Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Martine Lignières Cassou : Mère la rigueur

mercredi 27 août 2008


On le présentait. En voilà les premiers signes annonciateurs, l’époque de la gestion municipale champagne et paillettes semble révolue. La rigueur tombe sur Pau. Explications.

Nos bons jardiniers palois avaient l’habitude de célébrer le 30 août leur Saint patron, St Fiacre, un ermite défricheur.

Cela prenait la forme d’un gueuleton aux frais de la municipalité et donc des contribuables palois. Une pratique remontant à Pierre Sallenave. Et bien voilà, cette année, pas d’agapes mais, simplement un apéro amélioré ; ainsi en a décidé Martine Lignières Cassou.

Si à cette décision, on rapproche l’annulation pure et simple du traditionnel critérium cycliste de septembre dans le quartier Lyautey-Duffau. On peut se demander si l’on n’est pas rentré dans un période de rigueur, digne de Raymond Barre (dur à entendre pour une élue socialiste).

Cela dit, personne ne se plaindra d’avoir un Maire qui sache enfin dire NON. Sera-ce le cas pour tout le monde ? L’avenir nous le dira.

- par Bernard Boutin


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Martine Lignières Cassou : Mère la rigueur
28 août 2008, par Un peu d’air  
Le commerce du centre ville au plus mal.

Madame le Maire joue aux apprenties sorcières dans l’hyper centre ville. Son absence de stratégie commerciale pourrait accelerer le départ d’enseignes motrices du secteur du Palais des Pyrénées (La FNAC et H et M en particulier semblent incertains) avec des conséquences dramatiques sur le petit commerce Palois.

Je prends date.

> Martine Lignières Cassou : Mère la rigueur
27 août 2008, par nico  

Déjà nous savons pour le sport professionnel !

C’est OUI !

Des millions d’euros votés exceptionnellement + ceux habituels qui seront maintenus (auxquels il faut ajouter ceux du CG64 et du CR33) !

Tout le conseil palois d’ailleurs a voté "pour" ces millions..sauf une ou deux abstentions je crois..... Même le boulanger il roule pas mieux dans la farine..

Le système politique français avec ces baronnies locales diffuse le discours qu’il veut et le distille à souhait selon un tempo bien choisi.

Et cela avec la bénédiction de la presse locale écrite (autre baronnie) qui se contente de suivre le scénario proposé et de rester à la surface des choses : un véritable lavage de cerveau des masses.

Quand vous voyez tous ces gens le nez plongé dans leur journaux locaux le matin pensez-y !....

Une puissante propagande agit, insidieusement, c’est mon point de vue en tous cas.

  • > Martine Lignières Cassou : Mère la rigueur
    27 août 2008, par Autochtone palois  
    nico, parler de millions d’€ alors qu’il s’agit évidemment de sommes au moins 10 fois inférieures... c’est du n’importe quoi.

  • > Martine Lignières Cassou : Mère la rigueur
    28 août 2008, par frank  

    Mais si l’on prend en compte les sommes versées annuellement aux 3 clubs privés (ville plus CdA), on peut effectivement chiffrer les subventions en millions d’euros.

    MLC y a en plus ajouté quelques centaines de milliers d’euros dernièrement.

    N’oublions pas le coût du Grand Prix, estimé à plus de 1.2 million d’euros par la CCI. Un peu embarrassant pour une maire qui se découvre une âme d’écologiste version "born again" ! (Voir à ce sujet l’excellente interview de X. Sota dans Sud-Ouest du 18 août.)

    Face à ces dépenses gigantesques, les économies générées par la suppression du repas annuel des jardiniers de la ville semblent très mesquines. Alors, effet d’annonce pour se donner l’image d’une maire soucieuse de gestion publique ? En tout cas, ce sont ces pauvres jardiniers municipaux qui font les frais de sa politique de communication ! Peu élégant et même un peu cynique sur les bords !

    Après les fonctionnaires municipaux "preneurs d’otages", voici certains d’entre eux suspectés de bénéficier de "privilèges" !

    Rhétorique de droite, comme d’hab. !

    MLC agit comme beaucoup de ses amis du PS : En courtisant l’électorat de droite !

  • > Martine Lignières Cassou : Mère la rigueur
    28 août 2008, par Autochtone palois  

    Frank, oui, si l’on cumule toutes les subventions on arrive aux millions d’€. Mais nico parlait de subventions exceptionnelles de millions d’€, ce qui est faux mais impressionne !

    Oui, il faudra reparler des subventions versées au Grand Prix de Pau.

  • > Martine Lignières Cassou : Mère la rigueur
    28 août 2008, par nico  

    C’est vrai Autochtone, mon propos prête à confusion mais Franck a bien rattrapé ce que je voulais dire.

    En ce qui concerne la subvention exceptionnelle au basket professionnel je corrige donc : la municipalité a débloqué 300 000 Euros, ( soit pratiquement 2 millions de Francs, si ça peut aider aussi à reprendre un peu réalité avec les choses à cette époque où commencent à tomber les papiers verts du Trésor dans nos boîtes aux lettres )

  • > Martine Lignières Cassou : Mère la rigueur
    28 août 2008, par pehache  

    "Face à ces dépenses gigantesques, les économies générées par la suppression du repas annuel des jardiniers de la ville semblent très mesquines. Alors, effet d’annonce pour se donner l’image d’une maire soucieuse de gestion publique ? En tout cas, ce sont ces pauvres jardiniers municipaux qui font les frais de sa politique de communication ! Peu élégant et même un peu cynique sur les bords !"

    Non : ce sont peut-être des petites choses par rapport au reste, mais il n’y a pas de raison de passer dessus. Et parler des "pauvres jardiniers" relève aussi d’une rhétorique de victimisation. Pourquoi un repas des jardiniers et pas pour le reste du personnel ?

    Ceci dit j’attends personnellement pour les années à venir des décisions concrètes et fortes pour réduire significativement les subventions au sport pro et aux grands évènements (GP, tour de France, coucours hippique, etc...), dont le total doit effectivement avoisiner les 10 millions d’euros. Pour une ville comme Pau c’est trop.

  • > Martine Lignières Cassou : Mère la rigueur
    28 août 2008  
    Rigueur pour tous .

    Si la rigueur devient réalité à tous les niveaux ( associations, grands clubs et évènements , conseil municipal etc ) grâce à une plus grande transparence et une plus grande justice , alors les Palois reprendront confiance, peut-être .

  • > Martine Lignières Cassou : Mère la rigueur
    28 août 2008  

    Plus que des effets on attendait un changement de méthode dans la gestion des affaires municipales.

    Et ça a l’air de ne pas chager si on suit cet avis appel offre classé urgent

    Une affaire aussi importante, plus que la réfection de la Place Clemenceau, mais décidée et lancée en plein été : quel cahier des charges, quelle finalité, par qui ont été définie les axes d’aménagement ? Parce que cet aménagement essentiel à ce que sera Pau dans 20 ou 30 ans est l’affaire de tous les Palois qui ont leut mot à dire dans les besoins à satisfaire. Avant qu’un projet soit sorti il faudrait savoir où Pau veut aller. Ce n’est pas une tâche à sous-traiter en totalité, même à un spécialiste de l’amènagement.

  • > Martine Lignières Cassou : Mère la rigueur
    28 août 2008, par pehache  

    Votre lien ne marche pas. Je suppose qu’il s’agit de cet appel d’offre ci, qui concerne les Halles et le Foirail ? http://www.pau.fr/xox_01/fichiers/_marches_publics/1344/080827c.pdf

    Effectivement, lancer ce genre d’étude sans avoir défini de vision globale pour l’avenir de la ville n’est pas sérieux. Il n’y a pas de plan d’ensemble, alors que c’est par là qu’il faudrait commencer.

  • > Martine Lignières Cassou : Mère la rigueur
    28 août 2008, par Alain LAVIGNOTTE  

    Si vous avez bien lu l’annonce, vous constaterez qu’il s’agit de lancer une étude d’urbanisme : la vision des spécialistes permettra d’éclairer les élus et les citoyens. Si nous voulons réussir le Pau de demain nous devons nous entourer d’avis d’experts et les confronter aux pratiques des citoyens et des professionnels dans des groupes de travail à créer dans le cadre des Conseils de Quartier. Vous aurez donc l’occasion de vous exprimer et de contribuer au(x) projet(s) qui reste(nt) à construire.

    Alain LAVIGNOTTE Adjoint au Maire

  • > Martine Lignières Cassou : Mère la rigueur
    28 août 2008, par pehache  

    M Lavignotte,

    prenons acte qu’il s’agit d’une étude qui n’engage à rien (même si on peut craindre qui si un projet tout ficelé en sort, il pourra être difficile de s’en écarter).

    Néanmoins, des études d’urbanisme quartier par quartier ne peuvent pas pallier à l’absence apparente de plan d’ensemble.

    Qu’est-ce qui nous dit par exemple que des grandes halles doivent absolument rester dans le périmètre foirail-république ? Peut-être y’a-t’il d’autres lieux dans la ville qui seraient plus appropriés pour l’avenir. En lançant une étude d’urbanisme localisée sur un quartier avant d’avoir un plan d’ensemble, on se prive de ce genre de réflexion à l’échelle de la ville voire de l’agglo.

  • > Martine Lignières Cassou : Mère la rigueur
    28 août 2008, par emma  
    On demande aux spécialistes de palier à l’absence de vision politique. Que feront les spécialistes experts en tout ? Des usines à gaz ! Regardez la médiathèque Henri 4, la circulation dans le centre-ville et la place clémenceau impraticable l’été a cause de la réverbération. Merci les spécialistes ! Les habitants connaissent mieux la ville et il y a plus de bon sens sur ce forum que dans les bureaux d’experts.

  • > Martine Lignières Cassou : Mère la rigueur
    28 août 2008  

    Plus que des effets on attendait un changement de méthode dans la gestion des affaires municipales.

    Et ça a l’air de ne pas chager si on suit cet avis appel offre classé urgent

    Une affaire aussi importante, plus que la réfection de la Place Clemenceau, mais décidée et lancée en plein été : quel cahier des charges, quelle finalité, par qui ont été définie les axes d’aménagement ? Parce que cet aménagement essentiel à ce que sera Pau dans 20 ou 30 ans est l’affaire de tous les Palois qui ont leut mot à dire dans les besoins à satisfaire. Avant qu’un projet soit sorti il faudrait savoir où Pau veut aller. Ce n’est pas une tâche à sous-traiter en totalité, même à un spécialiste de l’amènagement.

  • > Martine Lignières Cassou : Mère la rigueur
    30 août 2008  
    Se serait bien qu’elle file un local au club de poker !

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Pau : Mais quand donc nos élus finiront-ils par parler vrai ?
    « Nouvelles Pratiques Municipales » à Pau : Beaucoup reste à faire !
    A y regarder de plus près.
    Pau : Expression citoyenne et presse institutionnelle
    Jusqu’où doit aller le service Internet à destination des Palois ?
    Les "Nouvelles Pratiques Municipales" : Verre à moitié vide. Verre à moitié plein.
    Conseil Municipal : la « boite à subventions » à nouveau ouverte.
    L’Ecole Supérieure des Arts et de la Communication de Pau expliquée
    La première journée des Conseils de Quartier : Studieux
    Conseils de quartier, verre à moitié plein ou à moitié vide ?
    « La Charte des Élus » : Oui bien sur, mais...
    « La charte pour les élus » : Pas pour un « homme honnête » !
    Labarrère : La langue de bois, c’est enfin fini !
    Les Nouvelles Pratiques Municipales progressent
    À Pau et dans la CdA, notre démocratie participative : Bien malade
    Pau : MLC rend la parole aux Palois
    Les embauches municipales : Quel tintamarre !
    Emplois municipaux : Pas transparent du tout !
    Les Comités de quartier en phase de gestation
    La TacaTacaTique du Modem...



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises