Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Rosa Cancer Beltran

dimanche 29 juin 2008 par Rosa Cancer-Beltran


Réflexions sur la réunion de Haut niveau Franco-espagnole du 27 Juin à Saragosse par Rosa Cancer Beltran

"Le 27 Juin a eu lieu à Saragosse un Sommet Franco-espagnol (version réduite donc « réunion de haut niveau »), avec visite au site de l’Expo.

J’avais un certain espoir dans cette rencontre entre les présidents Zapatero et Sarkozy : le fait de découvrir Saragosse, pourrait convaincre le Président français de la nécessité des liaisons en tout genre entre les deux côtés de Pyrénées pour l’avenir économique de toute la région Pyrénéenne, sauf que Sarkozy n’est pas venu.

Il a laissé la tâche à M Fillon, qui bien briefé par son patron, avait un tableau de bord bien ficelé. Malgré la présence de tous les présidents des régions concernées (à l’exception d’Ibarretxe qui a d’autres déboires dans sa région) rien d’encourageant n’est sorti de cette rencontre pour nous pauvres pyrénéens.

Bien que les espagnols souhaitaient que le thème des connexions entre les deux pays soit le plat fort de l’agenda du sommet, l’ordre du jour a été assez éloigné des buts espérés par tous les frontaliers : immigration, énergie, défense.

C’est vrai, un groupement d’intérêt économique a été créé. Sauf que les objectifs de cette « association » ce sont les mêmes qui avaient été déjà discutés en 2004, et que les études de connexions par rail auraient dû débuter en 2005, affaire rediscutée dans la rencontre de deux présidents en janvier et dont ladite étude a ... un mois de retard par rapport au plan qui avait était signé en début d’année. L’aménagement de la ligne d’Oloron - Canfranc, n’a même pas été abordé.

Je ne pense pas que soit sous les mandats de Zapatero et Sarkozy que nous verrons avancer le problème. La vision sur le thème de l’immigration, tellement cher au Président français, diffère complètement du point de vue de l’équipe gouvernementale espagnole. Le pays qui avait le taux de natalité plus bas au monde, jusqu’à peu, (l’Espagne) avait besoin des émigrés. Farouchement opposé à la régularisation massive, Sarkozy n’a toujours pas accepté la régularisation faîte en Espagne. Il n’a toujours pas compris qu’ à un moment donné, l’Espagne avait besoin de cette main d’œuvre, et que le fait de donner des papiers à tous ces clandestins a permis d’amener aux caisses de l’assurance maladie de millions. La preuve, la Sécu espagnole est excédentaire. (Certes, il faudra voir comment cette situation va évoluer avec le chômage qui grimpe).

Mais revenons à nos moutons, je trouve aberrant que les querelles entre deux hommes politiques puissent bloquer à ce point les projets de développement d’une zone si vaste de deux pays. Déjà du temps de M Chirac, il paraîtrait qu’il n’aimait pas trop M Aznar, donc pas d’avancement. Et si demain nous avons un Rajoy/Delanoë ou Royal, je ne pense pas que nos affaires vont s’arranger. Dommage !!!

On a toujours Lourdes."

- par Rosa Cancer-Beltran

PS : N’oubliez pas de participer au sondage de la semaine


France Espagne

[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Rosa Cancer Beltran
30 juin 2008, par Folon  

Que Rosa Cancer Beltran se rassure. Les problèmes actuels de compréhension des gouvernants français sur les Relations transfrontalières avec l’Espagne se retrouvent à tous les niveaux de la vie politique française : entre Paris et la province ou vis à vis de l’Europe : pas de décentralisation, : retard de la LGV, Autoroutes de la Mer ( ?), fausse politique environnementale ... Mais, c’est avec les pyréneens que nous sommes qu’il faut compter pour l’espoir de meilleurs relations France Espagne. Dans quatre ans, un pyréneen pourrait bien être celui que la France choisira à la Présidence de la RF, En attendant, "hay que hacer lo que se pueda*".

*Il faut faire ce que l’on peut

  • > Rosa Cancer Beltran
    1 juillet 2008, par elgatos  
    Rosa Cancer-Beltran

    Je ne crois pas ,un seul instant, a la réouverture de la ligne Pau-Canfranc . Trop de temps a passé ,car si une volonté polique avait existé le pont de l’Estanquet aurait été rconstruit dans la foulée . Ca n’a pas été le cas et tout le monde était satisfait smiley

    Conclusion : Le train c’est "plié" La route et le tunnel du somport aussi ; Comment faire dans une vallée si étroite ? Cela restera en l’état longtemps encore !!!Et pourtant ça nous a couté cher !

    Mais il faut desenclaver l’Espagne et le Portugal et s’ouvrir sur le Magrheb sans oublier Saragosse 700.000habitants

    Réfléchissons a une traversée centrale des Pyrénées qui réponde a ces exigences . Ca doit pouvoir se faire

  • > Rosa Cancer Beltran
    2 juillet 2008, par Michel ROGER  
    Traversée centrale des Pyrénées

    Pour info, la région Midi-Pyrénées se remue beaucoup. D’après un article paru récement dans la presse locale tarbaise, si le projet de tunnel sous le Vignemal semble être abandonné, les études pour une liaison féroviaire au départ de Lannemesan qui, avec les bâtiments branchés fer des anciens dépôts de matériel de l’armée, dispose d’une plateforme toute trouvée. Ces études prévoiraient de rejoindre l’Espagne via la vallée d’Aure et un nouveau tunnel de Bielsa. (A SUIVRE)

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Max Moreau
    Martine Lignières-Cassou
    Marc Cabane
    Georges Labazée
    Nathalie Chabanne
    Jean-François Maison
    Gérard Trémège
    Jean-Paul Matteï
    Jean Glavany
    Yves Urieta
    Christian Pèes
    Mariano
    L’or ne pourrit pas.
    Nathalie Chabanne
    Questions à Jean-Pierre Bel
    Pascal Boniface et Julien Pardon
    Georges Labazée
    Sylvie de Sury
    André Cazetien
    Xavier CEYRAC



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises