Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

LE CHATEAU DE MONTANER.

dimanche 28 décembre 2008 par Michou64


Par une magnifique journée d’hiver, avec un soleil rayonnant, et, nos Pyrénées dans leur magnificence, partons à la rencontre de notre Prince de Béarn : GASTON FEBUS (PHEBUS) et de sa demeure : LE CHATEAU DE MONTANER.

Mais avant de commencer notre visite, intéressons nous à l’histoire de son hôte illustre Gaston FEBUS, qui appartient à la famille de FOIX - BEARN (dont la blason se trouve à l’entrée de la passerelle permettant d’accéder à la porte du château). FEBUS gérait sa principauté de façon moderne. Sa cour rayonnait et ses repas étaient célèbres.

FEBUS était un écrivain, je pense que vous connaissez son livre de la chasse, avec une magnifique iconographie.

Intéressons nous maintenant à l’histoire du Béarn, mais qui mieux que Jean-Claude BARADAT, peut nous la présenter....

Maintenant intéressons nous à l’histoire du CHATEAU DE MONTANER, à la commune dont il est le joyau, au site où il a été construit une place forte, château qui connut des heures de gloire, et qui fut sauve de justesse de la démolission. Il est l’objet de nombreux sites.

Pendant la période estivale il y est organisé les estivales. Une Association a été crée. Pour le situer et vous y rendre n’y a t il rien de mieux qu’une carte ou photo satellite. 

Maintenant va commencer notre visite, et vais vous présenter ce Château, que je ne reconnaissais pas... Mon mari étant Bigourdan, nous étions souvent passé sur la route éloignée du château, sa silhouette m’était donc familière. Il a fallu que je m’engage à proposer pour le site de A@P des promenades dominicales, en commencent par la présentation des lacs collinaires, et, ensuite maintenant les Bastides et Demeures Seigneuriales, pour qu’enfin nous allions découvrir des sites dont les noms m’étaient familiers, donc d’y aller pour pouvoir mieux les décrires et faire des photos pour les présenter sur le site.
 
Pour s’y rendre nous avons emprunté la route de Tarbes, presque au sommet de la côte de Ger ( après le Karting) prendre la route à gauche (la nationale est très bien aménagée : il y a une voie aménagée pour pouvoir tourner sur la gauche), il y a des panneaux qui indiquent le "Château de Montaner" on y arrive sans encombre, juste avant la place du village, prendre la route à droite, au sommet à droite, un chemin vous amène au parking aménagé au pied du château.
 
Le donjon du château a été restauré, un pont (passerelle) avec de chaque cotés les Blasons du Béarn et des FOIX - BEARN, pont qui passe au dessus des douves, où il n’y a que quelques flaques d’eau saumâtre, le château est entouré de barrières de bois, mais si on est téméraires on peut en faire le tour. Devant l’entrée restaurée une porte à été installée, et un espace d’accueil aménagé.
 
Mon mari m’a souvent raconté qu’enfant il venait en vélo au château avec des copains (il habitait Vic en Bigorre), qu’à l’époque le château était entouré de broussailles, et la cour envahie par les ronces, il se souvient y avoir vu les vestige d’une cheminée imposante, il m’a parlé de l’escalier en pierres qui étaient usées en leur milieu, qu’ils montaient en courant jusqu’au sommet de la tour, d’où par beau temps il y a une vue magnifique et lointaine, et que par contre la descente s’effectuait lentement...
 
Devant le château il y a des constructions en bois, aménagées pour les festivités estivales, et, sur la droite on trouve des panneaux de sentiers de randonnées, et sentiers d’Emilie, qui vous amène à l’église Saint Michel. le château est fermé jusqu’au mois de mars 2009, mais il est possible de le visiter à condition de contacter au préalable la Mairie de Montaner.
 
 Au retour nous nous sommes arrêtés à l’église Saint Michel, mais étant fermée nous n’avons pu visiter l’intérieur, une chose que je regrette c’est le cimetière aux tombes moderne qui l’entoure, et enlève un peu de son charme, dommage. gralon nos donne aussi des informations sur l’église.
 
Etant conductrice, décision fut prise pour rentrer sur Pau de passer par LEMBEYE, inutile d’avoir une carte, il y a une multitude de panneaux pour indiquer la route : Bravo à l’équipement des P.A.. C’est une promenade de je vous recommande particulièrement.

Bonne journée

 - par MICHOU64
 
 
 


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> LE CHATEAU DE MONTANER.
28 décembre 2008, par Santiago  

Je crois me souvenir que dans les années 1950, c’est une association de bénévoles qui avait débrousaillé et réhabilité le château. Si ma mémoire est bonne c’était "Pierres et vestiges", il me semble.

  • > LE CHATEAU DE MONTANER.
    29 décembre 2008, par MICHOU64  

    Bonjour,

    Vous avez trés bonne mémoire smiley smiley sur le site des amis du château de Montaner : http://www.chateau-montaner.info/index.php ?numlien=9 : les phases de la restauration du châ..de..Mon... on peut lire ceci : Le grand sommeil cessa en 1968 avec la naissance de l’association Pierres et Vestiges qui se donna pour première mission de sauver ce qui pouvait l’être encore dans les parties non classées.

    De plus il me semble qu’à la TV ils ont souvent montré : les jeunes européens qui venaient en été, pendant leurs vacances, pour participer aux travaux de rénovation du château. Et il me semble qu’on avait indiqué qu’il y aurait ensuite la rénovation de l’enceinte du dit château. Avec tous mes voeux pour la nouvelle année

  • > LE CHATEAU DE MONTANER.
    31 décembre 2008, par Perplexe  
    Monsieur et madame Mounetou dirigeaient cette association, "Pierre et vestiges" dans les années 70-80. Ils avaient en particulier construit un four à Montaner pour cuire les briques à l’ancienne. Cette association s’était aussi intéressée à d’autres lieux, les remparts de Navarenx étaient un de leurs chantiers.

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Oloron : "Poétissage" au Printemps des Poètes
    Lire - Ça passe ou ça casse
    Plus de musique !
    Au pays des rêves
    Pour les livres et les contes, le lieu compte
    Projet Frankenstein
    Pau - Histoire(s) de Printemps
    A découvrir ou redécouvrir : les champignons
    La grande migration
    « Les Musicales de Thèze »
    Demain samedi, allons danser !
    L’histoire de la Librairie Tonnet
    Une autre campagne ?
    Théâtre de l’Echiquier : Pour que ne meure pas « Malade Imaginaire »
    Photo, sculpture, la matière dans tous ses états s’expose à Lacommande
    Un concert du Nouvel An déjanté, de Strauss à Abba !
    Pourquoi ne pas (re)découvrir l’Espace ski de fond du Pont d’Espagne, à Cauterets ?
    Flash back et changement de ton au Musée des Beaux Arts de Pau
    A Noël, qu’offrir ? Un « rompol * » ?
    Pau, les Etoiles au firmament



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises