Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Oloron : Quand Monsieur le Maire n’a pas faim !

samedi 18 avril 2009 par Ortzi Olaizola


Michelle Obama plante un potager dans les jardins de la Maison Blanche. Partout, les vendeurs de graines et de semences voient leur vente « exploser ». Motif : la crise, la faim. A Oloron, le Maire, a contre courant chasse les coqs.

Monsieur le Maire d’Oloron  vient de pondre une réglementation faisant du cocorico « un trouble manifestement illicite ». Dommage que le Coq ne sache pas lire, il en perdrait sa voix ! Contravention : 68 euros portée à 180 si pas payée sous 45 jours.

Cette décision interpelle quand on sait qu’un poulailler est, pour beaucoup de nos concitoyens dans le besoin, un palliatif pour « s’auto alimenter ». Les œufs, les poulets ne sont-ils pas des éléments de base dans notre alimentation ?

Le petit montant des retraites, voire des salaires, le chômage contraint de plus en plus de gens à cultiver leurs potager. Une preuve : Parmi les grands bénéficiaires de la crise actuelle, les Villemorin et consorts qui voient leurs ventes grimper rapidement.

Vouloir limiter le développement des poulaillers en ville, on peut le comprendre. S’attaquer aux existants par cette réglementation « anti-coq » tombe vraiment au plus mauvais moment.

A Oloron, Monsieur le Maire n’a pas faim...

- par Ortzi Olaizola


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Oloron : Quand Monsieur le Maire n’a pas faim !
19 avril 2009  

Connaissant Bernard Uthurry je suis pret à parier qu’il s’agit d’une décision murement réfléchie, qu’il a pesé le pour et le contre et que sa prise de décision était la plus raisonnable. Je vous signale que je ne vote pas PS mais Orange

> Oloron : Quand Monsieur le Maire n’a pas faim !
18 avril 2009, par GEORGES  

Je pense cher Ortzi que vous n’avez jamais habité, en ville, dans le voisinage d’un coq "maitre chanteur" cette espèce de gallinacé arrogant et totalement inutile sauf pour polluer les nuits des voisins de son propriétaire. Je me permet de vous rappeler qu’un coq n’est pas du tout indispensable pour que les poules pondent des oeufs et qu’il existe un code des communes avec des règles sanitaires qui interdisent, normalement, les élevages de volailles et autres en milieu urbain... Je trouve désolant que le coq d’Oloron face la une de tous les médias à une époque où il y a tant de choses beaucoup plus intéressantes à dire..

  • > Oloron : Quand Monsieur le Maire n’a pas faim !
    18 avril 2009  
    Parfaitement d’accord avec GEORGES, la comparaison avec un potager étant nulle et non avenue : un potager ne chante pas dès 4 heures du matin sans interruption dans une cour minuscule ou sur un balcon

  • > Oloron : Quand Monsieur le Maire n’a pas faim !
    19 avril 2009  
    Autrefois on savait bien qu’en ville il faut un poulailler/cabane avec perchoir où les volailles rentrent d’elles mêmes quand le soir arrive et dont on ferme la porte à la nuit tombée . Le coq enfermé dans un poulailler totalement obscur n’aura pas l’idée de chanter ... et on ne se fâche pas avec ses voisins. Seule contrainte : le propriétaire ne doit pas être un lève-tard qui oublie de libérer ses volailles

  • > Oloron : Quand Monsieur le Maire n’a pas faim !
    19 avril 2009  
    qui de la poule ou de l’oeuf

    Allons ! allons ! tu vas pas nous jouer la "romance de l’oeuf à la coq" ...Sans lui il n’y aurait pas d’humanité, sa grande vivacité sexuelle (40 /jour) fait qu’il nourrit plus de la moitié des hommes, qu’il est un parfait écologiste, qu’il est courageux, bon en sauce et qu’il est le symbole du rugby. Techniquement si la poule peut pondre un oeuf il faut qu’il soit fécondé pour faire un poussin. Tu me fais un drôle de connaisseur ! Tu es de ceux qui considèrent que le "steak sort de la boîte" olus que de la vache. Supprime le coq, arrête la prière des mosquées, l’angelus, les sonneries des clochers, les sirènes des pompiers et flics, les chiens qui aboient...et c’est la déprime assurée. Le matin en écoutant le coq chanter, tu te réveilles en forme, deplus il chante toujours à la même heure. Essaie de faire taire Nicolas pour que Ségolène ne nous ponde plus les oeufs que tu sais !

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Grand Sud-Ouest, avenir des régions : Fiction ou fusion
    Balade à Oloron via le chemin de fer
    Béarn-Bigorre : La tentation de l’Adour
    Pau - "Le chiffre et la plume" : Une rencontre très éclectique
    Béarn le jour d’après 
    Aller au-delà du débat Béarn-Bigorre
    De Pau et du Béarn (saison 3)
    Béarn - Des poules de la place royale à la blancheur de la place Clemenceau : (Saison 2)
    « Ensemble, aidons l’Homme à se restaurer » (1)
    Grand Pau 2030 : L’ambition dangereuse de Jean-Pierre Mimiague
    Regard sur l’urbanisation en périphérie lointaine de Pau
    Pour un “Conseil des Elus du Béarn et de la Bigorre” : une touche historique
    "Conseil des Elus du Béarn et de la Bigorre" : Les Basques nous ouvrent la voie
    "Conseil des Elus du Béarn et de la Bigorre" : Le problème sera béarnais
    Pau-Lourdes-Tarbes : Pour un "Conseil des Elus du Béarn et de la Bigorre" 
    Béarn 2030 - le scenario fiction qui fait peur
    Territoires : Effervescence au Pays Basque, calme plat en Béarn
    Louvie-Juzon : Avis de décès d’un coeur de village
    CODE Béarn - L’immobilier à Oloron-Ste-Marie
    Chapeau, Oloron !



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises