Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

ETA : L’Hydre de Lerne des temps modernes

jeudi 27 août 2009 par Ortzi Olaizola


Plus de 800 kilos d’explosifs ont été découverts dans 12 caches de l’ETA en moins d’une semaine dans le Sud de la France. Les arrestations ont beau se multiplier, l’ETA renait toujours tel l’hydre. La fin pourrait pourtant se rapprocher.

En l’espace de six jours, trois etarras présumés ont été interpellés en Savoie et 12 caches d’armes et d’explosifs ont été découvertes. Le bilan est considérable : Six-cents kilos de nitrate d’ammonium, 180 de chlorate, 22 de pentrite, 12 litres de nitrométhane, 15 bombes ventouses, 244 détonateurs, 18 armes de poing, un fusil-mitrailleur, six silencieux, 4.600 munitions de différents calibres, 510 mètres de cordon détonnant, des composants servant à la confection de bombes, 120 plaques d’immatriculation, des documents administratifs vierges...

Ces découvertes de dépôts clandestins démontraient de nouvelles pratiques de la part de l’ETA avec "un chaînage de caches qui peuvent être opérées par des groupes différents".

Mais ces coups à répétitions n’aboutissent jamais. Tel l’hydre de Lerne*, dès qu’une tête est coupée, en apparait, non pas une autre, mais plusieurs.

Retour sur la légende : « L’hydre, dotée de plusieurs têtes, présentait une particularité : les têtes coupées reparaissaient plus nombreuses à moins qu’on n’appliquât le feu à la plaie ». Nos démocratie ne permettent pas d’aller jusque là. Alors quelle est la solution ? Probablement pas la répression à tout crin mais bien un dialogue ferme, qui n’a jamais été mis en place.

Le fait que le gouvernement autonome basque soit tombé, il y a quelques mois, entre les mains d’une coalition PSOE-PP après des décennies de gouvernance du Parti Nationaliste Basque (PNV), devrait permettre à terme une autre approche de la problématique.

Mieux vaut dans de telles circonstances un « adversaire » bien déclaré qu’PNV pas toujours "clair" dans ses relations avec les différentes branches « radicales » de la société basque.

Si la stratégie de l’ETA ne semble pas changer, il est probable que c’est du côté de la stratégie du gouvernement autonome de Victoria et du gouvernement central, maintenant tous deux PSOE, que les choses vont évoluer. Dans quelle direction ? Cela reste à voir.

Ce qui est certain, c’est que le consensus mou du PNV n’a jamais fait reculer l’hydre ETA. La nouvelle donne politique à Victoria va très vite permettre une nouvelle approche. Sera-elle la bonne ?

-  Par Ortzi Olaizola

Source : http://www.google.com/hostednews

Source : http://mythologiesetlegendes


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> ETA : L’Hydre de Lerne des temps modernes
27 août 2009, par Marc  

" Alors quelle est la solution ? Probablement pas la répression à tout crin mais bien un dialogue ferme, qui n’a jamais été mis en place".

On ne doit pas dialoguer avec des terroristes maffieux comme ceux de l’ETA qui n’hésitent pas à assassiner des innocents. Ce n’est pas de dialogue dont nous avons besoin mais bien de répression, qui commence enfin à porter ses fruits. Et cette répression doit s’étendre à ceux qui couvrent ces assassins.

  • > ETA : L’Hydre de Lerne des temps modernes
    27 août 2009, par le coq  
    Attention aux MOTS EMPLOYES

    Je crois qu’il ne faut pas traiter les Basques de Maffieux ni l’ETA pour deux raisons au moins ; la première ce sont des combattants pour leur autonomie et leur identité et c’est leur droit d’autant qu’en France on n’a vraiment pas de leçons à donner...les Bretons, les Corses, et ainsi de suite. La deuxième raison est que l’ETA est un combat qui se passe à 99% en Espagne et dans ce cas CE N’EST PAS NOTRE PROBLEME NATIONAL. On sait ce qu’a donné l’Irlande, ne nous mélons pas de ça. Il ne s’agit pas d’une fuite mais on ne dispose pas de toutes les données ni du sens des valeurs et des droits de chacun. En France les Basques sont CALMES parce qu’ils sont RESPECTES et intégrés dans un système National ce qui n’est pas le cas en Espagne. Les autres provinces Espagnoles sont aussi susceptibles que les Basques ne l’oublions pas. Alors MERCI de ne pas traiter les Basques de "maffieux"ce sont des combattants pour un idéal qu’ils ont choisis. Souvenez-vous de l’OAS en France ....J’ai lu mieux comme analyse de votre part ce qui m’étonne aujourd’hui.

  • > ETA : L’Hydre de Lerne des temps modernes
    28 août 2009, par Marc  

    Cher LeCoq,

    Il ne me viendrait jamais à l’idée de traiter de terroriste ou de maffieuse la population basque. Quant à l’ETA, rien, absolument rien ne peut justifier dans une démocratie d’assassiner des civils innocents à coups de voitures piégées. Les membres de l’ETA sont des terroristes liés au grand banditisme.

    Voici un triste bilan de leur action relaté dans Wikipédia :
    -  13 septembre 1974 : Attentat à la bombe dans la cafétéria Rolando à Madrid : 12 personnes sont tuées.
    -  Septembre 1985 : Premier attentat à la voiture piégée à Madrid : 16 policiers et un civil sont tués.
    -  14 juillet 1986 : Attentat à la voiture piégée à Madrid : 12 gardes civils sont tués.
    -  19 juin 1987 : Attentat à la voiture piégée sur le parking du centre commercial Hipercor à Barcelone : 21 morts et 45 blessés.
    -  11 décembre 1987 : Attentat à la voiture piégée près d’une caserne de la garde civile à Saragosse : 11 morts (dont 4 enfants).
    -  17 janvier 1996 - 1er juillet 1997 (532 jours) : Enlèvement et torture du fonctionnaire José Antonio Ortega Lara.
    -  12 juillet 1997 : Enlèvement et assassinat de Miguel Angel Blanco, jeune conseiller municipal de la ville d’Ermua au Pays-Basque.
    -  30 janvier 1998 : Assassinat à Séville du conseiller municipal Alberto Jiménez Becerril et de son épouse, Ascensión García Ortiz.
    -  21 janvier 2000 : Attentat à la bombe contre l’officier de l’armée de terre Pedro Antonio Blanco Garcia tué dans sa voiture piégée.
    -  21 novembre 2000 : Assassinat de l’ancien ministre socialiste, Ernest Lluch, tué dans le parking de son immeuble à Barcelone.
    -  le 30 décembre 2006 : Attentat à la voiture piégée dans le parking du Terminal 4 de l’aéroport de Madrid : 2 citoyens équatoriens sont tués et 19 personnes sont blessées.
    -  le 3 décembre 2008 : Assassinat à l’arme à feu, à Azpeitia, Guipúzcoa, d’Ignacio Uría Mendizábal, entrepreneur participant à la construction du train à haute vitesse basque.
    -  le 19 juin 2009 : Assassinat à la voiture piégée à Arrigorriaga, près de Bilbao, en Biscaye, d’Eduardo Puelles García, inspecteur de la police national, spécialisé dans la lutte anti-terroriste.
    -  le 30 juillet 2009 : Attentat à la voiture piégée à Palmanova (Iles Baléares). 2 membres du personnel de la Garde civile sont tués, plusieurs autres sont blessés. Une autre bombe est désamorcée.

  • > ETA : L’Hydre de Lerne des temps modernes
    28 août 2009, par pehache  

    En France les Basques sont CALMES parce qu’ils sont RESPECTES et intégrés dans un système National ce qui n’est pas le cas en Espagne.

    C’est une blague ???

    Le pays Basque espagnol jouit depuis longtemps maintenant d’une très très large autonomie.

  • > ETA : L’Hydre de Lerne des temps modernes
    28 août 2009, par Maximo  

    si c’est une blague, elle est bien mauvaise !

    des combattants (...) et c’est leur droit
    Vous êtes fou ? Dans une démocratie, où toute idée a le droit de s’exprimer, et c’est le cas, l’assassinat n’est jamais un droit. Pas plus aujourd’hui là, que ce ne le fut ici avec l’OAS ou l’est avec les extrémistes corses etc.

    Ou alors vous faites l’apologie du crime

  • > ETA : L’Hydre de Lerne des temps modernes
    29 août 2009, par le coq  
    Soldez vos certitudes Maximo et attention à l’infarctus !

    Vous "simplifiez" par ce que vous dites en refusant de "voir les faits"...Arrêtez de parler de démocratie en France - Merci. Entre la dictature politique "faites ce que je dis pas ce que je fais" (je rappelle que voter c’est transférer un pouvoir et non un devoir d’écoute des citoyens), l’absence de libertés dans tous les domaines par une répression active (faites la liste avec toutes les lois qui sont promulguées), le racket fiscal ( en direct et en indirect, (revenus et immobilier), une pression judiciaire au détriement des victimes (les victimes sont toujours responsables d’être au mauvais endroit et au mauvais moment), un enseignement qui n’a que la valeur d’un corporatisme dépassé doublé d’un contenu qui exclus l’EDUCATION, LA MORALE, LE CIVISME, des étudiants qui sont politisés et activistes, du code du travail non respecté et contournable à souhait, .....je peux en rajouter encore avec une politique de soins selon la richesse, la déviation mutualiste des remboursements, l’augmentation des écarts entre les classes sociales et la baisse des retraites rendant tout le monde à la limite de la précarité, ...c’est ça votre DEMOCRATIE ? Allons, allons, c’est la "MAXIMO DEROUTE" de vos références. Classez-les dans la bibliothèque des valeurs perdues et des souvenirs. C’est pour cela que je suis favorable à tous ceux qui refusent de baisser les bras. Bien sûr vous avez raison de rejeter (le terrorisme primaire) mais malheureusement existe-t-il d’autres voies pour être entendu ? Ceux qui brûlent les voitures, agressent les citoyens, les pompiers et les policiers, vivent d’une économie parallèle par force et créent un corporatisme de l’exclusion solidaire c’est quoi ? UN MAL français toléré faute de volonté (ou de moyens) pour y remédier. Derrière chacun il y a un électeur et évidemment il ne faut pas déplaire. Pensez-y. C’est ça la solderie de votre démocratie citoyenne...à 90% . Achetez !!!

  • > ETA : L’Hydre de Lerne des temps modernes
    28 août 2009, par Maximo  

    contre des poseurs de bombes, en effet.

    Et dire qu’un dialogue n’a jamais été mis en place relève de l’ignorance crasse : ne parlez que de ce vous connaissez !

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Randonneurs sans limites : Sortie culturelle à Alhóndiga Bilbao
    "Arpenteurs" fuera de limites : Magia en Zilbéti
    Sortir - Coup de fourchette du côté de Saint Sébastien
    Encore un artiste primé !
    S’évader - Alhóndiga Bilbao
    Pays Basque Espagnol : Un tournant politique en vue.
    ETA : En finira t-on jamais ?
    Pour un Guggenheim palois ?



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises