Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Arpenteurs sans limites n°34 : la place Récaborde

lundi 23 novembre 2009 par AK Pô


Qui a mis François Récaborde au pilori sur cette place, quand il aurait été si bien au(x) poteau(x) ? Encore un complot international des rois du ballon ovale, sans doute...


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Arpenteurs sans limites n°34 : la place Récaborde
25 novembre 2009, par Maximo  

elle pourrait être belle, oui. Elle est en effet très pitorsque, comme le dit claudiqus. Mais dans quel état ! qu’elle est sale, mal entretenue, sans aucun effort de déco... rien ! elle est bien triste !

  • > Arpenteurs sans limites n°34 : la place Récaborde
    25 novembre 2009, par claudiqus  
    c’est un peu le cas idem pour tout le vieux Pau ... bien dommage, car tout ce quartier du Hédas mériterait d’être mis en valeur ! quand je compare avec ce qui a été réalisé, par exemple, à Périgueux, qui n’a certes pas les moyens d’une ville comme Pau ...

  • > Arpenteurs sans limites n°34 : la place Récaborde
    25 novembre 2009, par Marc  
    Et en plus les couteaux volent bas dans ce quartier en ce moment...

  • > Arpenteurs sans limites n°34 : la place Récaborde
    25 novembre 2009, par Pierre André Larrieu  

    magnifique intervention pleine d’humour et de bon gout.

    j’étais hier soir sur les lieux de l’intervention, le corps sans vie d’un jeune d’à peine 25 ans poignardé à mort n’a pas provoqué chez moi l’envie d’un trait d’humour.

    je dois être moins blasé que vous.

  • > Arpenteurs sans limites n°34 : la place Récaborde
    26 novembre 2009, par Marc  

    "je dois être moins blasé que vous"

    Eh oui, cher Monsieur, nous n’avons sans doute pas les mêmes terrains d’aventure.

  • > Arpenteurs sans limites n°34 : la place Récaborde
    26 novembre 2009, par Pierre André Larrieu  
    ni le même respect des victimes

  • > Arpenteurs sans limites n°34 : la place Récaborde
    26 novembre 2009, par Marc  
    Cher Monsieur, ne parlez pas de ce que vous ne connaissez pas. Bien à vous.

  • > Arpenteurs sans limites n°34 : la place Récaborde
    26 novembre 2009, par Pierre André Larrieu  

    « Cher Monsieur, ne parlez pas de ce que vous ne connaissez pas. Bien à vous. »

    Une approche bien présomptueuse de ce que je suis ou fais (sans vous demander à quel titre je me suis transporté sur les lieux) Seriez-vous le nouveau Uri Geller, sorte de gourou omniscient capable de deviner la qualité des gens au travers de l’écran ?

    Quant à mes "terrains de jeu", je pourrais faire comme vous et au nombre des messages que vous postez ici me demander si le votre dépasse votre clavier.

    Enfin j’espère que vous vous êtes livré aux mêmes saillies humoristiques lors de l’assassinat du jeune nayais cet été, les occasions de rire sont tellement rares ces temps-ci et ses parents seront sensibles à cette compassion au même titre que ceux de la victime du Hédas.

    Je vous souhaite un crash aérien pour noël, ça va égailler votre soirée au coin du feu.

  • > Arpenteurs sans limites n°34 : la place Récaborde
    26 novembre 2009, par Marc  

    Cher Monsieur Larrieu,

    Je crains que vous n’ayez pas compris mon message.

    Vous vous êtes permis de m’insulter en me lançant que je ne respecte pas les victimes. Vous ne me connaissez pas, ne savez rien de ma vie, donc je vous ai simplement demandé de ne pas faire ce genre de remarque.

    C’était l’unique sens de mon message, qui n’avait rien à voir avec ce que vous faisiez à l’endroit du crime, ce qui par ailleurs ne m’importe aucunement.

    Je vous remercie de votre souhait de me voir mourir à Noêl. Je ne manquerais pas de vous informer des suites qui lui auront été données.

    Je vous souhaite en retour, ainsi qu’à votre famille, paix, bonheur et prospérité.

    Bien à vous.

  • > Arpenteurs sans limites n°34 : la place Récaborde
    26 novembre 2009, par le coq  
    Ah non Marc, tu ne peux pas te dégonfler devant une baudruche de prétentions qui te souhaite de mourir à Noël ! quel message de tolérance et de compassion. Qui que soit et quoi que fasse ce PAL, C’est bien par ces trois lettres qu’il faudrait le hisser pour accrocher les guirlandes de Noël. C’est fou de trouver des gens comme celà...alors n’allez pas au Hédas sans un gourdin.

  • > Arpenteurs sans limites n°34 : la place Récaborde
    26 novembre 2009, par Pierre André Larrieu  

    Malheureusement mr Marc, non seulement vous faites des blagues d’un goût moyen mais vous ne lisez pas non les réponses que l’on vous fait.

    Comment interpréter votre premier message "en ce moment les couteaux volent bas au Hédas" autrement que par la volonté de faire de l’humour au mépris des gens susceptibles de vous lire et touchés par ce meurtre. Où est l’insulte ? On se le demande.

    Relisez et essayez donc de comprendre le sens de mon avant dernier message : pour "égayer" votre soirée il faut bien sur que vous ne soyez pas victime du malheur évoqué, sinon comment auriez vous la possibilité de nous livrer des remarques aussi délicates que le premier message cité plus haut.

    Je suis déçu par un tel manque de discernement.

  • > Arpenteurs sans limites n°34 : la place Récaborde
    26 novembre 2009, par Marc  
    Je fais des blagues de très mauvais goût M. Larrieu, mais moi je ne souhaite à personne de connaître le malheur.

  • > Arpenteurs sans limites n°34 : la place Récaborde
    26 novembre 2009, par Pierre André Larrieu  

    au contraire, en vous souhaitant d’être témoin d’un malheur je vous souhaite le bonheur de continuer à faire vos blagues.

    Vous devriez m’en remercier au lieu de croire que je souhaite votre trépas (une erreur que je mets sur le compte d’un emportement à me répondre qui vous honore)

  • > Arpenteurs sans limites n°34 : la place Récaborde
    24 novembre 2009, par claudiqus  

    pittoresque !

    c’est où, cette place ? à côté du château ?

  • > Arpenteurs sans limites n°34 : la place Récaborde
    24 novembre 2009, par Maximo  
    ??? tu connais pas, claudiqus ? tu claudiques du chapeau aussi ??? smiley

  • > Arpenteurs sans limites n°34 : la place Récaborde
    24 novembre 2009, par claudiqus  
    ben non, connais pas ...

  • > Arpenteurs sans limites n°34 : la place Récaborde
    24 novembre 2009, par Maximo  
     smiley Wouaaaaaahouuuuuh, un martien smiley smiley

  • > Arpenteurs sans limites n°34 : la place Récaborde
    25 novembre 2009, par claudiqus  

    bahh !

    sans nul doute, de par mon étourderie ... n’avais pas fais la relation, désolé !

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Arpenteurs sans limites n°185 : un petit tarpé, vers 18 heures, at Tarbes zentrum
    Arpenteurs sans limites n°184 : La mer n’était pas là, alors on a regardé la Terre
    Arpenteurs sans limites n°183 :les pèlerins marquent le pas à Lourdes
    Arpenteurs sans limites n°182 : les rues d’Arudy sont douces l’après midi
    Arpenteurs sans limites n°181 : coups de freins dans les virages, Louvie Juzon
    Arpenteurs sans limites n°180 : pourrir jeune ou mourir vieux à Lembeye
    Arpenteurs sans limites n°179 :Tango Sède, mignon quartier tarbais
    Arpenteurs sans limites n°178 : la passegiata (un dimanche aprêm sur le boulevard)
    Arpenteurs sans limites n°177 : the last pilgrim in Lourdes senza papa
    Arpenteurs sans limites n°176 : Cauterets (village) sous la neige
    Arpenteurs sans limites n°175 : a dada(ïste) sur les sculptures d’ Eduardo Chillida
    Arpenteurs sans limites n°174 : un vertigineux petit tour à Pau
    Arpenteurs sans limites n°173 : animus anima : les poupettes à papi
    Arpenteurs sans limites n°172 : les petits bouchons de Liège, années quarante
    Arpenteurs sans limites n°171 : Marciac sans chapiteau ni zizique
    Arpenteurs sans limites n°170 : ça tourne rond à Oloron
    Arpenteurs sans limites n°169 : je gére, j’erre, Gers, aujourd’hui comme hier
    Arpenteurs sans limites n°168 : Pau lux (et poil à gratter)
    Arpenteurs sans limites n°167 : Tarbes, par petites touches (3)
    Arpenteurs sans limites n°166 : Cauterets vaisseau de belles pierres (partie 2)



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises