Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Labarrère : La langue de bois, c’est enfin fini !

samedi 10 janvier 2009 par Bernard Boutin


A l’occasion des vœux,  la nouvelle majorité municipale a pointu du doigt les « pratiques municipale » de l’ère Labarrère. Une « curiosité » selon Jean-Pierre Cremer, directeur général des services. Yves Urieta et Josy Poeyto ont « claqué la porte ».

Jean-Pierre Cremer, directeur général des services, sous les yeux de Martine Lignières-Cassou n’y est pas allé sur le dos de la cuillère. La gestion de la ville de Pau : « une curiosité » en France ! Les « services au public de base pas à la hauteur des standards ». L’absence de « culture de gestion de la performance ». Le triomphe de « l’individualisme ». Des « conditions de travail « médiocres et couteuses ».  Des « locaux professionnels parfois « indignes ». « Faiblesse de continuité de projets ». Centralisation excessive...

On se souviendra aussi du copinage, des promotions « canapés », des décisions impériales conduisant à des projets foireux comme la médiathèque Hadid ou le FIPau.

Bref, personne de visé à part le système « Labarrère ».  Il m’empêche que deux anciens adjoints d’André Labarrère ont mal pris cette critique. Yves Urieta et Josy Poeyto qui rappelant que Martine Lignières-Cassou, Maire actuelle, avait elle aussi participé à ce système...

Depuis bientôt 6 ans Alternatives-Paloises met le doigt sur la gestion « hasardeuse » de l’ancien Maire et c’est seulement, 2 ans après sa mort que les langues commencent à se délier. Incroyable, non ?

Pendant la campagne électorale pour les municipales, il y a tout juste 12 mois, tous les candidats majeurs se revendiquaient d’une façon ou d’une autre comme héritier d’André Labarrère.

Il aura fallu le courage du nouveau directeur des services, appuyé en cela par Mme la Maire, pour enfin commencer à lever le voile sur les pratiques d’un autre temps. Que la "langue de bois " a de beaux jours sous le ciel de Pau !

Cela dit, au-delà de la critique, une complète réorganisation des services est en cours. Une mutualisation entre les services communautaires et municipaux lancée. Des recrutements « à la compétence » lancés.

Tout cela va dans le bon sens, mais reste à savoir combien de temps il faudra pour mettre de l’ordre dans tout cela et redynamiser les 2500 employés municipaux, CCAS et communautaires ? Surement beaucoup plus que ne le souhaite la nouvelle majorité en place et...  les palois.

Et dire qu’il n’y a tout juste un an, Yves Urieta voulait donner à la Place Clemenceau le nom d’André Labarrère !...

-  par Bernard Boutin


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> enfoncer les portes ouvertes !
13 janvier 2009  
peyo

Jean-Pierre Cremer enfonce les portes ouvertes ! Tout le monde sait que Labarrère était paternaliste et autoritaire. Il n’était pas que cela. Il a commis des erreurs mais il a aussi beaucoup fait pour sa ville. Qu’il faille moderniser la mairie est une évidence mais ça ne suffit pas à faire un projet politique pour cette ville.

  • > enfoncer les portes ouvertes !
    16 mars 2009, par PERSONNE  
    LABARRERE

    Hé DéDé était un grand manipulateur..................tout les Palois ont gobé ses paroles pour le bien pour la mal pour ses propre rêves ses phantasmes politique ses manques comme sont génie......

     smiley smiley

  • > Labarrère : La langue de bois, c’est enfin fini !
    12 janvier 2009, par jpryf  
    Facile

    Les absents ont toujours tort, mais quand les absents sont morts encore plus, hélas ! Je ne cache pas que j’ai été choqué des propos tenus lors des vœux de la Ville de Pau et de l’agglomération par le directeur des services et par les élus dont Martine Lignières-Cassou ; et qui mettaient en cause la gestion d’André Labarrere. Il faut donc croire que les éloges vibrants qui ont été prononcés lors du décès d’André Labarrere n’étaient qu’hypocrisie et discours de convenance. Par ailleurs, je crois que Martine Lignéres-Cassou a été adjointe au Maire et même, si je ne fais pas erreur, première adjointe d’André Labarrere pendant de nombreuses années et un propos comme celui qui vient d’être tenu aurait sans doute eu plus de portée à l’époque. Mais il aurait fallu alors un certain courage, en tous cas plus qu’il n’en faut aujourd’hui. Que des améliorations du fonctionnement des services soient nécessaires c’est probable, et dans l’ordre des choses, encore que l’adjoint chargé des services a déclaré « Le service rendu aujourd’hui est correctement rendu ». Alors ! Martine Lignéres-Cassou devrait éviter de se fier uniquement aux technocrates. Il semblait que c’est ce qu’elle voulait si l’on en croit la parabole qu’elle nous a donné lors du Concert du nouvel AN. Mais tout cela n’est pas essentiel et cette ingratitude à l’égard d’André Labarrere est simplement le fait de l’oubli de ce qu’était la Ville de Pau quand il en est devenu Maire et ce qu’elle est aujourd’hui. Nul ne peut, s’il est tant soit peu honnête, oublier le nombre de réalisations, dont certaines remarquables qui sont à son actif. Il est vrai qu’André Labarrere n’était pas un technocrate mais un politique qui ne mettait pas en place des « lettres d’objectifs et des baromètres de satisfaction » mais qui avait une vision de sa ville et de son avenir et un souffle pour la guider, ce qui me paraît manquer singulièrement aujourd’hui. Chacun sait que je n’ai pas toujours été d’accord avec André Labarrere, mais je suis choqué que des gens qui lui doivent leurs carrières et qui n’ont jamais agi quand ils étaient à ses côtés et alors que c’était leur rôle de le faire, le dénigrent aujourd’hui. Et je me demande si ce n’est pas tout simplement, en dehors de la volonté de faire un « coup », le ressentiment d’avoir beaucoup de mal à effacer la forte et belle personnalité de l’ancien Maire. Ce n’est pas par une telle attitude que cette nouvelle équipe y parviendra.

    Jean Pierre Ryf

  • > Labarrère : La langue de bois, c’est enfin fini !
    12 janvier 2009, par pehache  

    le ressentiment d’avoir beaucoup de mal à effacer la forte et belle personnalité de l’ancien Maire.

    Labarrère sera à Pau ce que Chaban-Delmas a été à Bordeaux : plus personne à Bordeaux ne regrette Chaban-Delmas depuis un moment. A Pau l’image de Labarrère s’effritera tout aussi vite.

    Contrairement à ce que vous dites, il n’avait AUCUNE vision pour la ville. Il se contentait de faire des "coups" : un palais de ceci ici, un palais de cela là, sans aucun souci de cohérence. Et ces palais et cette absence de vision nous coûtent cher aujourd’hui. Pour ne prendre qu’un exemple, le zénith est sous perfusion constante de la mairie alors qu’il s’agit d’un équipement commercial qui normalement devrait dégager du bénéfice.

    Reste au bilan positif d’avoir oeuvré pour la réalisation de l’hôpital, et si on le croit, d’avoir résisté à la tentation de voies rapides pénétrantes jusqu’au centre-ville dans les années 70. C’est bien, mais en 35 ans c’est maigre.

    Quant à l’organisation des services, juste un indice : la mairie de Pau, employant 1500 personnes, ne disposait même pas d’un véritable intranet et de boîtes email systématiques pour la communication interne. Le moyen-âge... Vous connaissez beaucoup d’entrerises ou organisations de cette taille qui travaillent sans ses outils ? La sévérité du bilan dressé par M Cremer n’est pas excessive, loin de là.

  • > Labarrère : La langue de bois, c’est enfin fini !
    13 janvier 2009  
    SI ...

    M. JP Ryf,si M A. Labarrère avait pu se présenter en 2007( comme il l’affirmait ) il serait encore maire ! Il connaissait les électeurs Palois bien mieux que F. Bayrou . J. Poueyto aurait pris du galon et Y. Uriéta serait au CM avec ses amis . L’organisation de la mairie n’aurait pas changé et ... vous seriez débarrassé de M. L. Cassou . Le Palais des Sports, le Zénith etc ne seraient plus une charge pour la ville et le quartier du Stade des Eaux Vives serait aménagé !

    Oui, M. Labarrère était un homme exceptionnel et les hommages rendus étaient loyaux . L’organisation à la Mairie était-elle irréprochable ?

  • Boite de Pandore
    13 janvier 2009, par Jean  
    Tout ça est un peu surprenant car le constat de Mr. Cremer qui provoque toutes ces réactions offusquées est particulièrement "soft", limite gentil ! Mr Labarrère n’y est pas cité et personne n’y est mis en cause. Les "cadavres" restent dans les placards, personne ne manifeste l’intention de les deterrer. Certains silences sont assourdissants. Ouvrir la boite de Pandore n’est toujours pas d’actualité, c’est peut être dommage, mais c’est comme ça !

  • > Labarrère : La langue de bois, c’est enfin fini !
    24 janvier 2009, par tell  
    aveuglément

    Éternelle polémique paloise...moi ! toi, eux, nous, en sommes tous sauf moi, je suis le seule qu’à compris, surement "promotions canapé" Vous avez un ville avec un charme et une douceur incomparable, mais hélas, mil fois hélas le Château est mort depuis long temps, et beaucoup parmi vous il croit encore que le "Parlement de Navarrais existe encore."

  • > Labarrère : La langue de bois, c’est enfin fini !
    13 janvier 2009, par Maximo  

    Il faut donc croire que les éloges vibrants qui ont été prononcés lors du décès d’André Labarrere n’étaient qu’hypocrisie et discours de convenance
    Mais enfin... Vous imaginiez quoi ? Que leurs auteurs le pensaient ? smiley
    un propos comme celui qui vient d’être tenu aurait sans doute eu plus de portée à l’époque
    Aucune. Il l’aurait cassée en deux phrases odieuses, de celles qui faisaient tant rire les courtisans zélés au lieu de les faire fuir de honte.
    ingratitude à l’égard d’André Labarrere
    Mais quelle gratitude faudrait-il avoir pour un homme qui, finalement, s’il a fait ce qu’il devait, n’aura fait QUE ce qu’il devait. Il n’était ni bénévole ni humanitaire, et ne sacrifia jamais sa vie de famille puisque, au contraire, il mélangeait vie privée et vie publique... (je ne diffame pas, relisez ses propos dans la presse de 1997).
    l’oubli de ce qu’était la Ville de Pau quand il en est devenu Maire et ce qu’elle est aujourd’hui
    Eh bien, justement... D’abord, heureusement qu’elle a changé en 35 ans. Elle aurait changé... même sans maire. La comparaison n’a même pas lieu d’être. Nous devons comparer ce qu’elle est et ce qu’elle DEVRAIT être !
    Et je me demande si ce n’est pas tout simplement...
    Certes... ils n’eurent pas de courage, vous avez raison. Il leur flanquait la trouille, c’est vrai aussi. Ils pensèrent d’abord à leur carrière et ce n’est pas glorieux.

    La politique n’est pas vertueuse. Qui pourrait encore le croire ?

  • > Labarrère : La langue de bois, c’est enfin fini !
    12 janvier 2009, par DOUDOU  
    LABARRERE LA LANGUE DE BOIS

    Je pense comme dans toute ville qui se respecte on fait le ménage c’est ce qui se passe a PAU comme cela se pratique partout c’est malheureux mais c’est ainsi aussi je ne suis pas surpris que l on fait le bilan des années LABARRERE et que maintenant on découvre des choses pas très nettes mais dans toute ville c’est la meme chanson et l on en rajoute souvent pour démontrer que ceux qui nous dirigent actuellement eux ont les mains propres c’est de la politique politicienne et cela restera toujours et quand MLC sera battue on fera la meme chose et ainsi de suite. TOUTE CHOSE EST CRITIQUABLE MAIS APRES LA MORT disait un grand seigneur du moyen age.

    > Labarrère : La langue de bois, c’est enfin fini !
    12 janvier 2009, par cordebrume  
    NOSTALGIE

    Il est très facile de critiquer André Labarrère maintenant. Au temps de sa présence c’était lui "le PACHA" et personne ne l’ouvrait. Alors paix aux Morts et aux absents serait mieux. D’autant que tous ceux qui le critiquent ont fait leurs classes AVEC LUI sous sa tutelle pendant des décennies, sous le même PARTI POLITIQUE = LE PS et se retrouvent encore aux commandes dans les mêmes conditions. Alors je crois que LABARRERE vous manque car vous êtes un peu PERPLEXES devant les problèmes à résoudre et les difficultés de gestion. Quant à MLC tout le monde sait qu’elle n’avait pas prévue d’être élue. LABARRERE FAIT PARTIE de l’histoire de PAU et c’estait pas plus mal avant que maintenant.

    > Labarrère : La langue de bois, c’est enfin fini !
    11 janvier 2009, par gerard  

    Tu parles d’un scoop ! Les palois connaissent mieux que quiconque le système Labarrère. Ils l’ont tous pratiqué. Ca ne les a pas empêché de l’élire pendant 30 ans. Labarrère c’est le passé, nous sommes en 2009 et les palois veulent du concret.

    Je trouve dommage que la mairie n’est rien d’autre à dire pour commencer l’année 2009. Alors que nous traversons deux crises majeures : économique et écologique.

  • > Labarrère : La langue de bois, c’est enfin fini !
    12 janvier 2009, par aide mémoire  

    La crise économique ??? pas pour tout le monde : 10000 euros par mois quand même l’ami Crémer !!! + le logement et pas n’importe lequel !!! + une voiture + les restos pour les besoins du service + le téléphone et j’en passe...

    Le système Labarrère était peut être centralisé et clientéliste (mais c’est quoi le clientélisme ? c’est aider les paloises et les palois qui venaient le voir et lui parler de leurs projets et/ou leurs difficultés ?). Tous les jours des palois parlent de Labarrère, et pas que pour le critiquer mais pour dire qu’il leur manque, qu’il manque à Pau. En plus lui il avait la légitimité de l’élection. De municipales en municipales son score était de + en + fort et ce dès le 1er tour. Il aurait été encore là en 2008, c’est lui qui serait le Maire et MLC son adjointe...Elle, elle peut dire marci à Uriéta car c’est quand même grace à lui si elle est place Royale. Seuls 30% ont choisi MLC ! ce sont les vertus d’une triangulaire sectaire ! Elle ne tient aucunement compte que 70% avaient fait un autre choix. Pas étonnant que l’on ait du mal à rencontrer un (e) palois (e) heureux (se) !!!!

  • > Labarrère : La langue de bois, c’est enfin fini !
    12 janvier 2009, par Jeronimus Cornelisz  

    monsieur l’aide mémoire (qui flanche),

    Avant de lancer des affirmations à l’origine douteuse on vérifie leur exactitude, ne serait-ce que pour la résidence de l’intéressé qui relève carrément du fantasme quand on connait la vérité.

    Visiblement vos sources relèvent plus de radio corbeau que de la réalité et on meurt d’envie de savoir quels sont les privilèges sur lesquels vous passez.

    Un peu de jalousie dans tous ceux-ci ? c’est pas bien joli.

  • > Labarrère : La langue de bois, c’est enfin fini !
    11 janvier 2009, par Bernard Boutin  

    Vincent,

    Le salaire de M. Cremer ne nous concerne pas. (à moins qu’au titre des NPM, on mette tous les salaires municipaux on line. Vrai en Scandinavie, faux en France...) Ce qui compte, c’est ce qu’il propose et surtout les résultats. On jugera donc plus tard. Votre post ci-dessous allégé du présumé salaire de M. Cremer.

    "Pour le salaire de MR Cremer les bruits qui court font état d’un salaire de XXXXX €,plus appartement de fonction bld des Pyrénées,plus téléphone,plus voiture avec carte essence etc .... Alors c’est sur qu’à ce prix là il faut qu’il justifie son salaire. Si il était arrivé et avait dénoncé juste deux ou trois incohérence du système ça aurais fait un peu chère, mais c’est sur que c’est plus facile de tout démolir quand le principale intéressé n’est plus là et je ne sais même pas si ils auraient eu le courage de le lui dire en face.Alors cesser de cracher dans la soupe,Labarrère n’a peut être pas fait que des bonnes choses mais si son système était si pourris que ça il n’aurait pas tenus 35 ans et il n’aurais pas été réélu autant de fois. André Labarrère fait partie de ces grands édiles qui ont porté la réputation de leur ville dans l’hexagone, et même au- delà, pas sur que la suivante en face autant."

  • > Labarrère : La langue de bois, c’est enfin fini !
    11 janvier 2009  

    "Le salaire de M. Cremer ne nous concerne pas."

    Ah bon ? C’est nous qui le finançons par nos impôts mais il ne nous concerne pas ? C’est intéressant.

    "à moins qu’au titre des NPM, on mette tous les salaires municipaux on line"

    Comme vous dîtes, "à moins que". Dans les entreprises, les 10 plus gros salaires doivent être publiés.

  • > Labarrère : La langue de bois, c’est enfin fini !
    11 janvier 2009, par Autochtone palois  

    "Le salaire de M.Cremer ne nous concerne pas." Oui, il nous concerne, comme le dit l’auteur du message précédent.

    Les communautés territoriales doivent être responsabilisées dans le domaine financier et donc rendre compte devant le citoyen. Au titre des NPM elles devraient donc publier le détail du budget et les 10 plus hauts salaires, comme dans les grandes entreprises.

    On n’en est pas encore à demander la publication des notes de frais des élus et employés comme dans les pays nordiques, mais ces publications rendraient encore plus crédible l’équipe MLC-Cremer.

  • > Labarrère : La langue de bois, c’est enfin fini !
    12 janvier 2009  
    "Que les gros salaires lèvent le doigt !" Le salaire de Mr Cremer n’est pas scandaleux car il a la responsabilté d’une "entreprise" de 2300 personnes. Il est, semble-t-il, inférieur à celui du "Directeur Sportif" de la Section Paloise, lui aussi financé par nos impôts... Vous avez raison, il faut que la transparence s’applique.

  • > Labarrère : La langue de bois, c’est enfin fini !
    12 janvier 2009, par Bernard Boutin  

    Je le répète, le salaire de Mr Cremer, n’est pas le problème. Ce qui compte c’est comment il va « réorganiser » les services municipaux et surtout quels « bénéfices » nous allons en retirer etc...

    Cela dit, je suis prêt à accepter de voir doubler son salaire si mes impôts locaux (et ceux de tous les palois) baissent !...

    La compétence se paye. Reste effectivement à le prouver.

    Bernard Boutin

  • > Labarrère : La langue de bois, c’est enfin fini !
    12 janvier 2009, par pehache  

    Si le salaire de M Cremer n’est pas un problème, si il est justifié -et on n’a effectivement à ce stade aucune raison de douter qu’il le soit- pourquoi le cacher ?

    Cela ne me dérange pas qu’il soit très bien payé, au niveau du poste qu’il occupe, mais je trouve normal de connaître les plus hauts salaires de la mairie, tout comme on peut connaître les plus hauts salaires d’une entreprise.

  • > Labarrère : La langue de bois, c’est enfin fini !
    12 janvier 2009  

    "pourquoi le cacher ?"

    Parce que personne en France n’étale son salaire ni celui des autres sur la place publique, parce que nous n’avons aucune raison de suspecter les gens honnêtes, parce que on ne voit pas au nom de quoi ce monsieur devrait se justifier de quoi que ce soit... smiley

  • > Labarrère : La langue de bois, c’est enfin fini !
    12 janvier 2009, par pehache  

    Parce que personne en France n’étale son salaire ni celui des autres sur la place publique,

    Faux. Depuis 2001, les entreprises doivent publier les rémunérations individuelles de leurs dirigeants. Ainsi que la somme des dix plus hauts salaires de l’entreprise.

    Vous allez me répondre qu’une mairie n’est pas une entreprise, certes, mais rien n’interdit de faire la même chose non plus.

    parce que nous n’avons aucune raison de suspecter les gens honnêtes,

    A l’inverse, si les gens sont honnêtes, ils n’ont aucune raison de craindre la transparence. Et la transparence permet justement d’éviter que d’autres personnes moins honnêtes aient des tentations.

    parce que on ne voit pas au nom de quoi ce monsieur devrait se justifier de quoi que ce soit...

    Parce qu’il est payé par nos impôts, non ?

  • > Labarrère : La langue de bois, c’est enfin fini !
    12 janvier 2009, par Maximo  

    "Parce qu’il est payé par nos impôts, non ?"

    Eh bien non ! La démocratie ne s’exerce pas ainsi. Il y a des barèmes pour les fonctionnaires, des grilles, c’est à son employeur (l’élu) de justifier de l’emploi des fonds publics, et pas au fonctionnaire individuellement, que l’emploi soit hors cadre ou non. Il y a un compte administratif pour ce faire.

    Vous reprochez tous à sarko de nous faire virer vers l’américanisation de la société française et vous râlez chaque fois que cette voie ne va pas assez vite... quand c’est de votre vœu ! Un peu de logique, que diable !

  • > Labarrère : La langue de bois, c’est enfin fini !
    12 janvier 2009, par Jeronimus Cornelisz  

    le directeur sportif de la Section Paloise payé par nos impôts ?!!

    La section reçoit 800 000 € de la mairie sur un budget global de 6.2 M €

    Le directeur sportif est employé par la SASP, il ne faut pas confondre l’association et la SA.

  • > Labarrère : La langue de bois, c’est enfin fini !
    11 janvier 2009, par Paloise .  
    Maire pendant 30 ans ...

    Vincent, quel Palois n’avait pas demandé et obtenu un service ? Un emploi , un logement, une enveloppe ... Le vote suivait, bien sûr . Cela s’appelle faire du clientélisme et ça a marché . Est-ce une politique de gauche ? Où est la justice sociale ?

  • > Labarrère : La langue de bois, c’est enfin fini !
    11 janvier 2009, par vincent  

    "Cela s’appelle faire du clientélisme "

    Et alors, quelle mairie n’en fait pas ! Trouvais en moi une(à Droite comme à Gauche) et après on en reparlera. Vous n’allais pas me faire croire que c’est en embauchant et en donnant un logement à quelques Palois qu’il c’est fait réélire , la preuve allez demander à Urieta. Et puis on verra bien si Le clanisme et le clientélisme ne seront pas de retour quelque mois avant les élections.

    Les palois ne sont pas dupe.

  • > Labarrère : La langue de bois, c’est enfin fini !
    11 janvier 2009, par Perplexe  
    MOI Je n’ai jamais rien demandé ; ce qui m’étonne c’est que j’ai l’air d’être une exception. Que de courtisans ! C’est vrai qu’il expédiait force lettres de recommandations et qu’il laissait croire à son pouvoir dans de nombreux domaines. YU et JP sont bien ses héritiers, même s’ils ne leur a pas laissé grand chose.

  • > Labarrère : La langue de bois, c’est enfin fini !
    11 janvier 2009, par pehache  

    André Labarrère fait partie de ces grands édiles qui ont porté la réputation de leur ville dans l’hexagone, et même au- delà,

    Là vraiment mon pauvre Vincent vous rêvez tout haut.

    Si Labarrère avait effectivement une petite réputation au niveau national, c’est avant tout parce qu’il avait été ministre d’une part, et un des premiers (peut-être le premier ?) hommes politiques à ce niveau à faire son "coming-out" concernant son homosexualité d’autre part. Ce n’est certainement pas en tant que maire de Pau qu’il s’est fait connaître, et pour la plupart des français Pau reste une vague ville quelque part dans le sud-ouest. Pour les étrangers n’en parlons même pas, je n’en ai jamais rencontré un qui connaisse Pau (si on leur dit entre Lourdes et Biarritz, là ils voient mieux).

  • l’étoffe des zéros
    11 janvier 2009, par georges poyanne  
    l’étoffe des ZEROS

    Il y a trois formules qui me viennent à l’esprit pour évoquer la prestation abaissante de la maire de Pau et de son chambellan, grand chantre des tartes à la crème du management public et privé.

    La première dans le registre dramatique « J’irai cracher sur sa tombe... »,

    la deuxième dans le registre comédie humaine « L’étoffe des zéros »,

    la troisième plus proche de la triste réalité « L’ingratitude pour les nuls ».

    Offrir une tribune à un subordonné, qui n’a d’autre légitimité que l’obéissance et le zèle envers sa hiérarchie pour torpiller André Labarrère dont la légitimité sortait des urnes, situe bien la hauteur du procédé et de son auteur. André Labarrère ne devait son destin politique hors du commun qu’à lui même et à ses électeurs. S’il rappelait volontiers son respect pour Mitterand c’était pour mieux marquer ses différences avec lui.

    L’autonomie, l’indépendance ne passent pas nécessairement par la démolition post mortem de ceux qui vous ont fait confiance. C’est sans doute cette filiation entre elle même et son bienfaiteur que la maire de Pau a du plus en plus de mal à assumer et qu’elle veut faire oublier y compris à elle même. Personne n’est dupe.

    Au fond, rien de très surprenant dans tout cela. Dans l’un des derniers billets qu’il publiait sur son blog André Labarrère s’interrogeait de manière un peu prophétique : La trahison ne serait elle pas l’essence même de la politique ?

    Georges Poyanne

  • > l’étoffe des zéros
    11 janvier 2009, par pehache  

    ...André Labarrère dont la légitimité sortait des urnes,...

    Tous ceux qui martèlent comme unique argument pour le défendre que Labarrère tenait sa légitimité des urnes, feraient bien alors d’appliquer ce principe au nouveau maire : celle qui détient la légitimité des urnes actuellement c’est MLC, même si cela semble vous déplaire souverairement smiley .

    L’autonomie, l’indépendance ne passent pas nécessairement par la démolition post mortem de ceux qui vous ont fait confiance.

    Mort de rire ! Labarrère ne faisait confiance à PERSONNE. Il se servait éventuellement des uns et des autres et les faisaient ou les défaisaient au gré de son humeur. MLC pas plus qu’un autre ne lui doit quoi que ce soit, car si il l’a faite c’est avant tout pour se servir d’elle et sûrement pas par philanthropie.

  • > Labarrère : La langue de bois, c’est enfin fini !
    10 janvier 2009, par Enterrement de première classe  
    Fossoyeur

    Il me parait sain que le Directeur général des services de Pau et de l’agglomération affirme son intention de nettoyer les écuries d’Augias. Que la Maire appuie ses intentions est aussi de bon augure.

    Alors que ni l’un ni l’autre ne s’attaquent à l’homme Labarrère mais au système Labarrère, il est intéressant de remarquer que les deux "fidèles" (Josy Poeyto et Yves Uriéta) offrent à André Labarrère un enterrement de première classe en le qualifiant de "tueur".

    > Labarrère : La langue de bois, c’est enfin fini !
    10 janvier 2009, par Palois  

    Et un jour, pourra t on connaitre le salaire de Jean-Pierre Cremer, il se dit qu il est trés élevé !!! Nouvelle gestion et nouveaux salaires !!!! Et le logement de fonction ? etc .... Qui en sait un peu plus ?

  • > Labarrère : La langue de bois, c’est enfin fini !
    10 janvier 2009  
    on s’en fout, aujourd’hui c’est un fusible, demain ce sera un ex dirlo, et MLC nous expliquera qu’il a manqué a sa mission. c’est du déjà vu et entendu. n’est ce pas MLC.

  • > Labarrère : La langue de bois, c’est enfin fini !
    10 janvier 2009, par marie  

    Mais comment Lignières Cassou a pu etre 1ere adjointe de Labarrère pendant 10 ans ?

  • > Labarrère : La langue de bois, c’est enfin fini !
    10 janvier 2009  
    Patience ...

    Marie, était-il possible de s’opposer à M. Labarrère ? MLC a " osé " vers la fin mais elle a été "assassinée vertement " par Josy et Uriéta , ses éternels adorateurs .

  • > Labarrère : La langue de bois, c’est enfin fini !
    10 janvier 2009, par Palois  
    C est vrai pour une adjointe, elle n a pas servi à grand chose !!!Et maintenant que fait elle ?? Pas grand chose, la ville de Pau se meurt !!

  • > Labarrère : La langue de bois, c’est enfin fini !
    10 janvier 2009  
    rien comme maire, rien comme député,un seul constat : elle nous coute très cher. comme disent ses supporters attendons 5 ans.

  • > Labarrère : La langue de bois, c’est enfin fini !
    11 janvier 2009, par Paloise étonnée  
    Un(e) Palois(e) haineux ???

    Tout ce qui est excessif devient dérisoire !

  • > Labarrère : La langue de bois, c’est enfin fini !
    11 janvier 2009  
    La ville se meurt !

    Normal, J. Poueyto et Y. Uriéta ont avoué que AL était un TUEUR !!!

  • > Labarrère : La langue de bois, c’est enfin fini !
    10 janvier 2009, par Jeronimusz Cornelisz  

    Je découvre ce jour dans la presse locale la réaction outrée des Chapi Chapo ex PS.

    La photo à elle seule encourage à reprendre du dessert.

    Yves et Josy venant donner des leçons de savoir-vivre aprés fait du clientélisme leur fond de commerce et trahi jusqu’à leurs électeurs !

    Décidément ce numéro de La République des Pyrénées est appellé à devenir un collector smiley

  • > Labarrère : La langue de bois, c’est enfin fini !
    10 janvier 2009, par pehache  

    Je découvre ce jour dans la presse locale la réaction outrée des Chapi Chapo ex PS. Yves et Josy venant donner des leçons de savoir-vivre aprés fait du clientélisme leur fond de commerce et trahi jusqu’à leurs électeurs !

    Ces deux-là n’ont visiblement pas encore compris que l’époque était enfin en train de changer, et qu’ils avaient beau gesticuler leur monde appartenait au passé. Ou alors leurs gesticulations sont leur chant du cygne smiley ?

  • > Labarrère : La langue de bois, c’est enfin fini !
    10 janvier 2009  

    Urieta et Poeyto sont ils déjà partis d’une cérémonie de voeux lorsqu’André Labarrère traitait les employés de brèles ?

    > Labarrère : La langue de bois, c’est enfin fini !
    10 janvier 2009, par Contribuable exaspéré  

    Il aura fallu le courage du nouveau directeur des services
    Il fallait qu’enfin, les choses soient dites. Mais pour le courage, non, non ! Quand même !! Aucun courage, l’homme labarrère est mort. Un seul mot aurait suffi à les assassiner, l’un comme l’autre. Car les mots, il les utilisait sans.. pudeur, même pas la sienne propre, vertu qu’il n’eut jamais.

    Pas de courage donc, ni du DGS ni du maire. Et encore moins du DGS car on n’imagine pas, bien sûr qu’il aurait parlé sans l’aval ni la couverture totale de son patron ! C’est une déclaration unique mais à deux voix, voyons ! Ne soyez pas naïfs !

    > Labarrère : La langue de bois, c’est enfin fini !
    10 janvier 2009  

    Que Jean-Pierre Cremer a raison dans le constat qu’il a dressé jeudi devant les employés municipaux et que MLC a eu bien fait de lui laisser le micro. Et comme il n’y a que la vérité qui blesse, ceux qui se sont sentis génés ont eu raison de partir, sans oublier de mentionner que la conseillère générale de Pau Centre était arrivée en retard à cette cérémonie. Car Jean-Pierre Cremer est un homme pragmatique. Est-ce lui faire un mauvais procès que de constater qu’un patron de services puisse avoir une vision même de l’organisation de ces mêmes services. Certes il y aura peut-être toujours possibilité et nécessité de discuter sur le fond, mais l’intéressé la lui même aussi reconnu. En tous les cas, les pratiques de la pire bureaucratie assimilables à celles constatées dans d’autres régimes, à une autre époque semblent avoir vécu et c’est tant mieux. Quand même, peut-on reprocher à MLC par exemple de ne pas avoir choisi un premier adjoint de plus de 80 ans, de vouloir décider seule à l’instar de ses prédécesseurs ? Elle a choisi d’enclencher une nouvelle orientation et c’est tant mieux pour la Ville de Pau. Quant au départ de certains élu(e)s lors de cette manifestation, que penserai-je si j’étais à la place de tout fonctionnaire palois ? N’y a t’il pas dans ce geste une forme de mépris pour le personnel qui les a si bien caractérisé lorsqu’ils étaient aux affaires ? Autre signe avant coureur qui révèle de plus que les temps changent. Habituellement, ce type de cérémonie était présenté par un benêt trentenaire gominé et propre sur lui qui insupporte un grand nombre de paloises et de palois en vociférant dans son micro. Cette année ce n’était pas le cas et c’est tant mieux. Puisse 2009 être là aussi une année de changements aussi à ce niveau qui permette notamment de ne plus laisser ce genre d’invidu dont le surnom à Pau est celui du plat chinois le plus clélèbre, en situation de monopole. Là aussi le début de la fin n’a jamais été aussi proche pour notre ami. Puissent là aussi les autres municipalités béarnaises et de l’agglo suivre MLC sur ce point.

    > Labarrère : La langue de bois, c’est enfin fini !
    10 janvier 2009, par Alexandra  

    Il y a une très grande lâcheté pour Lignières-Cassou-maire à ne pas avoir dit elle-même ce qu’a revélé son Directeur des services

    Bien sûr parce qu’elle savait que les Palois le lui enverrait dans les dents : comment la Première adjointe de Labarrère qui ne s’était jamais émue du système Labarrère (tant que celui-ci était en bonne santé) peut-elle accabler celui qui l’a faite ??

    Les hommes et femmes politiques changent à Pau, pourtant la morale n’y gagne pas beaucoup

    Mais se défausser sur un premier couteau non-politique permettra à MLC de changer facilement d’argument si les choses n’évoluent pas à son grès... On n’est jamais trop prudent quand on veut perdurer en politique

  • > Labarrère : La langue de bois, c’est enfin fini !
    10 janvier 2009, par Autochtone palois  

    Alexandra, le public était formé d’employés municipaux, c’était donc bien au directeur des services de tenir le micro. Il a tenu le discours qu’attendait Martine Lignières-Cassou. Elle n’ a pas fait preuve d’"une très grande lâcheté", mais plutôt d’un certain sens politique. Je vous rappelle qu’elle n’a pas fait venir M.Cremer à Pau sans avoir au préalable défini avec lui l’objectif : remettre de l’ordre, casser le système Labarrère.

    Alexandra, votre esprit partisan vous empêche de voir clair et vous fait manquer d’un minimum de respect.

    Approuvez-vous le départ intempestif d’Urieta et de Poeyto, ceux-là mêmes qui ont su profiter, dans tous les sens du terme, du système Labarrère ? On n’en sait rien.

  • > Labarrère : La langue de bois, c’est enfin fini !
    10 janvier 2009  

    "Elle n’ a pas fait preuve d’"une très grande lâcheté", mais plutôt d’un certain sens politique." "Alexandra, votre esprit partisan vous empêche de voir clair et vous fait manquer d’un minimum de respect."

    expliquez nous Autochtone palois ?

    le partisan : c’est alexandra ou Autochtone palois ?

    qui manque de respect, celle qui s’exprime ou celui qui croit tout savoir.

    "Approuvez-vous le départ intempestif d’Urieta et de Poueyto, ceux-là mêmes qui ont su profiter, dans tous les sens du terme, du système Labarrère ?"

    MLC n’en a t-elle pas profité ?

    Autochtone palois vous ne seriez pas partisan de MLC ?

    eclairez nous.

  • > Labarrère : La langue de bois, c’est enfin fini !
    10 janvier 2009, par Autochtone palois  
    Anonyme, puisque qu’il faut que je m’explique : je suis partisan de la clarté, de la transparence, de l’information des citoyens, de la fin du clientélisme, c’est-à-dire des Nouvelles Pratiques Municipales mises en avant par Alternatives Paloises et approuvées par les têtes de listes lors des municipales, sauf Urieta, évidemment.

  • > Labarrère : La langue de bois, c’est enfin fini !
    10 janvier 2009  

    "je suis partisan de la clarté, de la transparence, de l’information des citoyens, de la fin du clientélisme"

    ou est la clarté, la transparence, l’information, la fin du clientélisme dans les discours de MLC. avez vous pris soin d’interroger les palois, les employés municipaux, ect....

    si au minimum vous faisiez cet effort,vous seriez surement surpris de leurs réponses.

    rien ne bouge dans cette ville, sauf peut-être pour vous.

  • > Labarrère : La langue de bois, c’est enfin fini !
    11 janvier 2009, par Lectrice paloise.  
    Rien ne bouge ? Quelle ressentiment !

    Avec vos arguments hostiles, des rumeurs malveillantes et fausses circulent dans Pau .

    Moi, je lis les journaux locaux et j’ai découvert qu’au printemps 1989, Crémer a eu un prédécesseur : Pierre Salles. Il avait établi un diagnostic : situation financière , quelques habitudes maison qu’il considère comme peu adaptées aux besoins d’une ville comme Pau .A l’automne 1991, il était remercié ! C’est Laure Pareil Peyrou qui le remplacera . Avec Y Uriéta , elle aurait encore son bureau à la mairie ( promesse de campagne )

    Rien n’est tout blanc, rien n’est tout noir !

  • > Labarrère : La langue de bois, c’est enfin fini !
    10 janvier 2009, par Jean  
    L’intervention de Jean-Pierre Cremer est un état des lieux d’entrée. Il a été recruté pour une mission de réorganisation dont on mesure désormais l’importance. Il s’est adressé au personnel en tant que DGS, ce qui est tout à fait légitime. Ce n’est pas une intervention "politique", même si certains se sont sentis visés au point de quitter la salle. Changement de méthodes et de pratiques, changement de siècle, c’est visiblement la volonté de la nouvelle équipe en place. On peut reprocher à MLC d’avoir cautionné si longtemps, mais les Palois étaient hypnotisés par un personnage hors du commun, au point de le réélire tant de fois. Claquer la porte aurait été un suicide politique. Elle a tout simplement fait preuve de réalisme et se trouve maintenant en situation de changer les choses.

  • > Labarrère : La langue de bois, c’est enfin fini !
    10 janvier 2009, par Contribuable exaspéré  

    Voilà. Jean a dit ce qu’il fallait.

    La politique est d’abord un savoir faire... Dire les choses sans jamais pouvoir les faire, c’est vain. On se donne d’abord les moyens d’agir.

    Sinon, vous qui vilipendez les Urieta et Poueyto, auriez l’un ou l’autre voire l’un et l’autre à la mairie. Seriez-vous satisfaits ?

  • > Labarrère : La langue de bois, c’est enfin fini !
    10 janvier 2009, par pehache  

    Bien sûr parce qu’elle savait que les Palois le lui enverrait dans les dents : comment la Première adjointe de Labarrère qui ne s’était jamais émue du système Labarrère (tant que celui-ci était en bonne santé) peut-elle accabler celui qui l’a faite ??

    MLC a fait partie du système Labarrère c’est vrai, et on a le droit de lui reprocher. Mais maintenant qu’elle est élue vous auriez préféré qu’elle fasse quoi ? Qu’elle perpétue ce système catastrophique au nom du passé, qu’elle tire un voile pudique en faisant comme si ce système n’avait pas existé, ou bien qu’elle le remette en cause clairement pour le changer, quitte à s’entendre dire ce que vous lui dites ?

    Elle a choisi la dernière solution pour le bien de Pau, et là aussi on a la droit de l’en féliciter. Qu’elle laisse le DGS le dire en premier est anedoctique, ce qui est important c’est que ce soit dit, car par facilité elle aurait pu se contenter de la solution "voile pudique".

    On peut reprocher à MLC d’avoir cautionné si longtemps, mais les Palois étaient hypnotisés par un personnage hors du commun, au point de le réélire tant de fois. Claquer la porte aurait été un suicide politique. Elle a tout simplement fait preuve de réalisme et se trouve maintenant en situation de changer les choses.

    Pas d’accord quand même, Jean ! On ne va pas lui resservir en permanence, et il faut passer à autre chose, mais si moins de conseillers avaient cautionné le système Labarrère, si plus d’entre eux s’y étaient opposés activement comme D.Iriart, ou à défaut s’en étaient retirés, ce système n’aurait pas perduré aussi longtemps et Pau n’en serait peut-être pas là aujourd’hui.

    Heureusement qu’aux élections Martine avait en face d’elle des gens (YU, JP,...) qui non seulement avaient cautionnés mais qui avaient pris une telle part dans le système qu’ils en étaient devenus les piliers et en représentaient l’essence même : de véritables repoussoirs.

  • > Labarrère : La langue de bois, c’est enfin fini !
    10 janvier 2009, par Carrère  
    C’est tellement plus facile de critiquer le système Labarrère une fois élus ! Je ne vois aucun courage dans la nouvelle municipalité y compris au travers des propos de son Directeur des services...Tout le monde savait et ne disait rien ;Alors là ,oui, je confirme avec MLC, je ne sais même pas s’il y aura une impasse Labarrère !

  • > Labarrère : La langue de bois, c’est enfin fini !
    11 janvier 2009, par jp  

    Sans en faire des tartines, martine est la première victime de son directeur. Peut être ce d’ailleurs là le projet ?

    Erreur de casting car au moment où des voix chaque jour plus nombreuses posent la question de la compétence de la maire, de sa réelle capacité à gouverner et, plus encore,à prendre des décisions, les photos de la presse locale montrent une petite fille silencieuse écoutant la leçon et une équipe municipale quasiment au coin, punie. Ce n’est bien entendu qu’apparence mais, en politique, à Pau plus qu’ailleurs sans doute dans une ville en reconstruction, c’est une apparence catastrophique. La « Porte des Pyrénées » tarde trop à s’ouvrir comme ce projet métaphorique de la campagne électorale rangée sans doute encore, comme en son temps le tramway d’André labarrère, au rang de promesse oubliée ? Erreur de casting, car dans une cérémonie publique couverte par la presse, on ne s’adresse pas d’abord aux collaborateurs quand on dit cela. On parle à la ville, urbi et orbi. Qui a été élue pour cela ? Qui représente les citoyens ? Par-delà les qualités des fonctionnaires, réelles, la démocratie a ses règles. Nul ne peut les ignorer sans risquer de ridiculiser la chose politique.

    Simplification... Il est désormais partout de bon ton de tirer sur les cercueils. Six pieds sous terre, ils sont en effet bien inoffensifs. Il semble donc aussi faire mode que de procéder par les mêmes principes que la presse people : la simplification et l’outrance. Autocratie, copinage, hyper centralisation, dysfonctionnements... Tout était mal, tout allait mal, labarrère était le mal fait maire... Il n’y a d’ailleurs qu’à parcourir la ville aujourd’hui. Le visiteur de passage, mais qui va encore osait venir à Pau, va passer de champs de ruine en tranchées ouvertes, de cours des miracles en centres de soin intensifs pour électeurs perdus... En ces temps difficiles, notre ville ne mérite-t-elle pas mieux que ce portait caricatural ? Peut-on montrer que la société civile est moins dans l’excès que la technocratie en procédant à un diagnostic sérieux de la situation et en évitant les discours jargonneux fait de formules creuses et comme prises dans le manuel du manager pour les nuls ?

    Mépris enfin car quoique l’on pense, quelle que soit notre conviction, on ne peut oublier 30 ans de votes de citoyens qui ont choisi d’élire Labarrère. Pau est-elle donc la 1ère ville de France connue pour la bêtises de ses habitants ? Peut on oublier le sens de la démocratie quand on travaille pour une équipe municipale ayant érigée la démocratie participative en méthode ?

    Sans en faire des tartines, martine est la première victime de son directeur. Peut être ce d’ailleurs là le projet ? Et pendant ce temps, aucun projet véritable, aucune décision forte, une gouvernance en construction... j’ai peur pour ma ville.

  • > Labarrère : La langue de bois, c’est enfin fini !
    11 janvier 2009, par Jean  
    Cher JP, êtes vous ssez naïf pour penser que MLC n’a pas maitrisé, suscité et retoqué à la virgule près le discours de son DGS ? Ils ont pris soin de ne dénoncer qu’un système administratif inadapté, ne s’en sont pas pris aux personnes. Cela étant dit, il sera peut être inévitable de gratter, c’est ce que l’on fait quand on nettoie les écuries d’Augias, et ce que l’on découvre alors ne sent pas forcément bon. Qu’un propos aussi modéré fasse réagir à ce point laisse rêveur !

  • > Labarrère : La langue de bois, c’est enfin fini !
    11 janvier 2009, par pehache  

    on ne peut oublier 30 ans de votes de citoyens qui ont choisi d’élire Labarrère. Pau est-elle donc la 1ère ville de France connue pour la bêtises de ses habitants ?

    Non : il y a eu aussi Nice, Levallois-Perret, et sans doute bien d’autres, qui ont élu et réélu des canailles notoires.

  • > Labarrère : La langue de bois, c’est enfin fini !
    11 janvier 2009, par jeronimus Cornelisz  

    Pehache On a aussi l’ancien maire d’Asnières, Aeschlimann, un poème !!

    Levallois-Perret ce sont mes chouchous tellement je ne comprends rien à la ré-election de Balkany.

    Le type trimballe des casseroles à n’en plus finir, se fait condamner pour avoir utilisé du personnel municipal à des fins personnelles, sort un flingue dans la rue, prend de la prison avec sursis avec sa femme pour avoir magouillé tout ça sur le dos des électeurs de Levallois et redevient maire aux élections dans la même ville.

    Puissance du clientélisme et de l’entrisme ?

    Franchement le Dédé et son système à coté c’est Oui-Oui en Béarn.

  • > Labarrère : La langue de bois, c’est enfin fini !
    12 janvier 2009  
    balkiri

    "des canailles notoires"

    Mr Pehache, vos écrits sont diffamants.deux sur les trois que vous citez sont décédés, quand au troisième il se moque éperdument de vos états d’âme.

  • > Labarrère : La langue de bois, c’est enfin fini !
    12 janvier 2009, par pehache  

    "des canailles notoires"

    Mr Pehache, vos écrits sont diffamants

    Ah oui ?

    Jacques Médecin : 6 janvier 1992 : un an de prison ferme et 300 000 francs d’amende pour délit d’ingérence... 16 mai 1995 : deux ans de prison ferme, 200 000 francs d’amende et cinq ans de privation de droits civiques pour « détournement de fonds » ... août 1995 : trois ans et demi de prison ferme et un million de francs d’amende pour « abus de bien sociaux » et « corruption » ... 31 mars 1998 : condamné par défaut à deux ans de prison pour fraude fiscale...

    Patrick Balkany : mai 1996, condamné à quinze mois de prison avec sursis, 200 000 francs d’amende et deux ans d’inéligibilité pour prise illégale d’intérêts... septembre 2003, condamné pour diffamation et injures publiques...

  • > Labarrère : La langue de bois, c’est enfin fini !
    12 janvier 2009  
    otre

    "des canailles notoires"

    Mr Pehache, vos écrits sont diffamants.

    Votre réponse démontre votre anti-labarrere primaire et votre mauvaise foi.

    vous écrivez :on ne peut oublier 30 ans de votes de citoyens qui ont choisi d’élire Labarrère. Pau est-elle donc la 1ère ville de France connue pour la bêtises de ses habitants ? Non : il y a eu aussi Nice, Levallois-Perret, et sans doute bien d’autres, qui ont élu et réélu des canailles notoires.

    Ah oui ? Jacques Médecin : 6 janvier 1992 : un an de prison ferme et 300 000 francs d’amende pour délit d’ingérence... 16 mai 1995 : deux ans de prison ferme, 200 000 francs d’amende et cinq ans de privation de droits civiques pour « détournement de fonds » ... août 1995 : trois ans et demi de prison ferme et un million de francs d’amende pour « abus de bien sociaux » et « corruption » ... 31 mars 1998 : condamné par défaut à deux ans de prison pour fraude fiscale...

    Patrick Balkany : mai 1996, condamné à quinze mois de prison avec sursis, 200 000 francs d’amende et deux ans d’inéligibilité pour prise illégale d’intérêts... septembre 2003, condamné pour diffamation et injures publiques...

    prouvez nous citer une ou plusieurs condamnations de labarrère.

    désolé pehache,vous diffamez,si il était toujours vivant,votre discours serait surement différent, seriez vous si courageux ?.

    laissez le en paix,et continuer de protéger votre favorite.

  • > Labarrère : La langue de bois, c’est enfin fini !
    12 janvier 2009, par pehache  

    prouvez nous citer une ou plusieurs condamnations de labarrère.

    Inutile, car je ne l’ai pas accusé de quoi que ce soit (sinon d’avoir mené une politique catastrophique pour la ville).

    Je répondais à l’argument d’un autre intervenant qui était en substance : "Labarrère était forcément quelqu’un de bien et un bon maire puisqu’il était réélu à chaque fois".

    J’ai donc donné l’exemple de deux canailles notoires, qui elles aussi étaient (et est toujours pour l’une) réélues à chaque fois. Preuve que l’argument des réélections pendant 35 ans ne prouve pas grand-chose, pour ne pas dire rien du tout.

  • > Labarrère : La langue de bois, c’est enfin fini !
    11 janvier 2009, par Autochtone palois  

    jp, quand on refuse de voir la réalité, ou qu’on ne la connait pas, on l’imagine. C’est ce que vous faites.

    Il est évident que MLC a choisi M.Cremer pour mettre de l’ordre dans l’organisation des services, pas pour faire le beau dans une voiture de fonction que certains petits esprits lui reprochent d’avoir. La mission confiée par MLC, traduite dans le discours du DGS, était claire pour qui sait lire les articles de presse. Depuis septembre ou octobre il a organisé les services de la ville de Pau et de la CDA en 5 axes, avec le recrutement de 4 des 5 directeurs est en cours. Avec l’idée de faire des économies d’échelle en mutualisant les services communs à la ville et à la CDA. Vous allez aussi le lui reprocher, comme le font certains maires des petites communes de l’agglo qui ne voient là qu’une perte de leur petit pouvoir local ?

    Pas mal de chefs de services de l’époque Labarrère sont sur le départ (dernier exemple au tourisme) et c’est l’occasion de faire du changement. Vous parlez à ce sujet de "tirer sur le cercueil", ce qui est le même discours que les Poueyto et Urieta, les plus grands profiteurs du système Labarrère ! Où vous situez-vous ? De leur côté, il faut croire.

    Je salue le travail d’équipe de MLC et Cremer, même si de mon point de vue ils patinent sur certains sujets.

  • > Labarrère : le courage politique des successeurs !
    11 janvier 2009  
    jean

    C’est la faute à Labarrère. Trois ans après sa disparition, ses successeurs font preuve d’un immense courage politique. Labarrère a été élu par les palois. Urieta et Lignières Cassou disaient à l’époque qu’il était le plus merveilleux des maires. Ils ont géré la ville durant 30 ans avec lui avant de se disputer sa succession. Lignières Cassou a été première adjointe de 1995 à 2006 ! Elle est maire depuis un an. Elle est responsable de ses actions politiques : la médiathèque dans la cour de l’école henri 4 , la circulation au centre ville, les transports en commun, l’absence d’aménagements du quartier de la gare avec ce pauvre bassin de kayak ? la liste est longue...

    Pau est une ville riche (ceux qui payent leur impôts le savent !) que fait-on de tout cet argent ? quels sont les investissements pour l’avenir ?

    Laissons Labarrère là où il est. Paix à son âme. Et assumons courageusement le présent.

  • > Labarrère : le courage politique des successeurs !
    12 janvier 2009, par superberanais  
    SALAIRES ?

    le salaire du DGS M. Cremer est élevé ??? Si c’est votre opinion, renseignez vous pour connaitre les salaires des directeurs de la com d’agglo !!!! et on en reparle

  • > Labarrère : le courage politique des successeurs !
    22 janvier 2009, par Aquarius74  

    Si l’on croit ce qu’il se dit sur ce forum, le salaire de 10 000 € mensuels attribué à M. Cremer est effectivement élevé comparé à l’indice brut maximum de la fonction publique territoriale, soit l’indice 1 015 qui correspond actuellement à 3 752 € bruts mensuels (hors régime indemnitaire - et hors avantages en nature bien sûr).

    Seulement..... M. Cremer n’est pas un fonctionnaire territorial mais un fonctionnaire d’Etat (corps d’origine : Eaux et Forêts). Il est donc en détachement sur un emploi fonctionnel, et son salaire peut être fixé librement (c’est comme s’il venait du secteur privé). C’était le même statut qu’a connu M. Cremer en tant que DGS du Conseil Général sous la présidence Bayrou. Ce n’est donc pas une nouveauté pour lui, à part le fait qu’il doit désormais contrecarrer les actions de son ancien président, désormais conseiller municipal d’opposition. Mais peut-être MLC l’a-t-elle appelé à la Mairie exprès, pour sa connaissance de son rival ?........... Ne soyons pas naïfs. Nos élus sont surtout avant tout de grands assistés.

    Petite précision : M. Cremer était jusqu’à présent directeur de la CNRACL Bordeaux (branche retraites Aquitaine de la Caisse des Dépôts). Il a pu donc avoir accès, avant même sa prise de fonction, à tous les dossiers retraites des agents municipaux de Pau, et certaines infos peuvent éventuellement lui servir actuellement.... Ceux qui connaissent la FPT comprendront.

    Je ne conteste pas la compétence de M. Cremer, bien au contraire, il était le mieux placé du point de vue des élus pour être efficace (son poste à la CNRACL et sa connaissance du département et des procédures administratives puisqu’il a été DGS du Conseil Général).

  • > Labarrère : le courage politique des successeurs !
    23 janvier 2009, par Curieuse  
    Oui, choquant !

    Aquarius64, vous êtes choqué par le salaire accordé à M.Crémer et vous le dites : normal. Est-il compétent ? Il faut le souhaiter ! La FPT, qu’est-ce que c’est ?

    Citoyenne lamda, j’ai lu le nouvel épisode lié à la gestion du Mélies. Moi, j’ai été choquée de voir que la masse salariale pour 7 salariés était de 300 000 € soit ,en moyenne, 43 000 € par an pour chacun. Tant mieux pour eux ! Beaucoup de Palois lamdas souhaiteraient rentrer dans cette association ! Pourquoi le dernier directeur a fait ses valises au bout de quelques mois ? Mystère ! Cest encore la faute à la mairie ?

  • > Labarrère : le courage politique des successeurs !
    23 janvier 2009, par pehache  

    Moi, j’ai été choquée de voir que la masse salariale pour 7 salariés était de 300 000 € soit ,en moyenne, 43 000 € par an pour chacun.

    C’est un salaire brut avec toutes les charges sociales. 43000€ brut ça laisse environ 24000€ net au salarié, soit 2000€ / mois en moyenne au méliès.

    Ca n’a rien de choquant.

  • > Labarrère : le courage politique des successeurs !
    23 janvier 2009  

    Curieuse, attention à une lecture trop rapide :

    masse salariale = salaires + charges sociales (de l’ordre de 40%) payées par l’employeur

    Néanmoins on souhaite que le contribuable-vache à lait puisse y voir clair dans ces subventions qui passent on ne sait où, mais ne sont pas perdues pour tout le monde

  • > Labarrère : le courage politique des successeurs !
    12 janvier 2009, par gerard manvuça  
    le courage des successeurs

    Mais si l’amènagement des alentours du stade d’eaux vives est en bonne voie. Depuis plusieurs semaines une bonne cinquantaine de caravanes enrichissent la vue du boulevard des pyrénées ! Au mois de juin la ville de Pau doit organiser les championnats du monde de canoé-kayak sur notre beau stade. Cela va être de "toute beauté" pour les participants internationaux de traverser cette friche

  • > Labarrère : le courage politique des successeurs !
    23 janvier 2009, par jc  
    Ou va t on ?

    On critique le passé lorsque l’on n’a rien à proposer. Avez vous entendu B.Delanoé critiquer les années Chirac, ou Cohen parler des années Baudis-Moudenc ? Ils sont élus pour donner une direction aux 6 ans du mandat. Ils sortiraient grandis d’avoir un projet qui de lui-même rendrait obsolètes les années précédentes. Mais là, il faut du talent.

    Existent-ils au delà de leur histoire ?

  • > Labarrère : le courage politique des successeurs !
    23 janvier 2009  
    les trois baudais

    comment ne pas être d’accord avec ces commentaires, soyons lucide,PAU,BILLIERE,LESCAR, ont élus des maires qui n’avaient aucuns programmes,même eux ont été surpris d’être élus, comment voulez vous qu’ils nous offrent un programme constructif,ces trois la représentent la majorité de la CDA. a part la critique qu’ont ils a proposer ? on peut se faire des soucis pour PAU et son agglomération. même dans la communication ils sont nuls, alors dans la gestion de l’agglo n’en parlons pas.

  • OU va t on ?
    25 janvier 2009, par Thierry  

    Tout a fait d’accord. Il vaut mieux pour eux de parler d’André Labarrère que de parler du stade nautique, de la médiathèque Henri IV, de la politique de developpement, de la voirie, etc....

    Ils ne pensaient pas gagner, ne savent pas quoi faire, ne savent pas comment échapper au naufrage et donc ils ne leur restent que le passé. Et ils connaissent si bien ce passé, ils y étaient.

    Pau mérite tellement mieux.

  • > OU va t on ?
    25 janvier 2009  
    Et d’autres pensaient gagner tellement facilement qu’ils en sont tout aigris aujourd’hui. N’est ce pas Thierry ?

  • > OU va t on ?
    25 janvier 2009  
    les trois baudais

    "Et d’autres pensaient gagner tellement facilement qu’ils en sont tout aigris aujourd’hui. N’est ce pas Thierry ?"

    Soit : "aigri ou pas aigri" n’est pas la question ! une seule réponse : vos protégés sont ils capables d’apporter et de développer des programmes innovants pour l’agglo ?

  • > OU va t on ?
    27 janvier 2009  
    thierry

    D’accord, la belle affaire. Les meilleurs ont gagnés. Je suis à Pau depuis juillet et je n’ai pas voter ici. J’aurais même peut-être voté à gauche, la question n’est pas là.

    La question est :

    Que font-ils ? Ou va Pau ? Quel est le projet ?

    Je disais seulement que je suis d’accord avec jc qui dit très justement que l’on évoque le passé uniquement lorsque l’on a rien à proposer.

  • > OU VA THON ?
    27 janvier 2009, par Bien le bonsoir chez vous  
    GLOUGLOU

    On se surprend même à regretter URIETTA..

    Effectivement si on ne peut affirmer que Pau méritait tellement mieux sans être taxé d’aigris, on peut par contre affirmer que cela ne pourrai être pire ! Que fais une voiture folle sans pilote ? Elle fini par pércuter un mur.. Vu ce qui se passe, attendons nous à ramasser les morceaux sous peu.. Il reste cependant une solution, déménager.. Mais il ne faut pas le faire et encore moins le dire au risque de se faire taxer de rat (ceux qui quitte le navire, quoiqu’il faille bien évacuer les femmes et les enfants d’abord). Je doute que cependant ni le capitaine ni l’équipage ne sombrent, ils survivront trés bien à la crise dans laquelle ils auront plongé la ville.. Et nous pauvres contribuables, nous n’auront qu’à nous repprocher notre choix judicieux.. Tout va bien, je vais bien.

  • > OU va t on ?
    27 janvier 2009, par pehache  

    pourquoi "rien à proposer" ?

    Le DGS qui a évoqué le passé est justement là pour réorganiser les services, il a déjà commencé, et si il a évoqué le passé c’est sur les sujets qui le concernent.

    Evoquer le passé seul ne sert à rien, mais à un moment pour avancer on ne doit pas toujours faire l’économie de l’anlyse des erreurs du passé.

  • > OU va t on ?
    29 janvier 2009  

    Pehache

    Je ne vous savais pas si naif.

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Pau : Mais quand donc nos élus finiront-ils par parler vrai ?
    « Nouvelles Pratiques Municipales » à Pau : Beaucoup reste à faire !
    A y regarder de plus près.
    Pau : Expression citoyenne et presse institutionnelle
    Jusqu’où doit aller le service Internet à destination des Palois ?
    Les "Nouvelles Pratiques Municipales" : Verre à moitié vide. Verre à moitié plein.
    Conseil Municipal : la « boite à subventions » à nouveau ouverte.
    L’Ecole Supérieure des Arts et de la Communication de Pau expliquée
    La première journée des Conseils de Quartier : Studieux
    Conseils de quartier, verre à moitié plein ou à moitié vide ?
    « La Charte des Élus » : Oui bien sur, mais...
    « La charte pour les élus » : Pas pour un « homme honnête » !
    Les Nouvelles Pratiques Municipales progressent
    À Pau et dans la CdA, notre démocratie participative : Bien malade
    Pau : MLC rend la parole aux Palois
    Martine Lignières Cassou : Mère la rigueur
    Les embauches municipales : Quel tintamarre !
    Emplois municipaux : Pas transparent du tout !
    Les Comités de quartier en phase de gestation
    La TacaTacaTique du Modem...



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises