Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Hestiv’Oc : la "grande cantèra" mercredi 20 à 19h.

mercredi 20 août 2008


Pour Hestiv’Oc version IV, c’est reparti. Bravo à toute l’équipe de bénévoles.

Top départ : mercredi 20 à 19 heures précise sous les balcons de la Mairie de Pau avec la « grande cantèra » et ses 500 choristes.

A absolument ne pas rater et surtout y participer. Pour vous y préparer, voilà les 3 chants à réviser avant de se joindre à la chorale : Bèth cèu de Pau, L’immortèla et Se canti.

Bèth cèu de Pau

Bèth cèu de Pau. quan te tournarèy béde ?
Qu’èy tant soufert despuch qui t’éy quitat.
Si-m cau mouri chens de-t tournà rebédé,
Adiu, béth cèu. t’aurey plâ regretat.
Qu’auri boulut, Bearn canta ta gloère.
Mes ne pouch pas, car que souy trop malau.
Moun Diu. mon Diu I Dechat-me béde encoère
Lou cèu de Pau, lou cèu de Pau (bis)

Yé. qu’èri soul. dens ma triste crampète
A respirà lou perfum dou printemps
Quan, tout d’u cop. ue praube iroungléte,
Pousse u gran crit. e puch. en même tems.
U esparbè cour sus la berouyine ;
- Çay. çay t’aci, jou ne-t herey pas mau !
Rentre dehens. que parleram praubine
Dou cèu de Pau. dou cèu de Pau (bis)

Traduction :
Beau ciel de Pau, quand te reverrai-je ?
J’ai tant souffert depuis que je t’ai quitté
S’il me faut mourir sans te revoir
Adieu. beau ciel. je t’aurai bien regretté.
J’aurais voulu. Béarn. chanter ta gloire
Mais je ne peux pas. car je suis trop malade
Mon Dieu. mon Dieu ! Laissez-moi voir encore
Le ciel de Pau, le ciel de Pau... (bis)

Hier, j’étais seul dans ma triste chambrette
A respirer le parfum du printemps
Quand tout à coup, une pauvre hirondelle
Pousse un grand cri. et puis. en même temps,
Un épervier fond sur la jolie petite :
Viens, viens ici, je ne te ferai pas de mal !
Viens à I’intérieur, nous parlerons. Pauvrette
Le ciel de Pau, le ciel de Pau... (bis)

De cap tà l’immortèla

A entendre, l’interprétation de Nadau sur youtube

Sèi un país e ua flor,
E ua flor, e ua flor,
Que l’aperam la de l’amor,
La de l’amor, la de l’amor,

refrain :
Haut, Peiròt, vam caminar, vam caminar,
De cap tà l’immortèla,
Haut, Peiròt, vam caminar, vam caminar,
Lo país vam cercar.

Au som deu malh, que i a ua lutz,
Que i a ua lutz, que i a ua lutz,
Qu’i cau guardar los uelhs dessús,
Los uelhs dessús, los uelhs dessús,

Que’ns cau traucar tot lo segàs,
Tot lo segàs, tot lo segàs,
Tà ns’arrapar, sonque las mans,
Sonque las mans, sonque las mans,

Lhèu veiram pas jamei la fin,
Jamei la fin, jamei la fin,
La libertat qu’ei lo camin,
Qu’ei lo camin, qu’ei lo camin,

Après lo malh, un aute malh,
Un aute malh, un aute malh,
Après la lutz, ua auta lutz,
Ua auta lutz, ua auta lutz...

Traduction : Vers l’immortelle
Je connais un pays, et une fleur,
Et une fleur, et une fleur,
On l’appelle celle de l’amour,
Celle de l’amour, celle de l’amour,

refrain :
Haut, Petit Pierre, on va marcher, on va marcher
Vers l’immortelle,
Haut, Petit Pierre, on va marcher, on va marcher,
On va chercher le pays.

En haut du pic, il y a une lumière,
Il y a une lumière, il y a une lumière,
Il faut y garder les yeux dessus,
Les yeux dessus, les yeux dessus,

Il faut traverser toutes les ronces,
Toutes les ronces, toutes les ronces,
Pour s’accrocher, seulement les mains,
Seulement les mains, seulement les mains,

Peut être on n’en verra jamais la fin,
Jamais la fin, jamais la fin,
La liberté, c’est le chemin,
C’est le chemin, c’est le chemin.

Après le pic, un autre pic,
Un autre pic, un autre pic,
Après la lumière, une autre lumière,
Une autre lumière, une autre lumière...

Se canti

Devath de la (mia) finestro
Que i a un auséron
Tota la nouéyt que canta
Canta la soa (sa) canson

Refrain :
Si canti, you que canti
Canti pas per jo ;
Canti per ma mia
Qui ei tan loehn de jo
ou (Qui ei auprès de jo )

Aqueras mountanhas
Qui tan hautas son
M’empaishan de véder
Mas amors on son

Bachatz-ve montanhas
Planas, hauçatz-ve
Ta qui posqui la veder
Mas amors on son

Aqueras montanhas
Que s’abaisharàn
E mas amoretas
Que pareisheràn

Aqueras mountanhas
Qui tan hautas son
M’émpaishan de véder
Mas amors on son

-refrain : si canti...

Si sabi las véder
Ou las rencontrar
Passeri l’ayguetto
Shens paur de’m negar

-refrain : si canti

Aqueras montanhas
Que s’abaisharàn
E mas amouretas
Que pareischeràn

Las pomas son maduras
Las cau amassar
Et las joenes hilhas
Las cau maridar.

Traduction
Dessous ma fenêtre
Il y a un oiselet
Toute la nuit il chante
Il chante sa chanson

S’il chante, qu’il chante
Il ne chante pas pour moi
Il chante pour ma mie
Qui est si loin de moi

Ces montagnes
Qui sont si hautes
Elles m’empêchent de voir
Où sont mes amours

Baissez-vous montagnes
Plaines haussez-vous
Pour que je puisse voir
Où sont mes amours

Ces montagnes
Tant s’abaisseront
Que mes amours
apparaîtront

Ces montagnes
Qui sont si hautes
Elles m’empêchent de voir
Où sont mes amours

Si je sais les voir
Ou les rencontrer
Je traverserai le ruisseau
Sans peur de me noyer

Ces montagnes
S’abaisseront
Et mes amours
Apparaîtront

Les pommes sont mûres
Il faut les ramasser
Et les jeunes filles
Il faut les marier.


Hestiv’Oc : la "grande cantèra" mercredi 20 à 19h.

[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



   
 
 
 
Les rubriques d’A@P
Citoyenneté
A compte d’auteurs
"Arpenteurs sans limites"
"Les sorties de Michou"
"Un samedi par semaine - tome 2"
"Un samedi par semaine - tome I"
Au ras du bitume
Enquêtes
Evasion
Maréchaussée Paloise
A@P.com
Courrier d’e-lecteurs
Hommes et femmes d’ici !
Opinion
Portraits, Entretiens
Tribune Libre
Humeurs
La Charte d’A@P
Le défouloir !
Les cartons
Les cartons mi-figues mi-raisins
Les cartons rouges
Les cartons verts
Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
Vu dans la presse
”Les Causeries d’A@P”
Détente
Loisirs
Spectacles
Economie
Aéroport Pau-Pyrénées
Enjeux
Enjeux environnementaux
Enjeux européens
Enjeux sociétaux
Grand Pau
Lescar
Billère
Gan
Gelos
Idron
Jurançon
La CDA Pau-Pyrénées
Lons
Point de vue
Grands projets
"LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
Nouveau complexe aquatique de Pau
Nouvelle voie routière Pau-Oloron
Nouvelles Halles de Pau
Pau
Du Côté des Quartiers
La vie
Une idée pour la ville
UPPA
Politique
Forums des Partis
Politique locale
Politique régionale et nationale
Territoires
Aragon
Béarn
Bigorre
Espagne
Europe, Monde
Pays Basque, Euskadi
Pyrénées
 
   
 
  Envoyer à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)



[ Imprimer cet article ]
 


 
Autres articles

Arpenteurs sans limites n°185 : un petit tarpé, vers 18 heures, at Tarbes zentrum
Arpenteurs sans limites n°184 : La mer n’était pas là, alors on a regardé la Terre
Arpenteurs sans limites n°183 :les pèlerins marquent le pas à Lourdes
Arpenteurs sans limites n°182 : les rues d’Arudy sont douces l’après midi
Arpenteurs sans limites n°181 : coups de freins dans les virages, Louvie Juzon
Arpenteurs sans limites n°180 : pourrir jeune ou mourir vieux à Lembeye
Arpenteurs sans limites n°179 :Tango Sède, mignon quartier tarbais
Arpenteurs sans limites n°178 : la passegiata (un dimanche aprêm sur le boulevard)
Arpenteurs sans limites n°177 : the last pilgrim in Lourdes senza papa
Arpenteurs sans limites n°176 : Cauterets (village) sous la neige
Arpenteurs sans limites n°175 : a dada(ïste) sur les sculptures d’ Eduardo Chillida
Arpenteurs sans limites n°174 : un vertigineux petit tour à Pau
Arpenteurs sans limites n°173 : animus anima : les poupettes à papi
Arpenteurs sans limites n°172 : les petits bouchons de Liège, années quarante
Arpenteurs sans limites n°171 : Marciac sans chapiteau ni zizique
Arpenteurs sans limites n°170 : ça tourne rond à Oloron
Arpenteurs sans limites n°169 : je gére, j’erre, Gers, aujourd’hui comme hier
Arpenteurs sans limites n°168 : Pau lux (et poil à gratter)
Arpenteurs sans limites n°167 : Tarbes, par petites touches (3)
Arpenteurs sans limites n°166 : Cauterets vaisseau de belles pierres (partie 2)



[ Haut ]
 

Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises