Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Pau, les chiffres : Une élection à suspens

lundi 10 mars 2008


Le premier tour des élections municipales vient de s’achever à Pau. Les résultats sont en pourcentage de suffrages exprimés :

• Liste Lignières-Cassou (PS) - 33,87%
• Liste Bayrou (Modem) - 32,61%
• Liste Urieta (UMP) - 27,80%
• Liste Schatz (AEG) - 5,72%

Lors du premier tour de la présidentielle, le 20 avril 2007,

• La gauche réunie avait fait : 37,60% (Besancenot, Buffet, Schivardi, Bové, Voynet, Royal, Laguillet)
• La droite réunie : 32,1% (De Villiers, Nihous, Le Pen, Sarkozy)
• François Bayrou : 30%

Si on additionne, les voix d’Eric Schatz et de Martine Lignières Cassou soit 39,59%, il en ressort une progression de 2 points par rapport à la présidentielle. Même constat pour François Bayrou qui passe de 30 % à 32,61 % ; chiffre insuffisant pour virer en tête.

Le perdant de la première manche, en pourcentage du moins, est Yves Urieta qui baisse de 4,3% par rapport à la présidentielle. Il ne lui sera pas possible de faire son retard puisqu’il n’a pas de réserve de voix potentielles.

L’enjeu se situe maintenant justement sur son électorat. Voudra-t-il voir élu, sans réagir, une liste de gauche à la Mairie ? Préférera-t-il soutenir un homme du centre malgré ses attaques fréquentes en direction du Président Sarkozy ?
Les questions sont multiples ...

L’élection paloise est indiscutablement à suspens.


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



L’ânesse et les deux baudets
12 mars 2008, par Christian Lemarcis  

Une ânesse avait deux amants

Qui rivalisaient en serments.

Cependant le cœur de la belle

Se voulait une citadelle

De vertu.

Nos cupidons perdus

Devant tant de résistance

Redoublèrent de préséances.

Hélas ! rien n’y fit :

La belle toujours faisait fi.

Il n’est point de forteresse,

Qui par un siège rigoureux,

Ne tombe aux mains des valeureux.

Un jour donc la douce ânesse,

Emue de tant de civilités

( Vertu n’est point austérité !)

Sombra dans le marivaudage

Et fit l’amour aux deux baudets

Qui de la sorte inauguraient

Leur propre cocuage.

Perspicace lecteur,

N’y cherche point malice :

De nos trois candidats en lice,

Toute ressemblance serait erreur !

> Pau, les chiffres : Une élection à suspens
11 mars 2008, par lulu  

Liste d union de la gauche : LIGNIERES-CASSOU Martine 33.00% - 11581 voix

Liste centre-MoDem : BAYROU François 32.00% - 11149 voix

Liste de la majorité : URIETA Yves 27.00% - 9505 voix

Liste d extrême gauche : SCHATZ Eric 5.00% - 1956 voix


Bayrou n’a aucune réserve de voix. Schatz n’a pas trouvé d’accord avec MLC. Supposons que Urieta passe un accord avec Schatz (Schatz président des HLM par exemple, le fasse savoir), Urieta peut rivaliser avec MLC. Il réveille les abstentionnistes en attente de logement.

Bayrou reprend alors son baton de pélerin un peu plaintif.

Scénario Possible, pas Possible ?

  • > Pau, les chiffres : Une élection à suspens
    12 mars 2008, par jijji  
    suspens à trois

    Elections d’autant plus à suspens qu’il suffit qu’une partie des voix des abstentionnistes se reporte sur 1 des 3 candidats pour qu’il gagne le 2e tour (un peu plus de 17000 à comparer aux 11149 voix pour MLC, arrivée en tête). Les écarts du 1er tour ne sont donc pas suffisamments significatifs affirmer que l’un ou l’autre gagnera. Ce qui est vrai pour l’un l’est aussi pour l’autre. Si certains ayant voté YU au premier tour sont susceptibles de voter FB au second, le contraire est aussi vrai. J’en connais qui après avoir voté FB vont voter YU. Et si finalement c’était le programme des candidats qui faisait la différence ?

  • > Pau, les chiffres : Une élection à suspens
    10 mars 2008, par quitterie  

    A Rouen, Nantes, Oloron ils ont peut être voté pour le meilleur projet. Et puis par ailleurs certaines de ces villes ont connu l’alternance politique. Pourquoi pas Pau ? Il s’agit de notre ville et non une autre en France. Pau est indépendante.

    > Pau, les chiffres : Une élection à suspens
    10 mars 2008, par Un UMP parmi d’autres  
    {{« Errare humanum est »}}

    Je me suis trompé et j’ai été trompé ! J’ai voté pour Yves Urieta faisant confiance au programme « Pau avant tout ». .

    J’ai mal écouté ou mal lu ce que disaient des personnalités comme Patrick Devedjian, Frédéric Lefebvre ou Roger Karoutchi, entre autres, qui ont pu nous alerter à l’occasion de ces élections municipales : les « socialistes jouent contre la France » ;... « mobilisons-nous contre la stratégie du mensonge et du néant » ;... »L’UMP appelle les Français à se mobiliser pour le véritable enjeu local que représentent ces élections » ; ...

    J’avais reçu, sans doute vendredi, dans ma boîte aux lettres un avis de passage de Yves Urieta accompagné d’une lettre dont je n’ai pris connaissance que dimanche soir en rentrant chez moi après avoir voté. Cette lettre, titrée « Pau : à gauche avec Yves Urieta » est indigne d’un homme qui dit être « au service des valeurs de gauche : solidarité, tolérance, laïcité ». Trainer ainsi bassement les autres candidats à l’élection municipale ne mérite pas le respect. De plus cette lettre insiste sur le fait « Yves Urieta : un militant socialiste de toujours. Il est le seul candidat socialiste à n’avoir jamais varié sur les orientations fondamentales de la gauche. »

    J’ai donc voté finalement contre mes convictions profondes !

    Que faire maintenant, puisque le choix réel du 2ème tour se situe entre d’une part la liste très à gauche de Martine Linière Cassou avec ses colistiers communistes et socialistes qui seront confortée par les voix LCR de Yves Schatz et d’autre part François Bayrou avec un liste d’ouverture plus modérée ?

    Au 2ème tour, le véritable enjeu étant le renouveau de Pau, bien que loin d’être en accord avec la politique nationale de François Bayrou, je voterai pour sa liste.

  • > Pau, les chiffres : Une élection à suspens
    10 mars 2008, par lulu  
    Cela peut pas être un peu moins caricatural ?

  • > Pau, les chiffres : Une élection à suspens
    10 mars 2008, par Jean-Yves  

    Bref, en résumé vous avez voté n’importe comment et sans réfléchir au 1er tour, et maintenant vous venez donner des leçons sur la "bonne" façon de voter au 2nd tour.

    Et lundi prochain vous viendrez également nous annoncer que vous vous êtes trompé ?

  • > Pau, les chiffres : Une élection à suspens
    11 mars 2008, par J-P.  
    "Calmos, calmos"... on peut s’être trompé sans avoir fait "n’importe quoi" smiley

  • > Pau, les chiffres : Une élection à suspens
    10 mars 2008, par manu64  
    vous n’avez pas été trompé. Urieta n’a jamais dit qu’il était le candidat ump à pau. Il a au contraire continué à affirmer qu’il restait un homme de gauche bien qu’il ait été exclu du parti. Il n’aurait pas le soutien de gougy si son programme ne représentait pas les intérêts de tous les palois. Je suis également ump et bayrou ne porte pas du tout mes idées. Je voterai à nouveau pour urieta dimanche.

  • > Pau, les chiffres : Une élection à suspens
    10 mars 2008, par Serge  
    Cher Manu64, vous devriez voter directement pour Lignières Cassou, car en votant Uriéta c’est elle que vous ferez élire CQFD

  • > Pau, les chiffres : Une élection à suspens
    11 mars 2008, par Jean  
    La couverture médiatique régionale et nationale accordée à François Bayrou est simplement scandaleuse car le mélange des genres chef de parti/candidat local fait que ses concurrents palois n’ont pas de droit de réponse. S’il perd malgré tout cela c’est que les palois sont des gens intelligents et insensibles aux sirénes.

  • > Pau, les chiffres : Une élection à suspens
    11 mars 2008, par Elgatos  
    ouvrez les yeux

    Mais non ,mais non , la liste de Martine Lignéres Cassou ne compte pas que des Socialistes ou des Communistes ou des Gauchistes il y a des gens de partout et ils sont plus nombreux que les autres 29 sur 49 Faut pas avoir peur .ils n’ont jamais bouffé personne . Votez Martine et faites voter Martine vous ne le regretterez jamais smiley

  • > Pau, les chiffres : Une élection à suspens
    10 mars 2008, par Lagi  
    Attaques en règle.

    Les partisans du Président du Modem et du Capitaine s’en donnent à coeur joie pour effrayer les Palois avec les " sectaires " de gauche .

    Comment se fait-il , qu’à Rouen, à Nantes , à Oloron près de chez nous ,etc, les électeurs n’aient pas eu peur ? Les gens de gauche croient à une justice sociale, à des valeurs humaines : qu’y a-t-il de blamable ?

    Les 33,87 % d’électeurs de MLC sont-ils tous d’ affreux gauchistes ?

  • > Pau, les chiffres : Une élection à suspens
    10 mars 2008, par Retraité de la DDE  

    Les électeurs de MLC ne sont pas tous gauchistes. Mais le sourire de "la belle Martine" et de ses colistiers aux écharpes rouges font vite oublier le sectarisme de MLC bien connu de ses anciens collègues de la DDE. Il ne faut pas oublier que par ses racines, MLC est beaucoup plus proche de la philosophie marxiste que de Jean Jaures.

    Palois attention, ...

  • > Pau, les chiffres : Une élection à suspens
    10 mars 2008, par Julien  
    La DDE se souvient !!!

    Cher retraité de la DDE,

    MLC vous a traumatisé et pourtant , elle n’est plus à la DDE depuis très , très longtemps . A l’époque, une femme devait avoir du mal à imposer ses idées .

    A 56 ans, elle est encore réputée par son acharnement au travail et elle est exigente : est-ce une raison pour que les Palois lui refusent leur confiance ?

  • > Pau, les chiffres : Une élection à suspens
    11 mars 2008, par kortesque  
    sans doute non et c’est pas le travail fourni à la dde qui doit fatiguer,retraité de la DDE c’est un pléonasme non ?

  • > Pau, les chiffres : Une élection à suspens
    11 mars 2008  
    c’est comme cela que raisonnent les partisans de MLC ?????????

  • > Pau, les chiffres : Une élection à suspens
    12 mars 2008, par laurence  
    être perfectionniste, travailleur, exigeant... cela ne veut pas dire sectaire, reprenez LE PETIT LAROUSSE il vaut mieux une candidate intègre et exigeante et travailleur qu’un des canddats qui ne tiennent pas parole mentent et s’entourent de personnes pas trop recommandables et où le clientaalisme fait la politique..

  • > Pau, les chiffres : Une élection à suspens
    10 mars 2008, par rémi  
    Lisez le programme d’urieta, vous y retrouverez ces valeurs ! MLC n’a pas le monopole de l’humanisme ou de la justice sociale.

  • > Pau, les chiffres : Une élection à suspens
    10 mars 2008, par Georges Poyanne  

    Depuis la Brasserie Royale, hier soir, François Bayrou mettait en garde les électeurs d’Yves Uriéta contre les risques certains de favoriser au second tour la main mise des partis socialiste et communiste sur la municipalité de Pau. Moscovici et Royal ont tenté de déformer ses phrases, en prétendant qu’il repartait en croisade contre les socialo-communistes. La liste Bayrou et la philosophie Modem, ne sont pas dans la rhétorique d’extrême droite. Ce que voulait dire François, c’est que le risque est grand de voir une municipalité devenir le prolongement de partis qui décident au lieu et place des élus. On peut se demander en effet où est le libre arbitre d’une Martine Lignières Cassou, qui pour exiger la succession d’André Labarrère invoquait la légitimité du parti socialiste. Il semblerait que sa pensée et sa manière de penser soit presque entièrement déterminée par les règles et les directives de son parti. On pourrait en dire autant de monsieur Dartigolles. André Labarrère était socialiste, certes, mais un socialiste indépendant, qui lorsqu’il n’était pas d’accord avec le parti en prenait congé. Voter pour Martine Lignières Cassou, ce n’est pas la même chose que voter pour André Labarrère (qui n’en voulait pas du reste comme successeur) C’est voter pour une personne, qui fera passer l’intérêt des organisations de sa coalition, avant les intérêts des palois. Et de cela nous n’en voulons pas vous comme moi. Je n’ai rien contre le PS et le PC dont les philosophies portent des valeurs que je partage. Ils doivent nourrir le débat politique, et non s’approprier les collectivités locales pour en faire des administrations croupions.

    Dimanche prochain votons tous pour la liste BAYROU

  • > Pau, les chiffres : Une élection à suspens
    10 mars 2008, par D’Alembert  

    Voudriez-vous m’expliquer de quelle manière, on peut faire passer les intérêts de sa formation politique avant l’intérêt général quand il s’agit de gérer une ville ? On ne rebouche que les trous de macadam socialiste ? On fait payer plus cher les parkings aux sympathisants Modem ?

    Allons, allons ! Ne tentez pas de transformer un slogan de campagne en analyse profonde ... Ça ne tient pas une seconde.

  • > Pau, les chiffres : Une élection à suspens
    10 mars 2008  

    Il y a mille et une manière de faire passer les intérêts d’un parti avant ceux des habitants, sinon pourquoi les partis seraient-ils autant attachés à la conquête des municipalités. On dit ici et là que la mairie RPR de Paris et le clan de quelques uns ont un temps fait passer les intérêts du RPR avant ceux des parisiens... Tout cela est une réalité, et de tels risques existent dès lors que les mairies sont tenus par des appareils et non par des équipes pluralistes.

    Georges Poyanne

  • > Pau, les chiffres : Une élection à suspens
    11 mars 2008, par Jean  
    Vous pensez que par exemple Bayrou ferait passer les interêts du MODEM avant ceux des Palois ? Le risque existe en effet, surtout quand on a affaire à un chef de Parti.

  • > Pau, les chiffres : Une élection à suspens
    10 mars 2008, par Jean  

    Georges

    Qui sont les croupions ? Comment pouvez vous présager de l’indépendance d’esprit de Martine et de ses co-listiers ? Nieriez vous le rôle des partis politiques dans la vie démocratique de ce pays ?

    La position de François Bayrou relève du charlatanisme. "Je suis un chef de Parti, mais je conteste leur utilité !"

    La vie politique de la France, comme celle de toutes les démocraties est sructurée par l’existence de partis politiques.

    Cela a le mérite de la clarté.

    Le procès en sectarisme des socialo-communistes est un peu daté et surtout un peu court.

    Nous élisons le Maire de Pau. Bayrou ne connait que superficiellement cette ville. Il n’y vit pas et a d’autres préoccupations.

    Martine connait tous les dossiers et c’est cela qui fera la diffèrence.

  • > Pau, les chiffres : Une élection à suspens
    11 mars 2008, par Micky  

    La vie politique de la France, comme celle de toutes les démocraties est sructurée par l’existence de partis politiques.

    Cela a le mérite de la clarté.

    Certes.....mais nous élisons aussi une personne .... il ne s’agit pas pour moi d’ajouter au choeur de ceux qui trouvent MLC hautaine ,froide ,voire bourgeoise etc ....simplement ,on peut dans certaines circonstances choisir de rester fidèle à soi même ,plutot que d’adopter systématiquement une discipline de parti ... ; c’était le cas d’André Labarrère . pour MLC ,je pense que c’est l’inverse qui prévaut : lorsque l’on a été trotskyste et que l’on vote sans sourciller le privatisations ,ou est la cohérence ? certains (rares)députés socialistes ont osé voter contre , pour rester fidèles à eux mêmes ....quand elle a voulu briguer la succession d’André Labarrère ,c’est encore la légitimité du parti qu’elle a invoqué. Appartenir à un parti , à mon sens ,ce n’est pas y être totalement inféodé ; ce n’est pas non plus se réfugier derrière sa puissance pour tenter d’accéder à tel ou tel mandat ; c’est avant tout lui apporter sa réflexion ,son dynamisme ,y développer ses idées.....ce n’est surtout pas se renier soi même . C’est pour cela que je fais confiance à François Bayrou

  • > Pau, les chiffres : Une élection à suspens
    11 mars 2008  

    Que l’on soit clair François Bayrou est leader du MODEM, mais sa conception des partis est différente de celle de MLC. Pour FB, si j’interprete bien sa pensée, un parti est un outil pour faire triompher des idées et des valeurs, et non une fin en soi. D’où le nom de mouvement et non de parti pour le MODEM. Un mouvement est dynamique, ouvert, porté vers l’amélioration constante de ses programmes, un parti est statique et replié sur des analyses obsolètes depuis des decennies. Quand Martine Lignières Cassou, va chercher l’onction suprême auprès du PS pour devenir l’héritière d’André Labarrere qui n’a pas laissé de testament politique, elle témoigne de cette logique d’appareil qui préfigure ce que serait la gestion de PAU si elle devenait maire. Déciderait on de l’avenir de PAU au secretariat national du PS ????? Les fonctionnaires municipaux seraient ils recrutés et promus en fonction de leur appartenance au PS ? Ca veut dire quoi la légitimité du PS qu’elle invoquait si fort il y a quelques mois ? Ce lien indispensable entre une organisation, ses rites, ses lois, et le citoyen ???

    Avouez qu’on peut avoir des inquiétudes.

    Georges Poyanne

  • > Pau, les chiffres : Une élection à suspens
    11 mars 2008, par Jean  
    Cher Georges Les partis politiques structurent notre vie démocratique. Ils ont de règles que leurs adhérents respectent. Les socialistes prévoient notamment que leurs adhèrents se prononcent démocratiquement pour désigner celui ou celle qui portera leurs couleurs. Les citoyens se déterminent ensuite par leur vote. Le Modem est un parti politique comme les autres. Qui a désigné démocratiquement François Bayrou pour porter ses couleurs à Pau ? Qui décide des soutiens accordés aux uns et aux autres ? Le chef suprème ? Quelle est la démocratie interne de ce parti ? Mystère. Pour moi le Modem est une organisation sectaire au service de l’ambition nationale de son leader. Démocratiquement vôtre.

  • > Pau, les chiffres : Une élection à suspens
    10 mars 2008, par quitterie  

    On peut aimer ou ne pas aimer le style bayrou. Mais il me semble qu’on vote dans une élection pour un programme et une équipe et non pour les ambitions personnelles d’une personne. Quel élu n’a pas d’ambitions personnelles ? Par ailleurs, la LCR a trés fortement critiqué MLC au 1er tour, on va bien voir vers où vont se tourner les votes. Il faut arrêter l’hipocrisie. Le modem fait comme la majorité des français, il choisit selon lui le meilleur projet pour ces éléctions locales. Ne nous trompons pas d’élections.

    > Pau, les chiffres : Une élection à suspens
    10 mars 2008, par palois importé  

    Sans parler des étiquettes, quelque chose me frappe : durant toute la campagne les palois ont apparemment exprimés leur mécontentement profond au niveau LOCAL : la ville de Pau est en chute libre. Propreté, circulation, logement, sécurité, tout les sujets abordés ont été le constat d’un échec total. Ors la question qui se pose est : à qui appartient ce bilan ? A MLC (25 ans maire adjointe), à YU (depuis 72 du coté de l’équipe en place) ou a FB ? Plus que politique, la question que l’on doit se poser est la suivante : Pau veut-il continuer dans ce sens ou veut il mettre une nouvelle équipe en place, une nouvelle dynamique pour essayer de redresser la barre et rattraper le retard accumulé durant les 2 dernières mandatures ?

    > Pau, les chiffres : Une élection à suspens
    10 mars 2008  
    Un choix simplifié

    Le choix à PAU est maintenant très simple :
    -  MLC et une augmentation massive des impôts locaux déjà très élevés,
    -  FB et une autre politique modérée de la ville. Si l’alliance Urieta/Gougy ne comprend pas celà en restant au 2ème tour, c’est une preuve a postériori que leurs candidatures était éloignée de l’intérèt des palois.

  • > Pau, les chiffres : Une élection à suspens
    10 mars 2008, par Antoine-Marie  

    Adhérant UMP, je suis tout à fait d’accord avec vous !

    Je vais voter Bayrou

  • > Pau, les chiffres : Une élection à suspens
    10 mars 2008, par LG  
    Qui parle d’augmenter les impôts ?

    Où avez-vous lu que la candidate allait augmenter les impôts ? Sur sa profession de foi , je lis :" un nouveau souffle, sans augmenter les impôts "

    Le maître-mot de son engagement politique est LA CLARTE . Que dire des volte-faces de certaines personnes dans la liste de FB et de YU ?

  • > Pau, les chiffres : Une élection à suspens
    10 mars 2008, par Jean-Yves  

    Dire qu’avec MLC les impôts augmenteront un grossier mensonge, évidemment.

    MLC, comme les autres candidats, a écrit dans son programme qu’elle n’augmenterait pas les impôts.

  • > Pau, les chiffres : Une élection à suspens
    12 mars 2008, par laurence  
    à aucun moment MLC ne parle d’augmentation d’impôts iml faudrait apprendre à lire et non à interprèter. Par contre Mr FB deviendrait-il lui aussi sectaire avec son écharppe orange depuis quelques jours il s’affiche ainsi sur les écrans alors qu’il ne fait que reprocher les écharpes rouges à MLC par contre cela ne vous gêne pas que la campagne paloise ne soit pas pour tous les candidats à égalité Mr FB sous prétexte qu’il est président du Modem son droit d’antenne est constaant sur toutes les chaines j’espère que cela serea dénoncé

  • > Pau, les chiffres : Une élection à suspens
    10 mars 2008, par quitterie  

    Je vous rappelle également à la classe moyenne et à la droite modérée qu’une baisse des impôts n’est pas garantie par MLC surtout avec un programme non chiffré. Il s’agit d’une élection locale et non nationale. C’est notre quotidien qui est en jeu. Alors qu’est ce qui est le mieux pour notre ville ? Le socio-communisme et le sectarisme ou le pluralisme et le débat d’idées ? A vous de voir ou est la démocratie.

    > Pau, les chiffres : Une élection à suspens
    10 mars 2008, par fred  

    voter uriéta dimanche prochain c’est faire élire martine et sa liste socialo-communiste !!!! Les électeurs de la droite modérée paloise apprécieront .Aux palois modérés et démocates de choisir.

  • > Pau, les chiffres : Une élection à suspens
    10 mars 2008, par Jean-Yves  
    A Paris, les démocrates du Modem semblent semblent être attirés par la liste socialo-communiste de Bertrand Delanöe. Pour être cohérent, il ne reste plus à Bayrou qu’à se désister pour les socialo-communistes palois smiley

  • > Pau, les chiffres : Une élection à suspens
    10 mars 2008, par doudou  
    election a suspens

    jepense que dans l état actuel des choses il serait préfèrable qu ils laissent les socialo communistes que je déteste diriger la mairie car BAYROU ne pense qu a une chose c est l élection présidentielle de 2012 tout le reste il s en moque comme de sa première liquette on ne peut ne pas partager mon avis mais moi j ai déja choisi car le seule chose qu il veut faire c est mettre SARKOZY en difficulté voir mme DE SARNEZ se tourner vers le PS a PARIS.par exemple

  • > Pau, les chiffres : Une élection à suspens
    10 mars 2008, par tell  
    rien nes va plus à Pau

    Nous devons gouverner notre cité et non Paris, le contraire ils serait dangereux pour la région paloise, à nous de vouloir comprendre notre politique locale, la gauche jamais à ou un programme qui à abouti, ça principal motivation est simplement gouverné le jour au jour et sont principal moteur est "la mobilisation de masses"...

  • > Pau, les chiffres : Une élection à suspens
    10 mars 2008, par sofsof  
    vous plaisantez ! socialo-communiste Bayrou ? c’est n’importe quoi. Il est à la recherche d’équilibre et d’un consensus qui ne peut que plaire aux béarnais même d’adoption comme moi.

  • > Pau, les chiffres : Une élection à suspens
    10 mars 2008, par Ramon Mercader  

    Malgré les réserves que l’on peut avoir à l’encontre de Bayrou, si ça liste n’est pas élue, on a de nouveau la gauche dure à Pau pour trente ans et ,cette fois ci, menée par une trotskyste.

    Cela fait froid dans le dos.

  • > Pau, les chiffres : Une élection à suspens
    10 mars 2008, par tell  
    simplisme palois

    BC/BG les palois, un altruisme très remarquer partout, mais le moment venu à force de n’est plus croire en eux même ils sombre dans "la mécanique" extrême gauche nouvelle version..."mon argent NON ; le votre OUI...bien descendent de OUI OUI !! ces palois GDF/hospitalier..

  • > Pau, les chiffres : Une élection à suspens
    10 mars 2008, par pottolo  
    Pau ,les chiffres :une élection à suspense

    Il n’est pas aussi simple que vous le dites de choisir entre Bayrou et Urieta.Bayrou nous promet de beaux investissements sur la ville dont le financement sera assuré par les 40 % de palois qui payent des impôts locaux.Or ces palois en ont assez de cette fiscalité délirante.Le programme de Urieta me semble plus convainquant,chiffré,sans augmentation des impots.Alors que les bus circulent le plus souvent à moitié vides, on veut nous vendre un trambus...on sait ce que la politique de prestige coûte aux palois, n’en rajoutons pas.Quant au programme de MLC je n’en veux pas.

  • > Pau, les chiffres : Une élection à suspens
    10 mars 2008, par sophie  
    Je suis d’accord, il ne faut pas oublier qu’il reste 3 candidats, et pas seulement 2. Le choix ne se réduit pas à voter bayrou pour éviter la gauche dure à pau. Avec 28 % des voix, urieta a démontré qu’il avait le soutien des palois. L’alternative à MLC c’est urieta car il a le meilleur programme (le plus abouti, le plus cohérent, qui est en plus chiffré donc réalisable) et une liste avec des gens de tous bords qui permettra à tous les palois de se sentir écoutés. Bayrou est un opportuniste qui n’a jamais rien fait pour pau alors qu’il en a eu plusieurs fois l’occasion (ministre, conseil général), il s’est engagé à pau par défaut, et son programme est vide. Votez urieta dimanche pour un maire qui s’occupera de tous les palois et de pau.

  • > Pau, les chiffres : Une élection à suspens
    10 mars 2008, par cs  

    OUI et pourquoi pas URIETA président de la république, il n’aura qu’a lui demander la place lors de leur prochaine rencontre.....Vraiment on rigole quand on parle du projet abouti d’URIETA, celui de la médiathéque, peut-être ?....Allez lire les coulisses de PAU, cela va vous faire beaucoup de bien...Vous qui révez d’un "has been" comme URIETA.......

     smiley

  • > Pau, les chiffres : Une élection à suspens
    10 mars 2008, par cs  
    Quel est l’avis des coulisses de PAU ? Même le FN aide URIETA, on rêve, pour une personne qui se dit de gauche..... ; smiley

  • > Pau, les chiffres : Une élection à suspens
    16 mars 2008  
    lindécis

    Les jeux sont faits, c’est Martine Lignières-Cassou qui sera maire de Pau. Les deux autres ne m’emballaient pas beaucoup, mais je ne suis absolument pas convaincu par cette liste et le nouveau conseil municipal qui se dessine non plus. J’espère que nous n’allons pas en prendre plein la figure avec quelques vieilles lunes socialistes. Enfin, continuons tout de même à ouvrer pour notre ville quoi qu’il en soit. Seule satisfaction, on aura au moins évité le tramway.

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Déclaration de Laurent LATOUR à la presse.
    Les noms chocs des listes
    Les sites des candidats



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises