Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

"Zaragoza 2008" vu par les Québécois

jeudi 15 mai 2008


Extraits d’un article paru sur Canoe.com : Rendez-vous en Espagne cet été !

"Il suffit de regarder brièvement autour de soi pour voir que quelque chose de gros se prépare à Saragosse, en Espagne.

La ville a subi une véritable cure de rajeunissement depuis quelques années en préparation de l’Exposition universelle de 2008 qui a lieu cet été. Il ne reste plus vraiment qu’à mettre les dernières touches aux installations et les Espagnols seront fins prêts pour recevoir la visite.

Saragosse est la cinquième plus grande ville d’Espagne, mais c’est aussi une ville de classe mondiale située au centre du pays dans la Région d’Aragon, à une distance à peu près égale de Madrid, Valence, Barcelone et Bilbao.

Mais dès le 14 juin et jusqu’au 14 septembre, Saragosse offrira bien davantage encore que son charme habituel.

Expo
L’Expo 2008 occupe une surface de 25 hectares dans le secteur ouest de la ville, à 20 minutes à peine de marche du centre-ville et à moins d’un kilomètre du terminus des trains et autobus. Le site est logé dans un coude du fleuve Èbre et est entouré d’un parc aquatique de 120 hectares accessible aux visiteurs autant par bateau que par télécabine.

« Pour nous, c’était très important que le site choisi soit près du fleuve », explique Jeronimo Blasco Jauregui, directeur général des opérations et des expositions à Expo 2008.

L’Èbre est une ressource vitale pour les habitants de Saragosse depuis l’époque romaine et offre un cadre très à propos pour le thème de l’exposition : L’eau et le développement soutenable. Près d’une centaine de pays, compagnies et Organisations non gouvernementales participent à l’événement notamment dans le cadre de conférences et de débats sur l’accès à l’eau potable et les besoins futurs en eau de l’humanité.

Des travaux d’envergure
Plus de 2 000 travailleurs de la construction ont mis leurs talents à contribution pour ériger le site et ses pavillons, lesquels ont nécessité des investissements globaux de 800 millions d’Euros, et aucun effort n’a été négligé pour que tout soit acceptable au point de vue écologique.

Parmi les nombreux ouvrages magnifiques, on note le Pavillon du pont, qui retiendra certainement l’attention avec ses 260 mètres de long et sa forme en glaïeul. C’est le seul pont en Espagne avec un espace aménagé à l’intérieur. Il permettra aux visiteurs à pied d’entrer sur le site de l’Expo par le sud. Sa conception à la fine pointe de la technologie inclut des passerelles et des espaces d’exposition sur deux niveaux sous le tablier.

Toute aussi extraordinaire est la Tour de l’eau, une structure de 76 mètres de haut avec un poste d’observation qui permettra aux visiteurs d’avoir une vue splendide du site de l’Expo. La structure en verre ressemble à une goutte d’eau quand on la regarde de haut. On pourra également voir à l’intérieur une sculpture de 23 mètres de hauteur intitulée Éclaboussement. Le titre décrit déjà à quoi ça ressemble.

L’Aquarium fluvial est un autre site à ne pas manquer. C’est le plus gros du genre au monde et on pourra y voir plus de 300 espèces composant la faune marine réparties dans 5 réservoirs. Les visiteurs auront l’occasion d’admirer des espèces provenant de cinq des plus grands fleuves de la planète, soit le Nil, l’Amazone, le Mékong, le Murray Darling et l’Èbre...

Le site compte par ailleurs un hôtel cinq étoiles, un poste de police, un jardin botanique et un golf de neuf trous pour ne citer que ceux là.

Les amateurs de rafting pourront s’en donner à coeur joie dans l’immense parc aquatique, dont la création a soulevé une certaine controverse parmi les écologistes qui craignaient que l’Èbre ne soit contaminé par toute l’activité.

Mais selon M. Jauregui, les travaux ont permis de régénérer 20 kilomètres de berges urbaines le long du fleuve, un aménagement que les Sarragossiens pourront apprécier pendant des générations à venir.

Un projet écolo
Et les efforts pour faire d’Expo 2008 un projet soutenable écologiquement ne s’arrêtent pas là.

Le site au grand complet a été conçu pour respecter l’environnement, incluant l’utilisation d’énergie renouvelable de source éolienne ou solaire, de matériaux de construction recyclés et l’installation d’un système de recyclage permettant d’économiser l’eau, qu’elle provienne des édifices, des toilettes publiques ou de la pluie.

Les divers pavillons aussi pourront être recyclés, ce qui permettra aux organisateurs de l’événement de récupérer une bonne partie de leur investissement à la fin de l’exposition. Certains des édifices conserveront leur vocation actuelle alors que d’autres seront vendus à des entreprises pour se retrouver au centre d’un nouveau quartier d’affaires. Ceux qui resteront seront affectés à d’autres utilisations déjà prévues.

À découvrir
Les organisateurs espèrent récupérer le reste de leur investissement en ventes de billets d’entrée, dont le coût pour une journée s’établit entre 18 et 30 Euros. Des billets sont également disponibles à moindre frais pour des groupes ou organisations.

Pour accueillir les touristes qui viendront par milliers visiter l’Expo cet été, les autorités ont augmenté le nombre de lits d’hôtels de cinq mille à 10 000.

Selon M. Jauregui, les visiteurs auront définitivement un endroit pour coucher. Cela dit, il vaut mieux ne pas attendre à la dernière minute pour réserver une chambre d’hôtel.

Contrairement aux expositions universelles précédentes, celle de Saragosse sera ouverte aux visiteurs jusqu’à 3 heures du matin, et cela pour deux raisons, selon M. Jauregui.

D’abord, comme les étés sont très chauds à Sarragosse, les visiteurs pourront profiter de l’air plus frais à la tombée du jour. En outre, cette initiative respecte un peu plus la coutume de la région et de nombreux autres pays européens de veiller tard. Évidemment, les visiteurs sont invités à profiter de l’occasion pour parcourir la ville de Saragosse, et cette invitation s’adresse particulièrement aux amateurs d’art, d’architecture, d’histoire ou de bonne cuisine."


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> "Zaragoza 2008" vu par les Québécois
17 mai 2008, par jp@orange.fr  

La belle propagande va jusqu’au Québec, les bienfaits de la communications !!!

A propos de communication je ne peux pas m’empêcher de dire quelques vérités sur la gestion de l’eau en Aragon que j’espère nos amis Québecquois n’ignorent pas.

Saragosse et l’Aragon veulent se montrer un modèle de gestion de l’eau, il faudrait rappeller que l’Aragon a mis cette ressource sous pression en particulier à cause de la culture intensive du maïs. A cause de cette gestion douteuse Barcelone manque d’eau et pour la premère fois va importer de l’eau du Rhône par tanker durant tout l’été (vive le dév. Durable).

Il serait bien de parler aussi du projet de « Las Vegas » appelé « Gran scala » qui va détruire des dizaines d’hectares d’espace naturel dans le désert de los « Mononegros » et mettra encore sous pression les ressources en eau de cette région. Tout ça au nom de l’emploi, c’est n’importe quoi.

Il va venir le temps ou il faudra choisir entre emplois et préservation de la nature (et du reste), je crois que les méfaits du réchauffement ne sont pas encore assez prononcés.

  • > "Zaragoza 2008" vu par les Québécois
    10 juin 2008, par ELGATOS  
    Saragosse et le Quebec

    Rien ne perd ,rien ne se crée ,tout se transforme ! ceci dit il y a la même quantité d’eau aujourd’hui sur la Terre qu’il y en avait lorsqu’elle s’est formée (4,5 md. d’années)

    Notre probléme a ce jour c’est que cette eau est trés mal répartie , que certains pays en ont trop et d’autres pas assez . et c’est ce pb. qu’il nous faudra résoudre. Arroser les terrains de golf ? cultiver du maïs pour les biocaburants ? (450 litres d’eau pour obtenir 1 kg de mais !!! 35 kg de maïs pour un litre de carburant et pour les 90 litres d’un réservoir de 4x4 OUH la la !!  smiley smiley

    Va falloir faire des choix et vite smiley

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Aragon : Les travaux d’infrastructures reprennent
    Saragosse : OPEL, le temps des rumeurs
    Le "Las Vegas Aragonais" : Gran Scala et le développement durable
    S’évader près de chez soi : La région de « LAS CINCO VILLAS »
    Aragon : Le gouvernement approuve un projet de loi pour « Gran Scala »
    Quand la Garonne se jette dans l’Ebre !
    Le Pavillon du Maroc à Saragosse plébicité
    General Motors couvre l’usine de Saragosse de panneaux solaires
    Le guide pratique de l’Expo de Saragosse
    Aller ou pas à l’Expo ??
    Saragosse 2008 : Un enjeux de taille pour les Pyrénées-Atlantiques
    Expo internationale de Saragosse : l’Espagne, mauvais élève pour l’eau
    Tous à l’Expo !
    Zaragoza 2008 : Jour J - 6 !
    Médiathèque Zaha Hadid : On l‘a échappé belle !
    Le coup de colère de Rosa
    Entre Catalogne et Aragon, rien ne va plus !
    Zaragoza 2008 : N’oubliez pas Goya
    Zaha Hadid à Pau, Londres et Saragosse
    Gran Scala : La contestation apparaît en Aragon



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises