Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

L’incroyable Navette

mardi 9 décembre 2008


Un soir de début décembre, un ami s’est subitement mis en tête de m’intéresser à la politique locale.

« Tu habites cette ville, tu dois t’intéresser ! » m’a-t-il dit. OK, lui ai-je répondu et nous voilà partis à la mairie pour une réunion consacrée aux déplacements sur l’agglomération de Pau. Selon lui, ça promettait d’être bien d’autant que la municipalité s’était fendue d’une pub dans le journal... Alors forcément, ça méritait qu’on s’y rende. Oserai-je avouer que je m’y suis un peu ennuyé bien que j’ai appris 2 ou 3 choses intéressantes. Il y avait là en effet un homme remarquable. Je l’appellerai l’homme au laser, laser qu’il tournait et retournait en tous sens en direction d’un écran mural jusqu’à nous donner le tournis. Ce dernier, fin connaisseur de la chose urbaine et bon pédagogue, s’est mis  en devoir de nous expliquer que la situation, qui n’est pas si dramatique que ça, allait réellement s’améliorer, précisant toutefois qu’il faudrait du temps... Très doctoral, pour ne pas dire inaccessible, je me sentais pourtant proche de cet homme ; il avait l’air de s’ennuyer encore plus que moi.

La chose qui a le plus retenue mon attention est la surprise que les palois n’allaient pas tarder à découvrir le samedi suivant : la navette. Repensée, elle allait nous en boucher un coin.

Pour une surprise, ça été une surprise et quant au détour d’une rue je suis tombé sur cette merveille de politique locale, j’en suis resté baba. A vrai dire, je ne l’ai pas tout de suite reconnu. Pour être franc, je pensais qu’il s’agissait de la fourgonnette d’un maraicher « branché » qui cherchait désespérément les halles. L’idée m’était aussi venue qu’il s’agissait peut-être de la « camionnette porte-voix » du cirque de Noël en mal de publicité. Et bien non, cette antiquité repeinte aux couleurs d’une personne qui aurait la nausée en voiture était belle et bien la navette.

Objectivement, elle ne donne pas envie d’y monter, on ne voit pas ce qui s’y  passe à l’intérieur et de peur d’une mauvaise surprise, on préfère éviter ce petit miracle municipal, à savoir un utilitaire en âge de prendre sa retraite, bien méritée au demeurant. C’est très utile, j’en conviens, mais j’aurais bien deux mots à dire à celui qui a commis cela... Car ce n’est pas tant le fait de faire du neuf avec du vieux -ce serait même plutôt une démarche citoyenne- qui pose problème mais le look hors norme et pour tout dire vétuste de l’engin. Mais bon, si le contrôle technique est OK alors pas de souci et longue vie à cette coccinelle quasiment verte. A propos, une coccinelle c’est bien rouge mais que dire du vert écolo de ce 4 roues qui ne fait pas vraiment dans la protection de l’environnement, diésel oblige ?

Localement vôtre.

- par Arnaud Paya

 


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> L’incroyable Navette
13 décembre 2008, par Paul  

Au fait, je sais que nous ne sommes pas très doués en langue estrangère, sans doute moi le premier, mais Coxcity, en anglais, est-ce que cela ne signifie pas "la ville de la b.te" ? Si c’est le cas, on va encore se foutre de nous... Après tout, il y a déjà 3 boutiques "sexy" en ville... (rue des Cordeliers, Galerie Joffre et rue Rivarès).

  • > L’incroyable Navette
    13 décembre 2008  
    "la ville de la b.te (...) déjà 3 boutiques sexy"
    T’es super bien informé, ... Popaul. smiley Merci de nous faire partager ton expérience. smiley

  • > L’incroyable Navette
    13 décembre 2008  

    Paul,

    tu devrais te limiter quand tu veux manier l’humour sur la navette coxcity ou plus surement revoir tes fréquentations. Si celles-ci t’ont mis sur cette (mauvaise) piste c’est qu’elles ne doivent pas avoir une très bonne prononciation lorsqu’elles parlent en anglais de ton attibut !

    Il y a bien une très lointaine ressemblance phonétique mais il faut chercher un mot de 4 lettres...

    Un sens de Cox a une relation avec la navigation, du genre "barreur" ou "timonier"

  • > L’incroyable Navette
    13 décembre 2008, par Perplexe  

    Le mot Cox est utilisé par les amateurs de la coccinelle de Wolkswagen.

    http://psykocox.over-blog.com/

    Je ne vois pas le lien avec notre navette paloise, qu’on nous explique !

  • > L’incroyable Navette
    9 décembre 2008, par jjpau64  

    Et oui, que du vieux sur Pau, allez sur Bayonne ? la bas , les navettes, et oui, il y en a beaucoup, sont modernes, électriques, pas de polution, ni de bruit de vieux moteur diesel !!! Et en plus elle dessert les parkings gratuits, meme ce dimanche elle tournait, vu le monde qu il y avait sur bayonne, avec toutes ses activitées de noel... Mais sur Pau, snifff, rien de brillant, sinon, la piste de luge à partir de samedi prochain...

    > L’incroyable Navette
    9 décembre 2008, par FAH  

    Holala...si on ne peut plus faire de l’humour ! Grincheux ces quelques lecteurs fans de navette.

  • > L’incroyable Navette
    9 décembre 2008, par Un étudiant Palois exilé à Toulouse ( et tant mieux )  

    L’auteur de cette article a raison. Cette navette est absolument PITOYABLE ! Pas étonnant que les grandes villes voisines de PAU, comme Toulouse ou Bordeaux se foutent littéralement de nous.

    Demandez à un Toulousain ou un à un Bordelais ce qu’il pense de Pau et des Palois et la vérité vous éclatera à la figure...

    Cette ville est faîtes d’arriérés incompétents, qui ne sont même pas capables de changer l’image de notre ville qui ont encore élu un maire en manque de grands projets.

    En effet, je suis de ceux qui pensent que Pau a besoin non pas d’un simple relooking mais d’un lifting encore plus important que celui de Bordeaux.

    Ce n’est pas une simple navette ridicule que personne ne prendra jamais qui va faire changer la ville.

    Le changement : cela doit se faire d’abord au niveau architectural avec une importante politique de modernisation et de restauration du centre ville ( avec notamment la démolition et reconstruction de certains bâtiments hors d’âge et défigurant le paysage palois ( cf Tour du Palais des Pyrénées ).

    En ce qui concerne l’université : C’est malheureusement trop tard : toutes les facultés de PAU perdent des centaines d’étudiants chaque années. La faute à une réputation de plus en plus négative, peu de choix de matières, des locaux insalubres, un très mauvais emplacement exilé de la ville et à cause d’une ville pauvre en événements culturels, et ludiques.

    Au niveau des transport il y a tout à changer :
    -  Le bus qu’il faut attendre toutes les 30 minutes voire plus, ça ne doit plus exister : la fréquence doit être 5/7 minutes maximum.

    -  Le bus n’est pas ludique : Il faut donc un moyen de transport actuel NORD/SUD - EST/OUEST tel un tramway, un métro Oh mais j’allais oublié : un PALOIS est contre toutes ces avancés : Pour lui un Métro, un tramway c’est impensable : trop cher, trop de travaux, ville trop moyenne : C’est justement pour ça que PAU et ses habitants se font ridiculisés.

    -  Dernière précision : Les Vélibs sont également indispensables !

    Je pourrais continuer à vous faire un résumé de tous ce qui ne va pas mais les palois sont bornés, radins, et ne comprendront pas que sans un bon Maire, connu et ambitieux, qu’il soit de droite, de gauche ou Modem, on n’arrivera à rien.

    A bon entendeur,

    Je repars dans ma bonne vieille ville de Toulouse, que j’aime tant.

  • > L’incroyable Navette
    9 décembre 2008, par Capitaine Caverne  
    je vous suggère d’y rester, les bouseux que nous sommes ne vous méritons pas smiley

  • > L’incroyable Navette
    9 décembre 2008  
    et si simplement, il appuie sur le point ou ca fait mal.un peu de réalisme n’a jamais tuer personne.on ne peut le blamer

  • > L’incroyable Navette
    9 décembre 2008, par pehache  

    et si simplement, il appuie sur le point ou ca fait mal.un peu de réalisme n’a jamais tuer personne.on ne peut le blamer

    Je ne vois pas où est le réalisme dans ce texte. Quand on critique les autres, on essaie de pas dire n’importe quoi soi-même. Or il y a beaucoup de n’importe quoi dans ce texte.

  • > L’incroyable Navette
    9 décembre 2008, par palois  
    palois

    Il a quand meme raison, on dirait que les Palois, ne connaissent que Pau, il faut aller voir les villes voisines, Tarbes, Toulouse, Bordeaux, Bayonne, meme Biarritz se bouge bien... Ici nous n’aimons pas évoluer..

  • > L’incroyable Navette
    9 décembre 2008, par pehache  
    Vous comme vous avez l’air d’aimer Pau il est sans doute mieux pour tout le monde que vous soyez à Toulouse...

  • > L’incroyable Navette
    9 décembre 2008, par Pierre Andre Larrieu  

    Cet esprit brillant préconise donc, en plus du dynamitage des tours du Palais des Pyrénées, de creuser un métro pour une ville de 6 km de long sur 5 km de large (ou l’inverse pour chagriner personne). Le nombre d’arrêts et de station possibles me laisse pantois sur une si courte distance, mais comme je suis borné et radin l’évidence du projet m’échappe.

    "le bus n’est pas ludique"..diantre je ne savais pas que c’était son utilité première. Vite créons des espaces d’éveil et de jeux à l’arrière des autobus avant que tous les étudiants ne fuient la ville.

    L’Université est moribonde (sic) alors que, par exemple, l’UFR Droit public est une référence et est loin de la réputation désastreuse que vous dénoncez. Moi une fois, en décembre 2006, j’ai perdu Mamie au supermarché, ça ne s’est pas reproduit, c’est excusable, par contre perdre plusieurs centaines d’étudiants à répétition c’est de la négligence et je comprends votre désapprobation.

    Au passage on balance les poncifs à la mode : vélibs, tramway, lifting architectural. On traite l’autochtone "d’arriéré incompétent".

    Péhache a raison, restez là-bas, vous qui avez eu la chance de vous extraire de notre ville de ploucs.

  • > L’incroyable Navette
    9 décembre 2008  

    "Moi une fois, en décembre 2006, j’ai perdu Mamie au supermarché, ça ne s’est pas reproduit "

    PAM, heureusement que t’es là... smiley

     smiley

  • > L’incroyable Navette
    10 décembre 2008  
     smiley Mais non, pas PAM... PAL, pardon. 1000 escuses, Monsieur Larrieu smiley

  • > L’incroyable Navette
    10 décembre 2008, par Pierre André Larrieu  
    Merci d’avoir corrigé smiley

  • > L’incroyable Navette
    12 décembre 2008, par Etudiant palois exilé à toulouse  

    L’esprit "brillant" exilé à Toulouse vient vous répondre car il n’a pas l’habitude de se défiler.

    Je voudrais d’abord saluer mes détracteurs dont Monsieur Larrieu qui je dois le dire aurait pu avoir une carrière de comique à la Comédie Française ( Si si je vous jure ).

    Je n’ai pas trop de temps à vous accorder mais je tiens à répondre à la polémique déclenchée par mes modestes idées empruntées à des villes dynamiques et ambitieuses.

    Je tiens à préciser pour certaines personnes ironiques, que je n’ai pas à rougir pour le moment de mes diplômes ni de mes études ( Master droit Notarial spécialisation droit patrimonial, ).

    Je peux donc vous parler de la Faculté de Pau et plus particulièrement l’UFR droit dont Mr Larrieu fait l’apologie : je la connais bien puisque c’est à celle-ci que j’ai commencé mes études supérieures. Je vais clore le sujet en vous répondant que même si l’UFR droit public jouit encore d’une solide réputation, elle ne compte que très peu d’étudiants car c’est une filière du droit bouchée, avec pour seuls débouchés : l’enseignement du droit public et les concours administratifs. Pour information, seul une cinquantaine d’étudiants palois choisissent cette branche en Licence 3e année, et une vingtaine en Master.

    Concernant le domaine du droit privé, la faculté de Pau n’est absolument pas réputée et n’offre que très peu de spécialisations, ce qui réduit considérablement le choix à l’entrée d’un Master, et certains étudiant se retrouvent bloqués car refusés dans des facultés plus prestigieuses.

    Pour finir, la faculté de droit comme les autres UFR ( lettres, sciences ) jouissent d’une très mauvaise réputation en raison des blocages répétés que subit l’université de PAU chaque années.

    Criez au scandal si vous voulez, mais de nombreux notables et professeurs de l’université savent que l’université de PAU est destinée à fermer dans les années à venir.

    -  Concernant les "poncifs à la modes" : Que vous le vouliez ou non ils sont indispensables.

    -  Pour le métro, je vous laisse rire à gorge déployée, mais je vous rappelle que celui de Toulouse ne se limite à pas à desservir le centre ville mais aussi sa périphérie ( Balma-Gramont par exemple ). Alors pourquoi ne pas envisager un métro à l’échelle de l’agglomération : de Lescar en passant par Pau et terminant à Bizanos/Aressy. Et une ligne : Jurançon / Buros

    Quand j’évoque l’idée d’un métro, c’est également l’idée d’un Tramway, peut importe. La meilleur solution serait bien évidemment le Tramway mais juste pour vous faire voir qu’un métro est techniquement possible dans l’agglomération.

    -  Le lifting de la ville est indispensable et vous le savez très bien. Mais je ne parle pas d’un lifting "raté" réalisé par les architectes de la Mairie. Demandez à n’importe quel habitant ce qu’il pense de l’hypercentre, de la propreté , et de la Place Clémenceau : La majorité des avis se révèlent négatifs.

    -  Je ne vous parle pas du projet de médiathèque au Parc Beaumont, mort-né, qui était enfin un vrai projet digne d’envergure.

    -  Parlons également du stade nautique en ruine et qui n’est absolument pas ré-ouvrable en l’espèce comme certains veulent essayer de le faire croire.

    Alors dîtes ce que vous voulez, trouvez moi un peu bourge et prétentieux si cela peut vous faire plaisir. Mais mon avis est l’avis de beaucoup d’autres. Je ne cherche qu’à faire évoluer une ville qui reste la mienne mais que je vois dépérir de jour en jour.

    Ce n’est pas en étant rétrograde que l’on pourra changer les choses et que les étudiants ou futures diplômés s’installeront ou reviendront s’installer à PAU.

  • > L’incroyable Navette
    12 décembre 2008, par Pierre André Larrieu - comique troupier  

    Monsieur Larrieu vous répond que par exemple le DESS de Droit des Affaires est plutôt bien coté et que le département Criminologie initié par le Pr Cario offre une formation en Droit des victimes parmi les meilleures et des plus originale dont les débouchés sont indéniables.

    Quant au Droit public vous avez relevé vous-même la qualité de l’enseignement. Des enseignants comme Messieurs Bon, Douence ou Terneyre sont des références qui ont fait la réputation du Droit public à Pau. J’ajoute Denys de Bechillon qui a fait partie de la commission de réforme de la Constitution de la Vème république l’an passé.

    Beaucoup des formations proposées le sont sous un sceau commun avec Bordeaux. la spécificité et l’avenir de l’UPPA n’est pas d’offrir le plus de formations possibles mais de devenir performante dans des domaines bien précis et d’évoluer en synergie avec Bordeaux et Toulouse.

    L’avenir de l’UFR droit passe peut-être par des choix vers ce qui fait l’excellence des disciplines enseignées au détriment des autres.

    Quant aux débouchés les charges d’avocat leurs sont ouvertes par voie de concours ou équivalence avec un doctorat, des entreprises privées sous contrat avec des administrations recrutent des publicistes comme conseils, tout n’est pas noir.

    Alors que dans le privé la situation se dégrade lentement, les wagons de juristes qui arrivent chaque année sur le marché font tressaillir de plaisir les administrateurs judiciaires protégés par un numerus clausus.

    Une seconde chose : vous confondez l’Opéra comique avec l’Académie Française.

    Une dernière chose : Mr Larrieu vous laisse deviner quelle branche il avait choisi entre Public et Privé.

  • > L’incroyable Navette
    12 décembre 2008  

    -  ...comique à la Comédie Française ...
    -  ...l’Opéra comique avec l’Académie Française.
     smiley Hehe, on a eu du mal, mais on a eu PAL : il s’est emmêlé les pinceaux smiley Comme quoi nul n’est parfait... pas même un publiciste smiley

  • > L’incroyable Navette
    12 décembre 2008, par Pierre Andre larrieu  

    Un classique, ça m’apprendra à relire mes réponses.

    Pas glorieux..et privatiste smiley (mais avec plein de copains publicistes rigolos)

  • > L’incroyable Navette
    12 décembre 2008, par Etudiant palois exilé à toulouse  

    Mes très chers amis palois, Je vous embrasse tous. Continuez à bien débattre sur vos projets SIMPLES, ECONOMIQUES et REALISABLES qui referont je l’espère pour vous, venir du "PEOPLE" à PAU CITY : parce que PAU c’est avant tout : "La vie rêvée des villes" ( Oh mon dieu, pourquoi je viens de dire ça ? Que c’est prétentieux .. ).

    Et encore désolé pour l’intrusion dans ce microcosme si fermé.

  • > L’incroyable Navette
    12 décembre 2008, par Le Pti K.  
    C’est bien, de ne pas vous débiner. Votre avis en vaut un autre (et il y en a de bien pires, le mien par exemple). Regardez un peu, à l’occasion, une ville comme Nantes, et Toulouse vous paraitra fadasse, pour ce qui est du dynamisme. Un graffiti, il y a trente ans, rue Bonado :"Pau, ville de vieux". J’étais jeune, je suis parti.Souvent et parfois longtemps. Maintenant, j’y vis de nouveau ; j’ai vieilli. Mais j’ai appris.L’homme mûrit, la ville, elle, grandit sans cesse, jamais adulte. "Quand il arrive dans une nouvelle ville, le voyageur retrouve une part de son passé dont il ne savait plus qu’il la possédait. L’étrangeté de ce que tu n’es plus ou ne possèdes plus t’attend au passage dans les lieux étrangers et jamais possédés." Italo Calvino in les villes invisibles. Bonne route !

  • > L’incroyable Navette
    12 décembre 2008, par Pic de la Mirandole  
    Rue Bonado il y a 30 ans, on a échappé au graffiti "Pau, la vie rêvée des vieux" smiley

  • > L’incroyable Navette
    13 décembre 2008, par LPK  

    Bien vu ! de plus,on peut en faire une contrepèterie (anti-cléricale).

     smiley

  • > L’incroyable Navette
    14 décembre 2008  
    Le P’tit K(rabin), explique la plaisanterie, je ne la vois pas smiley

  • > L’incroyable Navette
    14 décembre 2008, par Le Pti K.(ontrepeteur)  
    Veau, la vie rêvée des pieux. (à l’écrit, en phonétique : Vau, la vie rêvée des pieux). OK ? Allez, une autre, c’est dimanche (ma préférée) : les rossignols du caroubier plaisent à la belle-mère. Débrouillez-vous pour la trouver tout seul ! smiley

  • > L’incroyable Navette
    14 décembre 2008  
    Bah... il s’agit de carrossier, non ? smiley

  • > L’incroyable Navette
    12 décembre 2008, par pehache  

    Pour le métro, je vous laisse rire à gorge déployée, mais je vous rappelle que celui de Toulouse ne se limite à pas à desservir le centre ville mais aussi sa périphérie ( Balma-Gramont par exemple ). Alors pourquoi ne pas envisager un métro à l’échelle de l’agglomération : de Lescar en passant par Pau et terminant à Bizanos/Aressy. Et une ligne : Jurançon / Buros

    Quand j’évoque l’idée d’un métro, c’est également l’idée d’un Tramway, peut importe. La meilleur solution serait bien évidemment le Tramway mais juste pour vous faire voir qu’un métro est techniquement possible dans l’agglomération.

    Mais quand est-ce que vous allez comprendre que Toulouse est 5 fois plus grosse que Pau et que ce qui convient à Toulouse ne convient pas forcément à Pau ??? On le sait bien qu’un métro est "techniquement possible", on n’est pas demeurés à ce point !

    Avant de balancer des "idées" géniales comme un métro ou un tramway (que personne n’avait eu avant vous, évidemment), il serait bien que vous vous documentiez un minimum.

    Vous apprendriez par exemple qu’un metro coûte 100 millions d’euro le km. A titre de comparaison, le budget de la communauté d’agglomération (CDA, qui a la charge des transports) est de 150 millions d’euros par an : une simple petite ligne de 5km mettrait la CDA en faillite en 2 temps 3 mouvements. De toutes façons aucun organisme prêteur n’accepterait de financer un projet aussi fou, et heureusement.

    Un tramway, avec ses 20 millions d’euros au km, parait plus accessible. Mias rien que pour une ligne E-O et une N-S, 15km au bas mot : 300 millions d’euros. 2000€ par habitant. La CDA endettée à mort pour 20 ans.

    Tout ça pour quoi ? Pour un tramway surdimentionné par rapport à nos besoins. Un tramway ne se justifie par rapport à un bus en site propre que quand le bus ne peut plus absorber le débit horaire en passagers (bus=1000 passagers par heure environ, tramway = 5000 environ). On en est très loin à Pau, et on en sera sans doute encore loin même une fois le réseau de bus modernisé.

    D’ailleurs les villes qui se sont lancées dans un tramway sont toutes nettement plus grosses que Pau. La seule exception est Valenciennes, de taille comparable à Pau. Mais ça ne doit pas être un si grand succès que ça puisque le projet de deuxième ligne vient d’être abandonné au profit d’une ligne de trolleybus.

    Alors un tramway pourquoi ? Pour faire "ludique" ? Pour jouer à la grenouille qui veut se faire plus grosse que le boeuf ? Pour payer une dette délirante pendant des années qui va étouffer le développement de la ville ?

    C’est bien d’avoir des idées géniales, mais c’est mieux de les passer au crible de la réflexion avant de les balancer en traitant ses interlocuteurs de "rétrogrades".

    Je ne vous parle pas du projet de médiathèque au Parc Beaumont, mort-né, qui était enfin un vrai projet digne d’envergure.

    Encore un projet génial. Tellement génial qu’il n’a pas été possible de trouver une seule entreprise capable de construire la géniale coque en carbone imaginée par la géniale architecte. Pourquoi croyez-vous que le projet a été abandonné ?

  • > L’incroyable Navette
    13 décembre 2008  

    Je ne vous parle pas du projet de médiathèque au Parc Beaumont, mort-né, qui était enfin un vrai projet digne d’envergure.

    Projet auquel sa architecte-au-coup-de-crayon ravageur ne croyait plus elle-même, au point de l’avoir retiré de son site internet plusieurs semaines avant de "clore" officiellement l’étude ... non seulement parce qu’il n’y avait pas une entreprise capable de s’engager sur la construction de la coque en fibre de carbone mais surtout parce qu’ii n’aurait pas été possible d’avoir une assurance décennale. Tu parles d’un projet d’envergure !

  • > L’incroyable Navette
    9 décembre 2008, par palois  
    Cette réponse démontre bien la mantalité de "nous", les Palois, fermés à tout , surtout aux critiques qui devraient plutot nous faire réagir dans le bon sens, et pas en répondant méchamant

  • > L’incroyable Navette
    9 décembre 2008, par bobby ewing  

    c’est sur "arriérés incompétents", "les palois sont bornés, radins" ça incite à répondre gentiment.

    il veut ma joue gauche aussi ? smiley

  • > L’incroyable Navette
    10 décembre 2008  

    "...ça incite à répondre gentiment.... il veut ma joue gauche aussi ? smiley "

     smiley smiley smiley

  • > L’incroyable Navette
    9 décembre 2008, par pehache  

    Cette réponse démontre bien la mantalité de "nous", les Palois, fermés à tout , surtout aux critiques qui devraient plutot nous faire réagir dans le bon sens, et pas en répondant méchamant

    Que répondre de censé à un hurluberlu qui propose de construire un métro à Pau ?

  • > L’incroyable Navette
    10 décembre 2008, par Le Pti K.  
    "Que répondre de censé à un hurluberlu qui propose de construire un métro à Pau ?" Réponse :c’est tout-à-fait faisable. J’ai attaqué à la pioche ma propre station (dans ma cave) pour être directement relié à la ligne Paris-Madrid. Elle est super-mignonne et éclairée avec des lanternes de Micheline des années quarante. Du bon boulot, quoi. Quand la ligne sera terminée, il pourra descendre chez moi, vu que j’habite au-dessus. Allez, Péhache, je vous inviterai aussi ! smiley

  • > L’incroyable Navette
    9 décembre 2008, par Bobby Ewing  
    Je comprends qu’ils se moquent de nous les toulousains, quand on voit ce qu’on leur envoie....

  • > L’incroyable Navette
    10 décembre 2008  

     smiley smiley "Je comprends qu’ils se moquent de nous les toulousains, quand on voit ce qu’on leur envoie....smiley smiley

    AAAAhh, arrêtez, smiley smiley je vais me faire pipi dessus... Tous les palois, je sais pas, mais vous ici, ça vous fait du bien qu’un grand couillon, y vous titille... smiley smiley

  • > L’incroyable Navette
    10 décembre 2008, par Toulousain malin  
    Je savais que le bac était bradé, mais pas à ce point...

  • > L’incroyable Navette
    10 décembre 2008  
    il a le bac, tu crois ? Hum, hum il a pas dit ce qu’il étudiait...

  • Le retour du Tram
    12 décembre 2008  

    Le tramway,Nord-Sud, Est-Ouest, c’est 300 M Euros, une vingtaine d’années des capacités d’investissement de la ville, une dizaine pour l’ensemble de l’agglo.

    Séduisant projet, mais pas réaliste financièrement.

    A moins que l’Etat et l’Europe n’abondent l’investissement public, utile par temps de crise... Ne rêvons pas.L’Etat et l’Europe ont d’autres priorités que les transports urbains palois.

    Pau n’est pas à l’échelle de Bordeaux ou Toulouse : une évidence, malgré Josy P et les pompiers. Elle est reléguée dans la seconde division des villes, avec Agen, Tarbes, Mont de Marsan et Dax, La Rochelle, (mais au moins les landaises jouent au rugby en Top 14, et la charentaise a la mer).

    Et la concentration universitaire n’arrangera pas les facultés paloises, à l’oeuvre dans les moeurs bien avant de l’être dans les textes : il y a prés de vingt ans, je suis parti à Bordeaux pour la fac, et mon frère avant moi. A Pau, je suis revenu dix ans plus tard obtenir un Bac 5 bon marché et facile, qui ne m’a servit à rien ; ma situation était établie déjà ; l’université à Pau n’aura que validé ma réussite.

    L’avenir palois est sombre. J’en suis désolé, pour être biarnès et natif.

  • > L’incroyable Navette
    9 décembre 2008  
    C’est de bonne guerre !

    Facile de tout caricaturer systématiquement !

  • > L’incroyable Navette
    9 décembre 2008  
    On a droit à un article entier pour critiquer la couleur de la navette. Faut le faire !!!!!

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Pau - Carton à la couleur incertaine !
    Carton orange
    Parc Beaumont : Carton mi-figue, mi-raisin...



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises