Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Gran Scala : La contestation apparaît en Aragon

mardi 29 avril 2008


Le 17 décembre, dès son lancement nous vous avons fait part du projet gigantesque de GRAN SCALA situé dans le désert de Los Monegros, à 80 km au nord-est de Saragosse. Il s’agit de monter un complexe touristique de 32 casinos-hôtels, 232 restaurants, 500 boutiques, un golf, un hippodrome, cinq parcs d’attractions. Quelque 65 000 emplois seraient créés, et 25 millions de touristes attendus par an. L’investissement prévu est de 17 milliards d’euros. Ouverture prévue en 2 012.

Quatre mois plus tard, la contestation commence à s’organiser comme le rapporte la Dépèche sur son site Internet.

"Pas encore de tempête dans le désert de Los Monegros, mais une manifestation d’un millier de personnes hier soir à Saragosse : celle des opposants à Gran Scala. Ce projet de création d’une ville-loisirs, sorte de Las Vegas à l’européenne, sur les terres arides de l’Aragon, commence à susciter un débat en Espagne.

Le gouvernement de l’Aragon a donné le feu vert, le 12 décembre dernier, à l’implantation d’un vaste complexe touristique. Les investisseurs font actuellement le tour des propriétaires fonciers du désert de Los Monegros ; les prix à l’hectare ont déjà été multipliés par quatre... Un consortium européen veut y créer 32 casinos, 232 restaurants et 5 parcs de loisirs en Aragon. Premiers coups de pioche annoncés pour la fin 2008.

Mais les écologistes et d’autres associations commencent à donner de la voix. Quelque 5 000 Aragonais ont signé une pétition pour demander l’abandon du projet. Le collectif « Stop à Gran Scala », organisateur de la manifestation d’hier soir à Saragosse, réunit des écologistes, des enseignants, des syndicalistes.

Il ne s’agit pas seulement pour les opposants à Gran Scala de défendre l’outarde canepetière, un oiseau rare du désert de Los Monegros, mais aussi... la bonne morale de ses 20 000 habitants. « L’univers du jeu, ce n’est pas le modèle de société que nous voulons pour nos enfants », déclare Rosa Arquès, enseignante à Fraga, opposante au projet Gran Scala.

« Les Espagnols ne nous ont pas attendus pour jouer. Il y a déjà 200 000 machines à sous dans les rues ! », rétorque le Français Sébastien Tranchant. Le directeur général des casinos Tranchant est l’un des trois dirigeants du consortium européen ILD, International Leisure Developpement, basé à Londres, qui porte le projet Gran Scala.

Sébastien Tranchant ajoute : « La philosophie de notre projet, c’est de créer un point de destination touristique en Europe. Il ne s’agit pas seulement de casinos, mais aussi de parcs et de musées ».

Le gouvernement aragonais a commandé une étude d’impact sur l’environnement : sur 2 500 ha, Gran Scala doit accueillir 65 000 salariés et 25 millions de touristes par an. Le consortium ILD a fait appel au cabinet d’architectes belges « Art § Design », assisté de Nicolas Devuyst, pour concevoir un complexe « écologiquement responsable ». Sur le site internet d’ILD, on peut déjà se promener virtuellement dans Gran Scala. Les voitures y seront interdites. Un tramway, équipé d’un moteur à air comprimé, devrait transporter les touristes.

« À la différence de Las Vegas, construit de manière sauvage, Gran Scala sera conçu de façon à avoir le moins d’impact possible sur l’environnement », assure Sébastien Tranchant. « Le complexe touristique ne consommera pas plus d’eau qu’un champ de maïs de la même taille », promet encore le dirigeant d’ILD.

À Saragosse, le projet avait d’abord été accueilli avec enthousiasme par la classe politique, notamment José Angel Biel, le vice-président du Par, le parti nationaliste aragonais. Les socialistes du PSOE, qui font aussi parti du gouvernement, sont un peu refroidis.Des questions taraudent à présent les élus et une partie de la population : où le consortium va-t-il trouver les 17 milliards d’euros nécessaires ? L’irruption de ce Las Vegas à l’européenne est-il compatible avec le modèle social de l’Aragon ?Les Aragonais ne seraient pas prêts à transformer leur désert en tapis vert."

- Lu sur la Dépèche.fr lundi 28/4/2008



[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Gran Scala : La contestation apparaît en Aragon
29 avril 2008, par D’Alembert  

"Les Aragonais ne seraient pas prêts à transformer leur désert en tapis vert."
étonnante conclusion qu’apporte ici La Dépêche. Ne serait-ce déjà fait ?

  • > Gran Scala : La contestation apparaît en Aragon
    29 avril 2008, par Lou Tillous  
    Je repose la question que j’ai déjà posée il y a qq mois : où va-t-on trouver les ressources en eau pour un tel ensemble ? Quand on voit les difficultés que connait Barcelone actuellement pour son ravitaillement en eau, ma question initiale n’était pas dénuée de bon sens. Bien sûr, de plus intelligents que moi ont dû étudier la question, mais j’aimerai connaître leurs solutions, surtout avec le réchauffement en marche.

  • > Gran Scala : La contestation apparaît en Aragon
    29 avril 2008  
    nous aussi, on aimerait bien... smiley

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Aragon : Les travaux d’infrastructures reprennent
    Saragosse : OPEL, le temps des rumeurs
    Le "Las Vegas Aragonais" : Gran Scala et le développement durable
    S’évader près de chez soi : La région de « LAS CINCO VILLAS »
    Aragon : Le gouvernement approuve un projet de loi pour « Gran Scala »
    Quand la Garonne se jette dans l’Ebre !
    Le Pavillon du Maroc à Saragosse plébicité
    General Motors couvre l’usine de Saragosse de panneaux solaires
    Le guide pratique de l’Expo de Saragosse
    Aller ou pas à l’Expo ??
    Saragosse 2008 : Un enjeux de taille pour les Pyrénées-Atlantiques
    Expo internationale de Saragosse : l’Espagne, mauvais élève pour l’eau
    Tous à l’Expo !
    Zaragoza 2008 : Jour J - 6 !
    Médiathèque Zaha Hadid : On l‘a échappé belle !
    Le coup de colère de Rosa
    Entre Catalogne et Aragon, rien ne va plus !
    "Zaragoza 2008" vu par les Québécois
    Zaragoza 2008 : N’oubliez pas Goya
    Zaha Hadid à Pau, Londres et Saragosse



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises