Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Zoom sur Pau : François Bayrou, un homme en confiance.

lundi 10 mars 2008


Elections municipales 2008.
Zoom sur la ville de Pau : François Bayrou, un homme en confiance.

Selon CSA, la participation pour ces élections 2008 se situe entre 68 et 70% sur le plan national et la mobilisation est plus forte qu’en 2001.
Pourtant, une commune sur les 36 683 attire tout particulièrement l’attention des médias français et de nos concitoyens : PAU.
L’enjeu est d’importance : trouver un successeur digne de ce nom aux 35 années d’une histoire passionnelle entre André Labarrère et les Palois.

4 têtes de liste ont bataillé ferme ces dernières semaines ; j’ai choisi de suivre ce dimanche 9 mars, François Bayrou avec une journée peu ordinaire dans la vie de cet homme.
Décontracté et souriant, il est apparu au bureau numéro 52, contraste saisissant avec le ciel morose et bas de la capitale béarnaise. Quelques poignées de mains échangées, il a poursuivi son chemin par une tournée de bureaux de vote.
Déjeuner avec Babette, sa femme, puis sieste méritée pour cette dernière ligne droite avant d’entamer le marathon de fin d’après-midi.

Place Royale, au nouveau QG de FB, la brasserie Royale, l’attendent 8 cars régie, toutes les chaînes de TV , les radios ainsi que la presse écrite nationale et locale. Une vraie star !
François Bayrou focalise l’œil des médias : Pau, tiens toi bien... on te regarde !
Avant son arrivée, l’ambiance est tendue : les premiers chiffres tombent... pas bon pour le candidat ! Chacun fait ses comptes. Les regards sont plutôt crispés, à l’affût de nouvelles plus positives.

20H30 : François Bayrou arrive avec son équipe resserrée, toujours détendu, souriant, apportant des résultats plus encourageants pour le » deuxième round » car, la guerre de trois aura bien lieue.

Dimanche prochain, Pau sera le théâtre d’une triangulaire très attendue.
Au soir de ce premier tour, 400 voix séparent Martine Lignières-Cassou (33.5%) de François Bayrou (32.5%). Arrive en troisième position, l’UMP/ ex-Ps Yves Uriéta (28%) alors qu’Eric Schatz fait un score honorable avec 6% des votants.

Chacun fait ses comptes. Les colistiers retrouvent leur verve et leur enthousiasme. Jean- Paul Brin : « Il y a un réservoir de voix importants à prendre du côté d’Y.Urieta ainsi que des abstentionnistes avec 33.9% à Pau ». Bernard Boutin est même joyeux : « Il suffit d’aller chercher quelques voix UMP et on a gagné ! »

Vient le discours du leader, attendu par une haie de caméras, de photographes et de fidèles supporters : « Pau va vivre dimanche prochain une deuxième mi-temps passionnante et je le crois, victorieuse. » Applaudissements nourris. « C’est le moment de choisir le Maire... Les électeurs devront choisir entre une Mairie verrouillée pour six ans par le PS et le PC - où règne le sectarisme (...) ou l’ouverture, le rassemblement, la tolérance, le pluralisme avec la liste que je conduis. Pau a besoin de changements profonds ! ». Les applaudissements redoublent.

Il est tard. L’équipe n’est pas couchée pour autant. Un briefing-débriefing les attend : on peut parier que la semaine à venir dans la capitale béarnaise ne sera pas sans rebondissements.

Histoire à suivre. Qui a dit que Pau était une ville morte ?


- par Marylène VINCENT


Pau, ville morte ?

Conférence de Presse au Champagne

[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Zoom sur Pau : François Bayrou, un homme en confiance.
1 juin 2008  

article très bien écrit et argumenté smiley

  • > Zoom sur Pau : François Bayrou, un homme en confiance.
    1 juin 2008, par Bobby Fischer  
    FB ou le génie de l’échec !

  • > Zoom sur Pau : François Bayrou, un homme en confiance.
    15 mars 2008, par Bernard Boutin  

    Tous les forums liés aux municipales sont fermés aujourd’hui en raison de la neutralité observée traditionnellement à la veille d’une élection. Ils rouvriront demain soir, afin que les internautes puissent s’exprimer sur les résultats du deuxième tour.

    > Zoom sur Pau : François Bayrou, un homme en confiance.
    13 mars 2008, par Autochtone palois  

    Sondage BVA-Sud-Ouest, ce soir 13 mars :

    Martine Lignières-Cassou : 41 %

    François Bayrou 37 %

    Yves Urieta : 22 %

    Test : Cette information message passera-t-elle ce soir sur A@P (pas lundi !!) ?

  • > Zoom sur Pau : François Bayrou, un homme en confiance.
    14 mars 2008, par Fred  
    Les électeurs de droite savent à présent à quoi s’en tenir !! Vaut il mieux Lignières élue ou François Bayrou ? J’ai voté Uriéta au premier tour je voterai Bayrou au second. Au premier on choisi au second on élimine.

  • > Zoom sur Pau : François Bayrou, un homme en confiance.
    14 mars 2008, par jijji  
    Les électeurs de droite savent effectivement à quoi s’en tenir avec Bayrou qui tire en permanence sur la droite et avec une colistière qui les considéraient comme il y a peu encore comme infréquentables. Quant aux sondages, on a vu au premier tour leur peu de fiabilité. Je voterai donc Uriéta au second tour

  • > Zoom sur Pau : François Bayrou, un homme en confiance.
    13 mars 2008, par Marc  

    vu rond point de l’université aujourd’hui le fils de Lignières-Cassou en personne arracher les affiches de François Bayrou !! Affligeant !! Bel exercice de la démocratie !! Dire que maman s’est plainte toute cette campagne d’être vandalisée par les équipes de Bayrou et d’Uriéta. Bravo votre rejeton...

    > Zoom sur Pau : François Bayrou, un homme en confiance.
    13 mars 2008, par Collectif pour la pluralité démocratique  
    Les candidats et l’enseignement libre

    Le législateur dans un souci hautement démocratique a prévu que les communes devaient financer les écoles privées à parité avec les écoles publiques placées sous le responsabilité et que de plus les paires devaient aider financièrement les écoles libres recevant des élèves de le commune (loi sur l’extra communalité. ces texte ne sont aujourd’hui que ptrès partiellement appliqués.

    André Labarrère a toujours joué réellement ce jeu avec une grande sportivité ! Il aidait même les établissements libre sous contrat en accordant sous conditions de ressources des subventions pour les voyages.

    Avec Yves Urieta, grand nombre de subventions à l’école libre ont disparues. Avec la coalition entre les socialo-communistes et la LCR, plus rien ne sera respecté puisque leur programme ne s’intéresse que strictement au public.

    Quant à nos anciens, il ne faut pas oublier qu’une grande majorité de maisons de retraites à Pau sont tenues dans le cadre privé avec des religieuses. Or tout le monde sait qu’il y a à Pau un manque cruel de lits dans ce domaine.

    Seul François Bayrou assure la garantie et le respect des législations dans ces domaines. CQFD.

    > Zoom sur Pau : François Bayrou, un homme en confiance.
    13 mars 2008, par Marion  

    Bayrou nous parle toujours de sa "vision" de la Ville ?

    Y a quelqu’un pour l’expliquer ?

    > Zoom sur Pau : François Bayrou, un homme en confiance.
    13 mars 2008, par Citrus  

    pas un seul doute, pas l’ombre d’une hésitation c’est à lui que Pau va faire confiance : Les palois sont suffisamment intelligents pour ne pas laisser filer une pareille opportunité pour leur ville,

    entre moyen et meilleur, faut-il hésiter un quart de seconde ?

    En avant avec François Bayou

  • > Zoom sur Pau : François Bayrou, un homme en confiance.
    14 mars 2008, par georges  
    on rêve !

    et bayrou ministre c’était pas déjà une opportunité ? Qu’est-ce qu’il a fait pour pau pourtant ? rien évidemment et bayrou au conseil général, c’était pas non plus une opportunité ?

    s’il tente la mairie de pau aujourd’hui c’est uniquement parce qu’il a échoué partout ailleurs et que c’est tout ce qui lui reste pour espérer obtenir un mandat. Rien à voir avec un intérêt pour la ville.

  • > Zoom sur Pau : François Bayrou, un homme en confiance.
    11 mars 2008, par sicanto  
    mdr

    pour singer le langage sms, chère Marylène Vincent, je dois vous avouer qu’à la lecture de votre article, je suis mdr ! le coté "décontracté" de François Bayrou m’avait un peu échappé le soir des élections. Et j’ai bien vu la mine déconfite de ses partisans au pavillon des arts.. D’ailleurs où étaient donc passés Josy Poueyto, Bernard Boutin votre patron, et le radieux jean lacoste ? Une question : pourquoi les palois devraient-ils avoir peur de la coalition extrème rouge-couteaux-entre-les-dents à Pau( dont la sus-nommée Josy fut une chaude partisane au temps de l’union de la gauche époque Brejnev ), et pourquoi les parisiens, à l’instar de Marielle de Sarnez , devraient considérer la même union de la gauche tout à fait fréquentable à Paris ? Aaaah.... Mystères de la politique ! Aucune hésitation pour moi : Urieta, dans les choux , hélas , a eu mon vote au premier tour, Martine Lignières l’aura au second ! Bon courage !

  • > Zoom sur Pau : François Bayrou, un homme en confiance.
    13 mars 2008, par Didier  

    Faut il que vous soyiez aux abois Sicanto pour être aussi haineux. Vos écrits édités sur ce site, et j’en suis surpris, que fait le modérateur, attaques directes des personnes pourtant, et sans droit de réponse, ces attaques ne grandissent pas la démocracie et laissent à imaginer ce que pourrait être Pau si votre candidate venait à être élue, ce dont je ne peux croire néanmoins.

    Les Palois sont avant tout des démocrates ouverts tolérants non sectaires et non dogmatiques. J’ose espérer qu’un sursaut d’intelligenge grandira les Palois. Je suis un Palois importé triste de voir ce qui se passe.

    Je ne peux pas imaginer que l’on puisse écarter un Bayrou, même si je ne partage pas la totalité de sa démarche !! Il reste le candidat le plus interessant pour notre cité.

  • > Zoom sur Pau : François Bayrou, un homme en confiance.
    13 mars 2008, par jack  
    F Bayrou, un homme de confiance ?

    Bayrou maire de Pau, bien faire et laisser braire ! Ce serait une autre période on pourrait en rire, voire sourire mais là on touche le fond. Cette bête politique se sert de Pau plus qu’il ne sert la ville, comment interpréter son soutien à l’UMP Arriau sur Billère et dans d’autres villes et son rejet d’alliance avec Yves Urieta sur Pau. Probablement parce qu’Yves Urieta n’est pas encarté UMP mais ex Parti Socialiste au même titre que Josy Poueyto son alliée de dernière heure. Franchement c’est un fameux contortionniste qui refuse de le reconnaître, alors Qu’Yves Urieta lui reconnait faire alliance avec toutes les compétences et les personnes qui aiment leur ville,y compris le soutien de l’UMP Jean Gougy qui veulent travailler pour elle et les paloises et palois, et uniquement pour elle avec pour seul mandat celui d’élu local !

  • > Zoom sur Pau : François Bayrou, un homme en confiance.
    13 mars 2008, par LaG  
    Urieta,le + honnête !

    De gauche pour ratisser à gauche, avec des militants UMP pour ratisser à droite, avec des sous-marins FN pour ratisser à l’extrème-droite...

    M Urieta a tout manigancé avec sa "com " pour nous faire croire qu’il est le seul capable de garder ce fauteuil de maire . Sans oublier tous ses amis de CONVERGENCES ...

  • > Zoom sur Pau : François Bayrou, un homme en confiance.
    14 mars 2008, par CV  
    où étaient donc passés Josy Poueyto, Bernard Boutin votre patron,
    J’ai vu Boutin à la TV qui se pendcahit en travers de l’écran. : IL Y ETAIT

  • > Zoom sur Pau : François Bayrou, un homme en confiance.
    30 septembre 2008  
    moi aussi mais c’est en lisant ton commentaire smiley

  • > Zoom sur Pau : François Bayrou, un homme en confiance.
    11 mars 2008, par OSSAU64  
    HENRI IV

    Henri IV a dit "Paris vaut bien deux messes... Est-ce que Pau ne vaudrait pas deux villes ??? A méditer !

    > Zoom sur Pau : François Bayrou, un homme en confiance.
    10 mars 2008, par Elgatos  
    2em couche

    a quand la deuxième couche Maryléne Vincent ? ou alors la brosse a reluire !!En sera-t-il de même pour les autres candidats smiley

  • > Zoom sur Pau : François Bayrou, un homme en confiance.
    31 août 2008  
    quel abruti quand tu sauras ecrire tu parleras sur les autres smiley

  • > Zoom sur Pau : François Bayrou, un homme en confiance.
    10 mars 2008, par AML  

    Félicitations aux équipes des candidats, qui, elles aussi, ont beaucoup donné !

    Le pourcentage de participation globale est encourageant !

    > Zoom sur Pau : François Bayrou, un homme en confiance.
    10 mars 2008, par Jean  

    Si le seul argument qui reste à François Bayrou est de dénoncer le prétendu sectarisme de la gauche au lieu de faire des propositions, c’est que la démocratie est tombée bien bas.

    Une apparatchik trotskyste qui paie l’ISF... Les chars russes place Royale et tout le toutim.

    A qui croit-il faire peur ?

    La liste de Martine comprend moins d’encartés PS que celle d’André Labarrère. Elle est ouverte à la société civile et le code électoral prévoit que toutes les sensibilités soient représentées au conseil municipal en proportion de leurs résultats.

    La Gauche a depuis longtemps intégré les vertus de l’économie de marché, elle est juste un peu plus protectrice pour les plus faibles dans la redistribution de richesses préalablement créées. Si cela fait peur, alors c’est qu’on est de Droite.

    DSK préside le fonds monétaire international et beaucoup de municipalités de gauche ont une gestion plus rigoureuse que leurs homologues de Droite.

    Il faut que François trouve autre chose que "au secours, la Gauche revient !"

  • > Zoom sur Pau : François Bayrou, un homme en confiance.
    10 mars 2008, par Symposium. Encarté PS....  

    Je veux un parti de centre gauche unique. Un parti Démocrate pour faire facce à un parti Républicain.

    Hollande fait semblant de ne pas savoir que c’est inéluctable. Comment être socialiste dans un monde libéral ? Les paradygmes ne sont pas cohérents. Ils brisent les hommes et les femmes socialistes. Ils ne peuvent pas lutter contre une société faite par le liberalisme, en essayant de vivre leur socialisme façon PS au jour le jour. Les laisser dans cet état, c’est leur vouloir du mal.

    Ou le PS exploite ses militants et partisans en les baignants dans le RÊVE des lendemains qui chantent, ou ils créent une force d’opposition aux Républicains. Ils doivent investir massivement un nouveau parti Démocrate.

    Hollande doit démissionner ou assumer son anti-liberalisme et agir comme tel ! Martine doit le comprendre, et faire son deuil.

    Bayrou n’attend qu’une chose, c’est d’avoir un vrai courant de gauche dans son mouvement pour inventer ce parti Démocrate. Seul digue contre les Républicains.

  • > Zoom sur Pau : François Bayrou, un homme en confiance.
    10 mars 2008, par Jean-Yves  

    Symposium, si je vous suis bien vous êtes pour la bipolarisation de la vie politique française. A l’américaine.

    Et vous dites que Bayrou n’attend que ça.

    Alors là j’aimerais bien que l’on m’explique, parce jusqu’à maintenant tout ce que j’avais compris de Bayrou c’est justement qu’il luttait contre la bipolarisation PS/UMP.

    En fait si je vous écoute Bayrou veut juste que le Modem pique la place du PS (mais en étant plus à droite) c’est ça ? Son discours contre la mainmise des partis et patati et patata ne serait donc qu’une posture ?

    Et puis qu’avez-vous contre les républicains ? Pourquoi faut-il leur faire barrage ?

    Expliquez-moi tout ça, ça m’intéresse vraiment.

  • > Zoom sur Pau : François Bayrou, un homme en confiance.
    10 mars 2008, par Sandra  

    J’aimerai être sûr de comprendre quand Jean écrit La Gauche a depuis longtemps intégré les vertus de l’économie de marché, elle est juste un peu plus protectrice pour les plus faibles dans la redistribution de richesses préalablement créées.

    Il y a peu de temps le PS, sans parler de la Gauche, vitupérait l’économie de marché et voulait imposer l’encadrement du marché (sans préciser comment il pourrait l’obtenir de la Chine, du Brésil et de quelques autres, qui ne voient pas pour quel principe les français devraient être exemptés de compétitivité mondiale). Alors je suis dubitatif, et plus encore quand j’entends associer la Gauche et la création de richesses !

    On ne parle plus de Marx au PS, mais pour les autres notions je demande où Jean est allé les pêché ; quel dirigeant de la Gauche a osé utiliser ce vocabulaire ? Le PS parle bien de redistribuer, mais se garde de proposer de la création de richesse. Les cadres du PS et MLC au premier chef ont trop peur d’être montrés du doigt s’ils s’avisent à utiliser ces concepts purement capitalistes.

    Il faudrait d’abord qu’il y ait au PS des dirigeants qui ne soient pas fonctionnaire d’origine et qui aient eux mêmes investi leurs propres sous dans une entreprise individuelle exposée à la concurence ou qui, pour préparer leurs vieux jours, aient placés leurs économies en investissant dans une entreprise française au lieu de se contenter (comme le font tous les dirigeants actuels du PS) de tout attendre de leur statut de fonctionnaire en disponibilité . Les dirigeants de la Gauche bien à l’abris avec leurs mandats jûteux (agrémentés de systèmes d’imposition très minorés) parlent de redistribution et de solidarité, sans voir que ce qui a pu être justifié en 1945 ne l’est plus en 2008 où les avantages acquis de quelques uns sont devenus des inégalités insuportables pour ceux qui ne bénéficient d’aucune garantie et d’aucun privilège. Alors quand MLC parle d’investir pour l’avenir de la Ville, elle fait un contre-sens , confondant dépense et investissement. De même pour elle solidarité signifie redistribution ; il faudrait qu’elle accepte de faire un audit de cette politique passée et présente de redistribution et de délégation des activités sociales à des associations parfois bien peu rigoureuses, voire peu respectueuses de leur mission, qui donne bonne conscience aux âmes de Gauche mais qui affaiblit et discrédite

  • > Zoom sur Pau : François Bayrou, un homme en confiance.
    11 mars 2008, par Palois de coeur  
    Nous n’avons pas peur

    Jean, vous avez raison il y a moins d’encartés PS que du temps d’André Labarrère, mais soyez objectif, il y a énormément plus d’encartés PC.

    Par ailleurs, il est vrai que le code électoral prévoit la représentation de toutes les sensibilités. Mais les palois ont pu constaté depuis très longtemps que la majorité PS n’a jamais tenu compte de leurs avis (elle ne tenait même parfois pas compte des avis de leurs propres membres qui, si par malheur ils apportaient la moindre contestation, pouvaient se voir exclus). Si j’ai bien compris, c’est ce que vous appelez la vraie démocratie !

    Ecraser la population par les impôts locaux c’est peut-être là le principe même de la gestion rigoureuse ! en tous cas DSK n’a pas vraiment suivi ce chemin à Sarcelles.

    Les palois souhaitent pouvoir d’exprimer et être réellement informés en toute objectivité. Il ne s’agit pas d’avoir peur mais d’avoir confiance .

    François nous a compris, il va gagner et l’opposition pourra enfin d’exprimer librement.

  • > Zoom sur Pau : François Bayrou, un homme en confiance.
    11 mars 2008, par jipie  
    et votre "chere martine" elle ne paie pas l,isf peut etre ? pour quelqu,un qui se veut etre tres a gauche ! quelle imposture !

  • > Zoom sur Pau : François Bayrou, un homme en confiance.
    13 mars 2008  
    jack

    Martine Lignières-Cassou de gauche, avec moins d’encartés PS qu’André Labarrère. Ce n’est pas une gloire ! Quoiqu’avec un parti socialiste en décomposition c’est normal . Les meilleurs quittent cette planche pourrie pour aller apporter leurs forces à des vrais projets qui changent la vie, dans l’associatif, l’humanitaire, le social ou autre et laissent l’appareil aux apparatchiks. Louer les vertus du marché est tout aussi extraordinaire quand partout règne la guerre économique et la détresse sociale, quelle profondeur c’est abyssal ! Bravo la nouvelle gauche qui se choisit pour égérie Marie-Ségolène qui elle même a fait un rapt sur le Parti Socialiste, lequel persiste aveuglèment dans sa déchéance pour ne pas vouloir écouter son électorat de base.C’est sur cette pourriture que s’erige la statue du commandeur Bayrou et non pas sur un projet politique.

  • > Zoom sur Pau : François Bayrou, un homme en confiance.
    10 mars 2008, par Palois qui s’éveille  

    C’est vrai que François Bayrou était serein. Peut-être parce que c’est lui qui a le plus de recul. Peut-être aussi parce qu’il a assisté à tant de matches dont la seconde partie a tranché avec la première.

    De là à dire que Pau n’est pas une ville morte...Certes, il y avait la pluie. Et la puissance de la télévision. Justement, en dehors de la place Royale (un symbole, avec la mairie à deux pas...) la ville était assez morne. Dommage que les techniciens n’aient pas affiché sur l’écran le beau panorama de la ville et des Pyrénées de la déclaration de candidature. Ce sera pour le score final ?

    Reste le fond. Oui, François Bayrou a raison de dire qu’une élection locale doit avoir pour enjeu le choix d’une équipe solide, apte à faire progresser la ville et non le choix d’un camp politique. Oui, il a raison de regretter que les électeurs de ce pays basculent si facilement de l’illusion à la désillusion. Mais ont-ils le moyen de se faire entendre autrement ? En particulier, les retraités qui ne peuvent barrer les rues de la capitale ? Si Nicolas Sarkozy les avaient traités aussi bien qu’il s’est servi lui-même (quelque 200% et non 1%), si les citoyens s’étaient sentis aussi respectés et écoutés que les hommes d’affaires proches du pouvoir, nous n’en serions pas là. Oui, il s’agit d’un avertissement ! Il faut avoir le courage de le dire.

    > Zoom sur Pau : François Bayrou, un homme en confiance.
    10 mars 2008, par Daniel  

    Courage François.....

  • > Zoom sur Pau : François Bayrou, un homme en confiance.
    10 mars 2008, par jeronimus Cornelisz  
    un homme en confiance, qui n’a pas peur des mots. Entendu et vu hier soir sur une chaine nationale " les palois en ont assez de voir les memes tetes depuis 30 ans". Deuxième de sa liste : Josy poueyto. Quel joueur ce François !!

  • > Zoom sur Pau : François Bayrou, un homme en confiance.
    11 mars 2008, par Nahema  
    Zoom sur Pau : françois Bayrou ....

    Alternatives Paloises, site indépendant politiquement, mais tête d’affiche "François Bayrou"

    J’émets quelques doutes.

  • > Zoom sur Pau : François Bayrou, un homme en confiance.
    12 mars 2008, par la buse  
    Nahema, il faut préciser que bernard Boutin, président des alternatives, est présent sur la liste de FB et ne communique plus sur ce site. Pourtant, ce serait facile pour lui de dire un mot qui ferait basculer les votes ! Alors, quant à la tete d’affiche, il faut bien parler des élections pendant les élections... la buse

  • > Zoom sur Pau : François Bayrou, un homme en confiance.
    13 mars 2008, par Jean-Yves  
    bon, Bernard Boutin lui-même n’écrit peut-être plus lui-même sur ce site en effet, mais pas besoin d’être très observateur pour voir que de nombreux articles récents sont favorables à François Bayrou, discrètement ou ouvertement.

  • > Zoom sur Pau : François Bayrou, un homme en confiance.
    13 mars 2008  

    Triple buse & Jean-Yves D.

    Et alors ?

     smiley

  • > Zoom sur Pau : François Bayrou, un homme en confiance.
    13 mars 2008, par Palois de coeur  
    Jean-Yves, c’est normal que l’évolution des observations au long de cette campagne amènent de plus en plus de personnes à faire confiance à François Bayrou et ce indépendamment de Bernard Boutin et indépendamment des divergences que l’on peut avoir avec la vision politique nationale de François Bayrou. Les gens commencent à comprendre où se situe le vrai devenir de la ville.

  • > Zoom sur Pau : François Bayrou, un homme en confiance.
    13 mars 2008, par Jean  

    Dernier sondage BVA/ Sud-Ouest :

    MLC 41%

    FB 37%

    YU 22%

    Les palois préfèrent la clarté.

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    François Bayrou saisit la Commission des comptes de campagne
    Elections à Pau : Des chiffres bizarres
    Les Mousquetaires du Sud
    Soirée électorale à la Brasserie Royale
    5 questions pour 1 élection : Les réponses de François Bayrou
    Le MétroPau, un tramway nommé désir ?
    C’est quelqu’un qui m’a dit...II
    Le programme de François Bayrou dévoilé
    Présentation de la liste "Pau confiance"



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises