’on peut pratiquer en famille ou entre amis le dimanche, et qui eux nécessitent une journée consacrée au cours de laquelle les gens puissent se retrouver.

    Dans ce cas poursuivez le raisonnement jusqu’au bout : on peut très bien aller au cinéma le soir ou le samedi, il faut donc fermer les cinémas le dimanche. De même les cafés et les restaurants, il n’y a qu’à y aller en semaine.

    Et tous les loisirs que vous ne pouvez (soit-disant) pratiquer que le dimanche, est-il écrit quelque part qu’il s’agit d’un droit (au loisir du dimanche) qui prévaut sur le droit de repos de ceux qui sont à votre service ce jour-là ? Soyez honnête, vous n’avez aucun besoin de ces loisirs, vous pouvez très bien passer un dimanche avec votre famille et vos amis sans ces loisirs.

    La réalité est que le principe "aucun travail le dimanche" est en pratique aussi intenable que le principe "travail complètement dérégulé le dimanche" et que culturellement on admet qu’un certain nombre de professions soient de service ce jour-là. Mais si on admet qu’un cinéma puisse être ouvert, je ne vois pas pourquoi il serait inadmissible qu’une médiathèque municipal le soit. La caissière du CGR serait-elle moins digne d’intérêt que la bibliothécaire ?

  • > Médiathèques Paloises : A n’y rien comprendre !
    29 décembre 2009, par AK Pô  
    A Pehache et Marc : le dimanche, vous pouvez aller à la messe, c’est toujours réjouissant de faire bosser les curés, surtout si l’on ne croit pas ce qu’ils racontent. Vous y déposez vos gosses, qui deviendront des enfants de choeur et s’initieront au vin de messe pendant que vous irez taper le carton et jouer au tiercé avec les pauvres. Je vous recommande l’église Saint Pierre, vers la cité Fouchet : il y a des bistrots et de belles sculptures, à proximité. Amen ! smiley

  • > Médiathèques Paloises : A n’y rien comprendre !
    29 décembre 2009, par Marc  

    Tout à fait, AK Pô, c’est bien ce que je disais dans un précédent message : Le dimanche, les églises sont ouvertes et devraient suffire aux besoins de l’esprit.

    Comme l’a déjà compris Lou Tillous, je fus moi-même enfant de choeur dans ma jeunesse. Aucun curé n’a passé sa main sous mon aube, mais je n’ai jamais pu non plus, hélas, goûter au vin de messe.

  • > Médiathèques Paloises : A n’y rien comprendre !
    29 décembre 2009, par Bertrand  
    "Les églises devraient suffirent aux besoins des esprits" ?... smiley Visiblement, non...

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Pau - Le boulevard des Pyrénées piétonnier : une telle évidence !
    Pau - Derrière le Palais de Justice
    Pau - L’étape du Tour 2012, hommage aux bénévoles
    Pau - Gratuité pour IDELIS ?
    L’attractivité du centre ville de Pau au mois d’août
    PAU - Rue Saint Louis les Palois attendent une rénovation
    PAU - Une aire de stationnement ignorée de beaucoup
    PAU - Idée pour un aménagement à réaliser, près de l’école de Musique et à coté du lac
    Pau - Cité de la Montagne : Dépenses - Recettes - point mort !
    Pau - Démocratie de trottoir
    Pau - Et, si le parking de la Place de Verdun devenait totalement payant ?
    PAU - Palois attention....
    PPP : Give me my money back !
    Pau : Pour une privatisation de l’entretien de la ville ???
    Logo pour Pau : Une contre-proposition bonne pour les finances locales
    Etes vous plutôt débris ou semence ?
    Transports en commun gratuits : c’est pour quand ?
    Pau - Hestiv’Oc, la convivialité pour tous
    Entre les deux, mon cœur balance
    Pau : « Trop de cuisiniers font une mauvaise garbure »



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises